Utopie

L'utopie n'est pas un luxe, c'est une nécessité.

Translate

mardi 18 avril 2017

Pourquoi je ne voterai pas Mélenchon au premier tour #international #présidentielles2017

J'avais, jusqu'à peu, une opinion positive du FDG et de Mélenchon. Enfin, du Front de Gauche et de l'assemblage des courants qui soutenaient Mélenchon.
Jusqu'à juin dernier, je soutenais toujours cette mouvance en la trouvant sympathique et en m'entendant globalement bien avec les gens de cette couleur.
Oui, mais ça, c'était avant.

Je veux cependant donner mon avis sur la politique extérieure que Mélenchon préconise car je n'en suis pas si éloignée, c'est ça qui est quand même troublant.
Je suis contre une intervention armée afin de régler à leur place les volontés des gens pour les "sauver" et de savoir à leur place ce qui est mieux pour eux.
Je suis pour une diplomatie réelle, une place de la France au-dessus des différents blocs et surtout, j'en ai ras le bol que les puissances occidentales se ruent sur une cause à défendre pour faire oublier le marasme économique et social, en noyant dans le sang des autres leurs carences à gouverner.
Oui, je suis pacifiste dans l'âme, résistante dans le coeur, mais contre toute forme de guerre.
Je suis pour la Palestine, suis pour l'abrogation du délit de boycott qui est d'ailleurs anti-constitutionnel, anti sioniste mais pas haineux envers les Juifs.
Je suis pour un multilatéralisme et plus d'ouverture vers les pays, l'Asie, l'Amérique du Sud etc...
Pour cette raison, je rentre rarement dans les polémiques sur la Syrie, Bachar El Assad, Poutine etc...et je pense en plus qu'on caricature un peu les fascinations réelles ou supposées de Mélenchon envers Mao, Castro, etc...
Tiens, sur Cuba, il faut reconnaitre qu'ils ont de super réussites au niveau santé, la meilleure médecine du monde et c'est un des premiers pays qui a une agriculture entièrement bio, en passant. Après, le régime, c'est autre chose.
Au Vénézuela, par exemple, il y a une corruption sans nom et une insécurité réelle.
Mais je crois qu'on caricature ce que dit notre Méluche dessus.

Il n'empêche que je trouve aussi ses prises de position curieuses, même à l'internationale.
Je le dis, la France devrait être au-dessus des blocs, au-dessus des alliances, au-dessus de la guerre stratégique USA-Russie, au-dessus de la guerre économique Chine-USA, par exemple.
La France n'est pas le gendarme du Monde. La France n'a pas à exiger, à prendre parti, sauf pour la justice et en tant qu'arbitre pour la paix. Ce n'est plus le cas depuis l'accession au pouvoir de Sarkozy, nous sommes devenus un satellite des USA, je n'ai pas envie qu'on devienne celui de la Russie.
C'est mon avis.

Mélenchon veut aussi désarmer le proche-orient, dénucléariser les autres mais on garde la bombe atomique. Je trouve ceci complètement irraisonnable et dingue. On sait qu'Israël a la bombe atomique et on sait qu'ils refusent de le dire. On a eu toutes les peines du monde à conclure un accord avec l'Iran, cette région du Monde est assez instable comme cela.

Mais ce qui est amusant, c'est que j'ai dit tout ça dans les discussions des pro-Hamon, et qu'on m'écoute, qu'on respecte mon avis, qu'on dialogue. J'ai même défendu Mélenchon des amalgames antisionisme/ antisémitisme.

Mais voilà.
Hier, j'ai partagé, par provocation, un article fait par un professeur de Sciences-Po sur Facebook. Celui-ci propageait , allez, 50% d'allégations au moins sur lesquelles je n'étais absolument pas d'accord.
J'ai partagé cet article et des gens qui me connaissent depuis au moins 4 ans se sont mis à me tomber dessus, des gens que je ne connaissait pas à m'injurier. J'ai enlevé des émoticônes représentant un tas de merde littéralement de mon mur.

C'est le problème avec un très grand nombre de ceux qui se nomment les insoumis...enfin, on pourrait dire beaucoup de ce nom ridicule au fond, l'insoumission est un constat, par un onanisme intellectuel.
Certes, sur Twitter et aussi sur Facebook, même si sur ce dernier média, ils sont minoritaires, j'ai gardé des amis, et je pense que les amis qui viennent me lire le resteront.
Mais nous ne sommes plus dans un débat d'idées, nous sommes dans un combat virtuel depuis au moins novembre avec la horde des supporters engagés dans la team de Mélenchon.

Un grand nombre ne supporte aucune critique et surtout ne réfléchissent même plus.
Et ça fait peur.
Donc pour cela, même si à l'international, et avec ma sensibilité altermondialiste, je suis plus proche de Mélenchon que de Hamon, je ne voterai pas Mélenchon car j'ai peur de ce que ces gens-là pourraient faire et accepter si leur leader arrive au pouvoir.

Lire le harcèlement dont Sfar a été la cibleet cela ,  d'autres et moi  le subissons  depuis novembre.





4 commentaires:

  1. Merci pour cet article.

    Je suis un insoumis véritable, je veux dire que je ne me soumets pas aux insoumis !

    Je suis également très présent ces temps-ci sur les réseaux sociaux, en soutien à Benoît Hamon. Comme ça vous avez une perspective pour me connaître juste un tout petit peu.

    Cet activisme me conduit à rédiger majoritairement des réactions face à des idées toutes faites, des affirmations erronées, des invectives souvent douteuses ...

    Plus rarement je parviens à avoir des échanges d'idées, de vrais éléments de débat. C'est moins fréquent mais ça arrive.

    Les médias nous auront beaucoup privé de débats, de contenu politique, d'idées sur l'organisation de la société.

    Les insoumis pensent souvent avoir fait le tour de la question, entre eux, et nombreux sont ceux qui en déduisent pouvoir affirmer leurs conclusions personnelles sans plus aller dans l'échange.

    Je pense que la cause des insoumis est de ce fait perdue, car elle n'aura pas été assez débattue de manière démocratique.

    Je suis en accord avec votre texte, et je partagerai son adresse.

    Merci encore.

    PS : j'ai une tendresse toute particulière à la mémore de Rosa Luxemburg et des spartakistes ;)

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Rosa Elle,

    Tu soutiens Hamon, je soutiens Mélenchon et ce n'est pas pour ça qu'on va cesser de dialoguer. ;o) J'aime bien te lire même quand je ne suis pas d'accord avec toi.

    Balayons d'abord devant ma porte. Oui, il y a des gens qui tiennent des propos excessifs et regrettables. Ils desservent la cause qu'ils veulent soutenir. Mélenchon s'en est encore inquiété ces derniers jours en leur conseillant d'exposer des points du programme, de prendre du recul, de faire preuve d'humour, plutôt que d'être agressifs.

    Mais on constate des crispations très fortes à peu près partout. Les vigiles de Fillon ont rossé deux journalistes. Ceux de Le Pen ont cassé caméra et téléphone de journalistes. On a vu des soutiens de Fillon attaquer des gens tapant pacifiquement sur des casseroles. On a vu les vigiles d'un supermarché tenter d'empêcher la distribution de tracts sur la voie publique à proximité du parking de ce supermarché. Il y a des villes où coller des affiches ne peut se faire qu'en plein jour et sous protection. On ne peut pas dire que les choses soient paisibles chez Macron depuis une bonne semaine. Etc.

    Le texte du prof de Sciences-Po que tu as mis en lien est aussi une provocation. Et, comme la provoc de Joann Sfar, on peut s'attendre à ce qu'il suscite des réactions aussi courroucées et du même niveau de mauvaise foi crasse. Leonardo Orlando oublie par exemple — un détail — de préciser que les chavistes ont été élus, réélus et ré-réélus dans des élections non entachées de saloperies.

    Je ne voterai pas Benoît Hamon. Et je peux expliquer pour me justifier qu'il est coincé dans un parti-mosaïque qu'il ne parvient pas à fédérer parce que les idées y sont par trop divergentes et les individus irréconciliables. Mais je n'ai pas besoin de raconter des saloperies sur Hamon qui est un brave type. (Je parle en connaissance de cause : je l'ai rencontré x fois).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, je sais et je suis heureuse de garder ton amitié.
      J'ai mis deux jours à décider si je continuais à voter Hamon , tu vois, suite aux déclarations de Hamon sur l'international, et j'ai réfléchi, tenu compte des tenants et aboutissants et j'ai donc décidé de continuer à suivre et soutenir Hamon.
      Sans me laisser emporter par mes émotions.
      J'ai fait un test avec cet article de l'argentin. C'est au vu des avalanches de critiques non constructives, ce que tu n'as pas fait, et la non remise en question sur certains points que l'homme, en provocation , soulevait mais des interrogations justes, que j'ai décidé de faire ce billet.
      Amitiés

      Supprimer


Tout ce qui est positif pour la discussion et les idées est encouragé, tout ce qui est stérile et inutilement méchant ne sera pas publié

Contributeurs

Citoyen Reporter

Palestine Libre Nouvelles

Rappel de la loi

Pour rappel : la provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une race ou une religion déterminée, est passible d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amendes (article 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse).

La balise magique des liens en commentaires


Un bon truc afin de mettre des liens cliquables dans les commentaires: Vous mettez votre "lien" là où c'est indiqué et vous ajouté le texte qui l'illustre à la place de MOTS
http://www.commentcamarche.net/contents/496-les-liens-hypertextes

Pour me laisser un message par mail

About Me

Sites de référence

Compteur visites depuis le1/5/2012, mis en place le 10/6/2012

Compteur Global

scoop it

Nombre total de pages vues

Notre Devise Originelle

Notre Devise Originelle
A méditer