Utopie

L'utopie n'est pas un luxe, c'est une nécessité.

Translate

lundi 24 avril 2017

La France écartelée: épisode 1 #Macron l'Union Sacrée contre le FN

C'est une véritable guerre civile, guerre des idées qui a abouti à cette situation ubuesque:
Des médias qui se sont emparés d'une situation de crise absolue pour imposer leur rythme, distiller la peur, faire monter l'un et l'autre et se jouer d'un jeu démocratique que même les citoyens eux-même semblent ne plus comprendre et maîtriser.
Au fond, nous avons réussi à singer la démocratie, sur le rythme de sondages qui ne sont jamais contrôlés par les organismes sensés être les garants de celle-ci: ni le CSA, ni le Conseil d'Etat, ni la CNIL ou le Conseil Constitutionnel ou quoi que ce soit d'approchant pour vérifier un résultat aléatoire ne se sont penchés sur les méthodes des différents instituts.
En quoi ceux-ci ont alimenté ce climat de peur, de guerre, d'urgence que nous avons tous constatés? J'y reviendrai plus tard.

Le constat que nous pouvons tirer est le suivant:

Sur les résultats des élections, il y a 4 grands blocs en apparence qui sont arrivés à se challenger, mais comme il n'y a que deux hypothétiques gagnants, ça ne donne aucune tendance.
Voyons les deux sélectionnés:

Macron:
Il a bénéficié d'une campagne qui a démarré bien avant la date légale de début de campagne. En fait, dès son accession en tant que ministre, il semblerait qu'on ait eu l'idée de le placer là comme candidat de remplacement face à Valls et Hollande, qu'on savait impopulaires, déjà.
"On", ce sont tous ces lobbies financiers, économiques, ces amis du libéralisme, la ligne internationaliste.
Je n'ai rien contre le mondialisme, s'il était juste, d'ailleurs je suis altermondialiste et anarchiste libertaire mais comme je le souligne, je suis très attachée à la justice.
Macron, et ses soutiens, ont réussi le tour de force de se placer en favori alors que Sarkozy, Valls, Hollande, les mêmes chancres du libéralisme qui ont gouverné durant 10 ans, sont haïs comme pas possible dans la population. Cette colère contre eux, Macron, lui, leur enfant spirituel, l'a évité. C'est Hamon, qui n'y était pour rien, qui se l'ai pris dans la gueule. Mais j'y reviendrai.
Les gens ont voté Macron au début pour la nouveauté, pour le côté modéré, voire mou, car on a détesté Hollande pour ça, d'ailleurs. Certes, Macron n'est pas raciste, certes il semble être d'accord avec tout le monde.
Il a cette apparence de recréer cette Union Sacrée que les Français aiment bien, celle qui a prévalu durant la Guerre de 14, celle qui a été afin de reconstruire la France d'entre-deux-guerres, Clémenceau et Poincaré,  celle du CNR, de Gaulle et le PC, et la SFIO,  celle des Cohabitations de 88, 93 et 97, toutes les bonnes volontés au service de la France... Oui, mais le dernier qui a eu cette idée d'en faire un parti, c'est de Gaulle et on sait comment ça a fini. Le gaullisme est mort en 1968 pour se transformer en idée sans parti propre, réellement. Il a été récupéré par Chirac, Mitterrand, nié par Sarkozy puis récupéré à nouveau jusqu'au FN de Philippot....vidé de toute substance et de tout sens.

L'Union Sacrée plaît un temps, en fait, elle sert à une transition. Puis elle déplaît tout autant qu'elle a été adorée, cette idée. Elle devient la source du Front Populaire, ou du règne de l'instabilité parlementaire de la IVème République, par exemple.
 Macron a ainsi profité de la haine inter-socialiste pour pousser également, on a vu de nombreux socialistes se tourner vers Macron afin de régler leurs comptes sur les "frondeurs"...et penser qu'ils pourront réintégrer le PS , tout en faisant alliance avec Macron, ce qui fait surtout peser une incertitude sur l'avenir du mouvement en Marche...comment, une fois  au pouvoir, concilier tout ça?

 Il est bien moins  délicat de créer la situation propice à l'Union Sacrée que de la sauvegarder.
Il faut un contexte de danger, ou ressenti comme tel. Sans doute qu'inconsciemment les Guerres extérieures de Hollande et Sarkozy et leurs morts sur le territoire ont favorisé, à force, la perception fausse, à mon sens, d'une urgence contre un ennemi que l'on s'est d'ailleurs créé de toutes pièces car sous Chirac, les attentats, on en a pas eu beaucoup. Mais soit, à force de rabâcher que nous étions en guerre, certains ont cru y être vraiment, toute action belligérante, même sous couvert de bons sentiments, soit sauver un peuple par exemple, l'a renforcé et a profité à Macron et son concept de rassembler toutes les bonnes volontés , de gauche, comme de droite , afin de faire front contre la situation.

Les Français se sont dit qu'il pourrait sortir des logiques partisanes et de la logique de haine qui semble aussi prévaloir dans la bouche de nombreux politiques:
Haine contre les pauvres, haine contre les riches, haine contre les étrangers, haine contre tout, en fait.
 Le discours de Macron est faussement apaisant. Mais il a ce côté soporifique naïf de surface qui a semblé plaire.
Et puis ce côté centriste, accommodant avec tout le monde, modéré, fait illusion mais jusqu'à quand?


C'est là qu'est intervenu le FN.

La deuxième finaliste, Marine Le Pen:

Une chose est sûre: nous lui avons servis la soupe, ces derniers temps, quand je dis nous, je ne devrais pas, mais j'en ai un petit peu marre de cette fracture que trop nous présentent comme le seul avenir.
Nous, les Français, nous sommes laissés faire.
Quand un Eric Brunet, aussi raciste et réac que Le Pen, sévit comme animateur et comme chroniqueur, ainsi qu'un Zemmour, un Moix etc....
Quand un Valls légitime le racisme à gauche en traitant d'islamo-gauchiste celui qui refuse amalgames et haine de l'autre...
Quand un Fillon et un Estrosi ont un discours à peine différent, la voix?, que celui de Collard ou Philippot...
Quand les médias nous vendent de la guerre , du terrorisme, de l'islam comme danger, de l'insécurité...
Il y a banalisation du phénomène et imprégnation de la chose dans l'inconscient de cette chère opinion publique.
Cela, je l'ai tellement dit auparavant.
Mais tout est fait dans les médias pour faire peser cette dimension dramatique...jusqu'à la réjouissance de Christian Barbier quand on a tué ce policier et blessé deux autres aux Champs Elysées, fait divers dramatique à revendication fantaisiste de Daech d'un fou qui était obsédé par la haine de l'uniforme...attentat durant deux jours dont on ne parle plus mais que Barbier avait presque souhaité pour booster le score d'un candidat malheureux, François Fillon.
Marine Le Pen a donc canalisé l'opinion médiatique, en quelques sortes, qui n'a de cesse de relayer ces thèmes.
Elle a été banalisée. Son discours a été banalisé.
N'a resté dans son programme, pour beaucoup, que son côté faussement populiste, révolutionnaire, différent, anti-système...
Sa volonté de quitter l'UE, de quitter l'Euro pour retrouver la France de 54, d'avant le traité de Rome, cette France fantasmée car si la France a créé l'union en Europe avec l'Italie et le Benelux, c'était pour s'adapter et éviter une crise économique, en 54, la France était en plein marasme colonial et allait se couper des ressources et matières premières des dites colonies, il fallait recréer un groupement capable de garder et créer de la richesse économique. Oui, je sais, c'est peut-être pénible mais si on se référait plus à l'Histoire, sans doute qu'on n'en serait pas là.
 Mais en fait, pourquoi parle de programme avec Le Pen?   La plupart de ceux qui votent pour elle le font par colère et ne connaissent pas son programme à fond, comme certains de chez Mélenchon, d'ailleurs mais on y reviendra. La plupart de ceux qui votent FN le font pour tout casser, par ras-le-bol, d'ailleurs on peut les faire changer d'avis mais sur du concret, sur une amélioration visible de leur quotidien...
On leur a tellement promis...
Un proverbe dit: désespérer un homme, il s'alliera au Diable.

Et le vote FN est tellement utile, d'une certaine manière, pour se faire élire. Car Macron va se faire élire contre elle, il n'est même pas besoin de deux tours, quand on affronte le FN.
Tout le monde va faire barrage contre ce parti, ce qui est quand même assez cocasse.

C'est là où les manipulations de cette élection sont manifestes.


Dans cette campagne, je n'ai rarement vu autre chose que des bonimenteurs, des bateleurs, animateurs,  des charlatans vendant leur sauce, des partisans, dans les médias, à se demander si l'objectivité journalistique et l'éthique voulait dire encore quelque chose?
Des sermons, nous en avons eu, jusqu'à dans les débats, où il ne fallait jamais débattre avec son concurrent mais répondre au journaliste...
On a ainsi instillé la peur subtilement dans l'esprit des gens, la peur, cette fois-ci, que Le Pen se retrouve au pouvoir avec des sondages où on faisait monter en curseur de cette peur les candidats selon l'audience cherchée, car on ne sait même plus ce que recherchent nos médias sinon  le sensationnel, l'audience...
On s'est vite mis à parler de vote utile et on a mis Macron systématiquement en avant.
Oui, l'Union Sacrée contre l'ennemi FN.
La boucle était bouclée.
Quid de la démocratie?

Dans ce ballet médiatique où la tragédie grecque avait été mise en scène comme du Shakespeare par Hollywood, les électeurs se sont précipité comme hypnotisés vers un avenir cocasse où un homme inconnu de 39 ans va accéder à la présidence de la République, avec des soutiens de tout bord...
Le Bal des vampires commence.
Reste donc à l'électeur lambda normal à voter blanc et se faire pourrir la gueule, s'abstenir et se faire pourrir la gueule, ou voter Macron ...et se pourrir la gueule...


Mise à jour: selon le Grand Jury de LCI, le vote dit utile, sans conviction, sans passion, a été de 51% chez Macron, soit 12% du total des voix environ....


mardi 18 avril 2017

Pourquoi je ne voterai pas Mélenchon au premier tour #international #présidentielles2017

J'avais, jusqu'à peu, une opinion positive du FDG et de Mélenchon. Enfin, du Front de Gauche et de l'assemblage des courants qui soutenaient Mélenchon.
Jusqu'à juin dernier, je soutenais toujours cette mouvance en la trouvant sympathique et en m'entendant globalement bien avec les gens de cette couleur.
Oui, mais ça, c'était avant.

Je veux cependant donner mon avis sur la politique extérieure que Mélenchon préconise car je n'en suis pas si éloignée, c'est ça qui est quand même troublant.
Je suis contre une intervention armée afin de régler à leur place les volontés des gens pour les "sauver" et de savoir à leur place ce qui est mieux pour eux.
Je suis pour une diplomatie réelle, une place de la France au-dessus des différents blocs et surtout, j'en ai ras le bol que les puissances occidentales se ruent sur une cause à défendre pour faire oublier le marasme économique et social, en noyant dans le sang des autres leurs carences à gouverner.
Oui, je suis pacifiste dans l'âme, résistante dans le coeur, mais contre toute forme de guerre.
Je suis pour la Palestine, suis pour l'abrogation du délit de boycott qui est d'ailleurs anti-constitutionnel, anti sioniste mais pas haineux envers les Juifs.
Je suis pour un multilatéralisme et plus d'ouverture vers les pays, l'Asie, l'Amérique du Sud etc...
Pour cette raison, je rentre rarement dans les polémiques sur la Syrie, Bachar El Assad, Poutine etc...et je pense en plus qu'on caricature un peu les fascinations réelles ou supposées de Mélenchon envers Mao, Castro, etc...
Tiens, sur Cuba, il faut reconnaitre qu'ils ont de super réussites au niveau santé, la meilleure médecine du monde et c'est un des premiers pays qui a une agriculture entièrement bio, en passant. Après, le régime, c'est autre chose.
Au Vénézuela, par exemple, il y a une corruption sans nom et une insécurité réelle.
Mais je crois qu'on caricature ce que dit notre Méluche dessus.

Il n'empêche que je trouve aussi ses prises de position curieuses, même à l'internationale.
Je le dis, la France devrait être au-dessus des blocs, au-dessus des alliances, au-dessus de la guerre stratégique USA-Russie, au-dessus de la guerre économique Chine-USA, par exemple.
La France n'est pas le gendarme du Monde. La France n'a pas à exiger, à prendre parti, sauf pour la justice et en tant qu'arbitre pour la paix. Ce n'est plus le cas depuis l'accession au pouvoir de Sarkozy, nous sommes devenus un satellite des USA, je n'ai pas envie qu'on devienne celui de la Russie.
C'est mon avis.

Mélenchon veut aussi désarmer le proche-orient, dénucléariser les autres mais on garde la bombe atomique. Je trouve ceci complètement irraisonnable et dingue. On sait qu'Israël a la bombe atomique et on sait qu'ils refusent de le dire. On a eu toutes les peines du monde à conclure un accord avec l'Iran, cette région du Monde est assez instable comme cela.

Mais ce qui est amusant, c'est que j'ai dit tout ça dans les discussions des pro-Hamon, et qu'on m'écoute, qu'on respecte mon avis, qu'on dialogue. J'ai même défendu Mélenchon des amalgames antisionisme/ antisémitisme.

Mais voilà.
Hier, j'ai partagé, par provocation, un article fait par un professeur de Sciences-Po sur Facebook. Celui-ci propageait , allez, 50% d'allégations au moins sur lesquelles je n'étais absolument pas d'accord.
J'ai partagé cet article et des gens qui me connaissent depuis au moins 4 ans se sont mis à me tomber dessus, des gens que je ne connaissait pas à m'injurier. J'ai enlevé des émoticônes représentant un tas de merde littéralement de mon mur.

C'est le problème avec un très grand nombre de ceux qui se nomment les insoumis...enfin, on pourrait dire beaucoup de ce nom ridicule au fond, l'insoumission est un constat, par un onanisme intellectuel.
Certes, sur Twitter et aussi sur Facebook, même si sur ce dernier média, ils sont minoritaires, j'ai gardé des amis, et je pense que les amis qui viennent me lire le resteront.
Mais nous ne sommes plus dans un débat d'idées, nous sommes dans un combat virtuel depuis au moins novembre avec la horde des supporters engagés dans la team de Mélenchon.

Un grand nombre ne supporte aucune critique et surtout ne réfléchissent même plus.
Et ça fait peur.
Donc pour cela, même si à l'international, et avec ma sensibilité altermondialiste, je suis plus proche de Mélenchon que de Hamon, je ne voterai pas Mélenchon car j'ai peur de ce que ces gens-là pourraient faire et accepter si leur leader arrive au pouvoir.

Lire le harcèlement dont Sfar a été la cibleet cela ,  d'autres et moi  le subissons  depuis novembre.





lundi 17 avril 2017

Interdire les perturbateurs indocriniens: une urgence salutaire absolue #HAMON2017 #Presidentielles2017

On a une épidémie de cancers à l'horizon: la raison? les perturbateurs endocriniens.
Hormones, parabens, phtalates etc....des mots souvent barbares
Où les trouve-t-on?

Dans la nature:
-rejet d'hormones de synthèses et de médicaments par l'urine et autre, dans nos eaux usées, par exemple, une nana prend la pilule, elle rejette des hormones féminines
-dans les déchets non recyclables, dans les plastiques par exemple
-dans certaines plantes comme la sauge ou le lin qui ont des substances qui ressemblent aux hormones féminines
 -dans les pesticides, les biocides, les engrais etc...
-la pollution

Dans les objets du quotidien:
-le cas du bisphénol A, par exemple dans les biberons mais aussi dans les plastiques
-dans les crèmes et cosmétiques

Liste non exhaustive, bien entendu.

Qu'est ce que ces trucs peuvent susciter ou  provoquent?
Stérilité, calvitie,  mutations,  tumeurs, cancers, puberté précoce, maladies de la thyroïde, des hormones autres, obésité, problèmes de peau, diabète, etc...

Bref, c'est une urgence sanitaire absolue. Coût sanitaire estimé à 157 millions d'euro en Europe tous les ans, pour lutter contre les maladies qui en découlent....quand même oui.

Hamon veut les interdire, purement et simplement, il n'y a pas d'autre solution, car ce sont nos enfants qui en pâtissent déjà.

En savoir plus:

Lire l'article du Monde
Celui de l'Agence de sécurité et de l'environnement
Celui de l'INSERM
Ceux en cosmétique les plus courants



jeudi 13 avril 2017

Changer de Constitution: le mensonge des populistes

Certains candidats mentent ou vous, nous prennent pour des ânes. Ou se mentent, au choix.
Quand on écoute Marine Le Pen, pour la préférence nationale, qu'elle veut mettre en place, ou Mélenchon, qui veut arriver, balayer notre Vème République et hop, sur le champs, faire faire un projet de constitution par une assemblée Constituante, ça semblerait simple.

En gros, il suffirait de demander:
"voulez-vous inscrire la préférence nationale dans la Constitution"?
"voulez-vous une sixième république"?
Pour que, d'un coup de baguette magique, hop, la préférence nationale soit inscrite en lettres d'or...
Pour que, hop, on se retrouve sans aucun code, aucune loi, plus rien et qu'une assemblée se mette à imaginer A PARTIR DE RIEN une nouvelle constitution.

Mais non, c'est impossible.

On va reprendre simplement.
Quand on regarde les procédures pour changer la Constitution, ce qui est dit est complètement impossible.
Il est juridiquement impossible de précéder comme Le Pen ou Mélenchon veulent le faire.
Matériellement, c'est irréalisable dans l'état de droit qui est le nôtre.

Il y a deux procédures à suivre pou modifier ou changer de constitution.
L'article 89 ou l'article 11.

l'article 89 de la Constitution prévoit que le Parlement ou le Gouvernement soumettent un texte  sous forme de projet de loi aux deux assemblées réunies en Congrès, et que ce texte soit validé par une majorité des deux tiers. On peut donc demander à ce qu'on désigne une assemblée constituante pour faire une nouvelle Constitution. Seulement, le Sénat est de droite, le pays est clivé et jamais Jean-Luc Mélenchon n'obtiendra de majorité des 2/3 comme la loi l'exige. C'est donc impossible

Il nous dit, tout comme Le Pen pour sa modification de Constitution, qu'il va employer l'article 11 qui donne le droit au Président de modifier la Constitution en soumettant un texte au référendum populaire.
Seulement, ce texte doit être validé par le Conseil Constitutionnel avant, afin de vérifier qu'il ne dénature pas l'esprit de notre République et surtout ses textes fondateurs:

La Déclaration des Droit de l'Homme et du citoyen de 1792, ainsi que celle élaborée en 1945 par le CNR au sortir du régime de Vichy afin de ne pas revenir jamais à ce genre de régime totalitaire.

Or, demander d'inscrire la  préférence nationale est inconstitutionnel et contraire aux droits de l'homme, à la déclaration universelle des droits de l'Homme que la France a signé, d'ailleurs, à l'international.
Marine Le Pen ne pourra donc jamais inscrire cette préférence nationale sauf à faire un coup d'état et instaurer un nouveau régime en se coupant de la Communauté Internationale.


Pour revenir au cas Mélenchon et sa sixième république, soit il ment , soit il se moque de ses électeurs:
Selon le livre saint des insoumis, le fameux Avenir en Commun, la procédure devrait être la suivante:
-référendum pour demander une sixième république sans donner aucun indice sur celle-ci
-le pouvoir au peuple: celui-ci est convoqué en assemblée constituante ( je passe sur le fait que celle-ci sera constituée de néophytes ou d'insoumis, c'est un autre débat)
-cette Assemblée Constituante est entièrement libre d'élaborer la Constitution qu'elle veut durant deux ans.

Or,
-On ne peut faire de référendum sans présenter un texte précis sous forme de projet de loi afin de le soumettre pour validation au Conseil Constitutionnel
-L'assemblée Constituante n'aura donc aucun intérêt, vu qu'il faut présenter la future constitution avant de faire un référendum...
-Donc il y a mensonge.

Hamon, lui, a décidé de faire le contraire: il va convoquer un conseil de plusieurs membres, une commission chargée d'élaborer une future Constitution et de présenter un texte qui sera soumis à référendum ensuite.




vendredi 7 avril 2017

Fin de la récré pour les complotistes contre Hamon #HAMON2017 #PRESIDENTIELLES2017 #MACRON

Cambadélis a enfin écrit la bonne lettre, eu la bonne action, donné les bons arguments et il y a enfin lieu de se réjouir :

Les ragots selon les mélenchonnistes qui disent que Hamon serait un traitre envoyé en sous-marin par le PS pour faire voter Macron vont enfin arrêter, ou au moins passer pour ce qu'ils sont: des ragots

Lecture


Décisions du Premier secrétaire lors du Bureau national du 6 avril 2017

06 avril 2017
Vous trouverez ci-dessous les décisions du Premier secrétaire, Jean-Christophe Cambadélis, lors du Bureau national du jeudi 6 avril 2017 :
« 1. J’appelle à l’unité des socialistes derrière le candidat issu de la Primaire et validé par la convention nationale : Benoît Hamon ;
2. Je retire le statut de membre du Bureau national à tous ceux qui ont soutenu ou appellent à voter Emmanuel Macron. Ils seront remplacés ;
3. J’interdis toute double appartenance conformément aux statuts. Aux élections législatives, une signature d’engagement d’affiliation au groupe socialiste sera requise. En cas de refus, un candidat socialiste sera désigné ;
4. Je retire l’investiture à ceux qui ont adhéré à en « En Marche » ou parrainé un autre candidat que Benoît Hamon et, s’ils se maintenaient face aux candidats soutenus par le Parti socialiste, ils seraient exclus ;
5. Je demande à la Commission Nationale des Conflits (CNC) de se saisir des cas de ceux qui appellent à voter pour un autre candidat que celui issu de la Primaire. »

C'est ICI 

Billet en mode Bembelly fait.

mercredi 5 avril 2017

Marine Le Pen futur créatrice de pauvreté #pouvoirdachat #présidentielles2017 #FN

Elle n'augmenterait pas le SMIC en cas d'élection remporté , Marine a prévenu.

Néanmoins, on voit quand même que la proposition de Hamon pour augmenter le pouvoir d'achat des Français l'inspire. Oui, mais comme tout copieuse, sa mouture à elle est loin d'être géniale et probante.
Le Pen ne veut pas augmenter le SMIC mais offrir un complément de revenu à toute personne qui gagnerait moins de 1500 euros.

 Bon, chez Hamon, c'est un peu plus de 2200 euros et c'est la phase une de l'établissement du Revenu Universel et c'est la phase une aussi de la relance de l'économie par la consommation.

Au FN, c'est le stade ultime qui ressemble plutôt à la quête du dernier bar avant la fin du monde, ou un Graal qui n'aboutirait pas, ou chercher le repaire du Père Noël etc...
Car le financement de cette mesure non chiffrée ni impactée réellement, nous avons l'info sur Europe 1, est pour le moins aléatoire et s'apparente à...non rien...voyez plutôt:

 1. Marine Le Pen veut financer une espèce de prime au pouvoir d'achat pour les plus faibles afin de booster l'économie et rendre la vie plus rose ou bleue par une taxe de 3% sur les importations...

Déjà, augmenter les taxes douanières fait gonfler les prix car le commerçant français importateur paie ses charges, sa TVA et répercute tout cela sur le consommateur, une taxe de 3% risque bien de faire une inflation importante, mécaniquement parlant, plus on taxe et plus le prix payé par le consommateur est élevé.
Faire une taxe qui augmente les prix afin de financer une augmentation du pouvoir d'achat est complètement abscons, absurde.

 Conclusion: Si on m'augmente de 10% pour que je me retrouve avec 15% d'augmentation du coût de la vie, c'est vachement efficace!

2. Autre effet de cette taxe à l'importation, ne pas croire que les pays qui exportent chez nous ne vont pas nous mettre des mesures de rétorsion dans la gueule en nous taxant nos exportations, d'une part ou en augmentant les prix en vendant aux grossistes français, de l'autre, car nous n'avons aucun contrôle sur les prix des importations: les matières premières, du blé au pétrole, sont négociées dans des bourses étrangères et soumises à spéculation.

Conclusion: par effet boule de neige et mesure de rétorsion, nous risquons de payer la baguette à un tarif prohibitif, puisque nous ne produisons plus assez de blé pour être auto-suffisant et l'inflation va encore galoper, la perte de pouvoir d'achat ...ahem....voir le point numéro 1

3-Un autre effet va se combiner avec celui-ci: le passage de l'euro au franc qui va donner une dévaluation de 20%. On va payer en francs ce qu'auparavant on payait en équivalent euro ou équivalent dollar, sans garantie d'accord commercial préférentiel, voir le point numéro 2...

Conclusion: on va payer des produits devenus rares, dont des produits de première nécessité, une fortune...

4- la cerise sur le gâteau de sa taxe universelle, à Marine, ou la preuve par l'absurde.

Quand on aura besoin de valise ou de caddies remplis de billets pour acheter, et que notre économie arrivera  à des tarifs prohibitifs, puisqu'il n'y aura plus de concurrence , avec des pauvres partout subventionnés par la taxe sur les importations, à l'auto-suffisance, à l'autarcie, et bien:

Conclusion: la taxe sur les importations ne sera plus efficace pour soutenir artificiellement les consommateurs pauvres qui auront fini par s'approvisionner au marché noir...et on se retrouvera dans les années 30, voire dans la cour des miracles avant la Révolution...


Bref, la taxe universelle pour concurrencer le revenu universel...c'est complètement bidon.
On n'a jamais vu quelqu'un s'acharner autant à dévaluer sa monnaie, faire fuir les investisseurs...rien de rentable donc, pas de création de richesses etc...

Quand on vous disait que Marine Le Pen ne fera rien pour les pauvres....

mardi 4 avril 2017

Pourquoi je soutiens le revenu universel d'existence #HAMON2017 #TEAMHAMON #Présidentielles, #RUE #RDB

Je ne vais pas montrer des visuels mais expliquer avec mes mots et avec ma pensée pourquoi en mon sens , disposer du Revenu de Base ou du Revenu Universel d'Existence est une avancée énorme.

Actuellement, on ne peut pas faire augmenter les salaires de manière importante, car cela augmenteraient les charges et beaucoup de petites entreprises devraient licencier: par exemple, pour un SMIC net, l'employeur doit verser un SMIC et demi en charges environ à son employé, la différence partant dans les charges. On ne peut pas non plus faire baisser les charges, vu que ça met en péril les comptes des assurances sociales.

La solution du complément du revenu universel d'existence est idéale à ce niveau, cela augmente le pouvoir d'achat sans nuire aux assurances sociales et aux patrons.

Le gain en pouvoir d'achat est important:
Il permet de réinjecter de l'argent dans la consommation, directement vers les entreprises : la première étape du Revenu Universel est pour les personnes qui sont trop souvent justes au niveau de leurs comptes, qui se privent souvent de vacances, de réparation sur leur voiture, de meubles neufs etc...ainsi que de restaurants, bref, ces petits plus qui font travailler les entreprises françaises.

Qui dit hausse du pouvoir d'achat dit hausse des commandes des entreprises, cela permet aussi de stimuler la demande et par là-même de booster l'offre. Quand on booste l'offre, on crée des emplois, des profits et donc de la richesse.
Ces nouveaux emplois vont à leur tour consommer et créer de la demande, de l'offre etc...

La TVA va donc aussi prendre de l'importance en termes de recettes et les impôts vont augmenter etc...

Bref, c'est tout le pays qui se remet en marche économiquement parlant.

De plus, cela permettra aussi à terme:

-de créer un vrai filet de sécurité afin d'empêcher les gens de tomber dans la spirale infernale de la déchéance, des crédits non payés, des loyers, de la pauvreté si on perd son emploi, si on tombe malade etc...comme la sécurité sociale pour les maladies.

-de donner l'opportunité à des gens de pouvoir créer une activité rémunérée ou non, de s'investir dans le bénévolat, l'artistique

-que les gens en situation précaire soufflent en sachant qu'ils ne sont pas tenus en laisse pour mériter un RSA qui les met à la merci de tous ces rageux qui les envient...en les traitant de profiteurs.

- de garantir à tous l'accès à des emprunts garantis par l'Etat à hauteur de ce revenu universel , vu que celui-ci sera inconditionnel, plus de raison pour les banques de refuser des emprunts que la vie peut rendre nécessaire: on sait très bien que souvent les loyers à la banque pour être propriétaire sont plus bas que les loyers payés par le locataire.

J'avais envie de faire un argumentaire contre ceux qui sont tellement égoïstes et mesquins qu'ils refusent le principe, en voulant garder leurs privilèges et que quand il devient progressif, râlent pour que eux, qui sont riches, en croquent aussi, tout en ayant critiqué avant que ça coûterait trop cher et serait irréaliste....non, rien, en fait. Ces mesquineries ne méritent même pas qu'on leur réponde.

La France, c'est pas que celle des favorisés de la classe moyenne. La formule n'est certes ni belle ni vendeuse mais c'est la vérité. La France, c'est tout le monde, les riches, pauvres, de gauche, de droite, anar, et même réacs, oui, la France c'est une entité, un peuple, une nation mais pas dans le sens d'exclure des gens par rapport aux autres.
Le Revenu Universel : c'est cela son universalité. Il rassemble tout le monde et permet, à terme, de ne laisser personne sur le bord de la route.
Car ce qui est proposé maintenant n'est que la première étape.



Liens:
Vers le blog de Thomas Piketty
Sur le site de Benoit Hamon







Contributeurs

Citoyen Reporter

Palestine Libre Nouvelles

Rappel de la loi

Pour rappel : la provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une race ou une religion déterminée, est passible d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amendes (article 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse).

La balise magique des liens en commentaires


Un bon truc afin de mettre des liens cliquables dans les commentaires: Vous mettez votre "lien" là où c'est indiqué et vous ajouté le texte qui l'illustre à la place de MOTS
http://www.commentcamarche.net/contents/496-les-liens-hypertextes

Pour me laisser un message par mail

About Me

Sites de référence

Compteur visites depuis le1/5/2012, mis en place le 10/6/2012

Compteur Global

scoop it

Nombre total de pages vues

Notre Devise Originelle

Notre Devise Originelle
A méditer