Utopie

L'utopie n'est pas un luxe, c'est une nécessité.

Translate

vendredi 9 décembre 2016

Et la Primaire, Bordel! Chronique satirique

Si je résume bien:

Cambadélis recadre Montebourg car il appelle tous les électeurs à voter à la primaire de Gauche.
Jusque là, on peut comprendre...
Mais Camba veut que Macron et Méluche s'inscrivent à la primaire, en amenant des électeurs du Centre, du Centre Droit à Centre Gauche et des électeurs d'Extrême-Gauche....là, oui, on peut élargir l'audience...
Bon, ça n'a rien de logique mais c'est pas encore dramatique.

Là où ça se complique:
C'est que Camba ne veut pas de trois candidats qui se classent à gauche, car ils s'y seraient pris trop tard...euh....il y a des conditions, être coopté par le politburo du PS, selon les règles du PS, dans cette primaire ou non? C'est à n'y rien comprendre...comment dire que cette primaire doit représenter la Gauche, toute la Gauche et refuser arbitrairement trois candidats sans même qu'ils se soumettent aux règles comme tout le monde, de parrainage. Ok, il parait que c'est pas Open Bar, la Primaire, non mais c'est la Fiesta pour Cambadélis, car il dicte clairement ses volontés sans tenir compte de rien d'autre.
Donc, on ne veut pas de candidats de gauche, mais on veut bien de Méluche et Macron....
Il a le délirium trémens, Camba?

Là où ça continue à être du grand n'importe quoi, c'est qu'on veut virer les candidats trop de gauche...On a donc mis la pression sur Lienemann, Hamon, Montebourg, Filoche. Lienemann a craqué et s'est désistée. Mais on veut de Méluche!
Purée, il nous fout la gueule de bois sans boire, le Camba....


Sinon, il y a Touraine qui réfléchit....oups...hips....à une candidature...

Mais c'est pas fini!

Peillon, qui s'est planqué en Suisse donner des cours de philosophie, a décidé d'être candidat aussi!!! Non, non, c'est normal, il parait...



Mais Cambadélis n'y trouve rien à redire...
Faut dire que le Monsieur Premier Secrétaire n'a pas été élu, contrairement à ce qui se fait...donc, notre gars se lâche en montrant que la primaire socialiste est un beau bordel...

C'est cela, oui....


jeudi 8 décembre 2016

Chronique du populisme pornographique en politique

Des fois, certains se surpassent en dégueulasserie. J'ai cherché un adjectif à accoler au populisme dévoyé qui sévit en France et ailleurs mais voyons le fait carrément, c'est plus en France que ça me touche. Ce populisme qui ferait n'importe quoi pour racoler. Plus tu es immonde et plus tu penses rameuter du monde dans ta merde idéologique.
La pornographie est le fait de vendre , de se vendre à tout prix avec force détail afin de plonger celui qui écoute et regarde dans une fascination qui peut devenir malsaine en attisant les plus bas instincts.
Le populisme en politique en France devient pornographique.
http://www.urtikan.net/dessin-du-jour/manifestation-anti-migrants-oui-jai-garde-laccent/

Quand on voit le nombre de gens qui sont de plus en plus fascinés par la peur, la crainte, la lâcheté des paroles racistes, de la soit-disant défense de la culture pour cacher ses instincts mortifères.
Quand on voit une énième attaque contre les pauvres par des moins pauvres qu'eux, oh, à peine...
Quand on voit que Marine Le Pen veut détruire l'école pour tous, en commençant par les enfants d'étrangers qui sont présumés futurs français, ces enfants, d'ailleurs, malgré les lois qui veulent mettre à néant le droit du sol.
Quand on voit que des gens propagent des rumeurs sur les boucs-émissaires du moment...
Les arabes, les musulmans, les étrangers, les migrants mais aussi les pauvres en voiture qui polluent plus que les centrales de charbon en Allemagne, les usines de Rhône-Poulenc à Lyon, les chauffages au fioul et au bois....les gens au RSA, mais combien d'autres faudra-t-il pour que les gens se rendent compte que durant ces temps-là, les MST idéologiques gangrènent la France, et tous les Français?

http://www.chezvlane.com/2015/01/inquiet-pour-nos-amis-francais-hollande.html 
Et ce n'est plus les deux pieds dans la merde que le coq français se retrouve mais la merde jusqu'au cou, comme si quand on la propage, cette merde, elle ne finit pas par  vous éclabousser...en rêve....

mercredi 7 décembre 2016

#Valls en 2005-2007, souvenez-vous

Je viens de retrouver un brouillon que je n'avais pas mis en ligne :

"En 2005, la France découvre un jeune maire, Manuel Valls.
Il donne du verbe avec brio , semble clair, humain tout en dégageant un sentiment rassurant de celui qui est élu de terrain.
En 2005, il est socialiste, à la Pierre Joxe, ferme mais humain.
En 2005, on l'expose partout dans les médias, contre la Droite et le gouvernement, à l'époque, suite à la mort horrible de deux enfants, je ne m'étendrai pas plus dessus, les banlieues sont à feu et à sang. On accuse alors Sarkozy, ministre de l'Intérieur de tous les maux. Sarkozy est d'ailleurs la cible numéro 1 de Valls qui lui oppose une alternative humaine, sociale, il demande un plan Marshal pour les banlieues, des crédits, de l'attention, bref, plein de trucs dont le retour à la police de proximité, prévention plutôt que répression.
Ecoutez plutôt le jeune Maire d'Evry en 2007:

"Chaque jour, nous mesurons le sentiment d'abandon des ménages modestes qui vivent dans nos quartiers, confrontés à la précarité, à l'économie parallèle ou à l'échec scolaire.
Nous avons l'impression d'être seuls et de devoir mener, pardonnez-moi l'expression, un combat à mains nues.
Je veux évidemment témoigner du potentiel, de l'énergie, de l'envie de s'en sortir et de vivre tranquillement qu'éprouve l'immense majorité de nos concitoyens, notamment une jeunesse qui a soif d'apprendre, de se former et d'être plus que jamais la France de demain.
Mais, aujourd'hui, aucun des enseignements tirés des émeutes de 2005 n'est à la hauteur de la ségrégation territoriale, sociale et ethnique..."

"Elles ont même empiré. Il y a moins d'un mois, l'Association des maires Ville et Banlieue vous a alertée en vous disant que " les banlieues sont absentes de toutes les priorités du Gouvernement ". Alors que vous annoncez un énième plan Marshall pour les banlieues, auquel vous nous demandez de participer,... ".
Source: ici, dans les questions au gouvernement, fin 2007.

Voilà comment se présente Valls, au début de sa carrière.
Il dissimule le fait qu'il met des caméras de sécurité partout, à Evry. Il dissimule le fait qu'il vote le couvre-feu en 2005, derrière un humanisme qui fait pleurer dans les chaumières.
Il ne remet pas la Police de proximité en 2012, et parle de fermeté, de répression, d'aucune faiblesse dans la main de fer du Ministère de l'Intérieur.
Dans son gouvernement, l'élu de proximité n'a mis aucun plan Marshall des banlieues, depuis 2012, au moins, en fait, il s'en fout complètement.
En 2009, il nous sort la tirade grandiose : Il n'y a pas assez de "white" , de "blancos" dans ses quartiers, alors qu'il voulait se battre en 2007 contre les ségrégations sociales....

Donc, je suis désolée, j'ai vraiment peine à faire confiance à un type pareil.
Les faits prouvent qu'il n'a aucune constance et aucun principe."

Cela vient de l'époque où Valls vient de devenir jeune premier ministre.
J'écris même que je ne lui faisais pas confiance....
Il manque donc depuis:
-l'état d'urgence
-le 49-3
-les répressions des manifestations en tout genre.

Pourtant en 2005-2007, Valls nous donne du social, du compréhensif, de la justice envers la banlieue qu'il connait bien, enfin, c'est ce qu'il dit...

Source anonyme sur Facebook chez Nouli Jie


Nous voilà en 2016 et il essaie de nous la refaire à l'envers...
Revoilà le gentil Valls, compréhensif, rassembleur....
Jusqu'à quand on va continuer à nous prendre pour des cons?


Lire:
Chez Extimités:
 Manuel Valls ou les aveux d'Iscariote 
 Le Juppé des sondages primaires
La dernière "vacherie" de Valls

Chez Cailloux dans le brouillard:
 Remue Ménage dans le cacalifat 
Valls: un primate chez les primaires 

Chez Melclalex:
Hollande, c'était pourtant si simple

mardi 6 décembre 2016

La Fuite en avant de Manuel Valls

Cette campagne présidentielle ressemble aux Feux de l'Amour, les Primaires aux Hunger Games, les débats à des affrontements entre footeux de Fan Zone...
Valls a annoncé hier sa candidature aux Primaires de la Dr....oups, de la Gauche...enfin, la Gauche selon une partie de la Gauche, vu que  les Méluchiens estiment que ceux-ci ( PS et associés) n'en sont pas. Valls veut d'ailleurs rassembler...
Rassembler? Mais ce mec séparerait des soeurs siamoise, ferait divorcer des oiseaux de l'espèce des inséparables, provoquerait la fuite des bras surnuméraires de la déesse Shiva, sèmerait la discorde dans un temple bouddhiste zen...rendrait Gandhi adepte de la violence et le koala battrait en course le jaguar sous son influence...
Mais le gars qui a tué tout rassemblement,toute discussion, qui a envoyé la police contre les manifestants de tout bord, dès qu'un son qu'il trouvait discordant pouvait être émis au niveau idéologique, qui a créé un état d'urgence perpétuel, qui a dégainé le 49-3 contre sa propre majorité, qui a fait démissionner ses ministres qui semblaient trop différents de lui, Macron, Filippetti, Hamon, Montebourg, Taubira et Duflot, qui a menacé les frondeurs de tous les maux, qui a fait passer la loi travail en force....Ce mec veut rassembler maintenant?

Valls se veut garant de la Justice Sociale...On continue à se demander si il est sérieux, siphonné ou tout simplement débile...
Comment oublier le mec qui a aidé à faire plus de 500 000 chômeurs durant la mandature de Hollande? Qui a fait une loi qui a facilité les licenciements?  Mis le temps de travail légal en doute?Qui a pris position pour condamner des syndicalistes? Qui n'a eu aucun geste  envers le salaire minimum et les minimas sociaux ou des mesurettes? Sous Hollande, le SMIC horaire brut est passé de 9.22 euros à 9.67, alors que sous Sarkozy, celui-ci est passé de 8.44 euros à 9.22...( source)
Qui a continuer à laisser se dégrader la situation des Français sans rien faire d'énergique? Aujourd'hui,  un français sur 7 vit en-dessous du seuil de pauvreté. Valls n'y a rien changé. Et il se veut le garant de la Justice Sociale?

Le pire dans tout ça, c'est que le gars qui nous sortait, le visage fermé, les yeux revolvers, le regard qui...enfin, vous voyez la suite, qu'il fallait rester à son poste face aux menaces d'attentats, qui nous a enfermé notre démocratie sous état d'urgence perpétuel, qui a fait sa réputation de soit-disante pugnacité face aux menaces de la sécurité, il fuit!!!
Il se barre!!!
Il laisse le gouvernement en plan, le soit-disant petit soldat quitte son poste en pleine guerre, selon ses dires, souvenez-vous, quitte le navire qu'il a lui-même sabordé! Faut voir ce qu'il a fait de la fonction de premier ministre...
Il semble n'en avoir rien à battre des menaces, de la situation grave, du bilan de Hollande, calamiteux, qui a fait que le Président abdique en fin de mandat et qui est le sien, à Valls, tout autant.
Il se barre, Valls, pour faire le beau aux Primaires afin de devenir Président, enfin, il s'y croit...
Le type qui a sorti maintes fois des horreurs sur les musulmans, réprimé des manifestations pour arrêter les massacres à Gaza tout en clamant son lien indéfectible avec un état étranger, il veut devenir président de tous les Français, le gars! Il nous sort un patchwork digne d'une vieille pub Bennetton, le gars qui disait en 2009 qu'il y avait pas assez de white, de blancos à Evry!
Il se dit disciple de Mitterrand, le mec qui est entré par effraction au gouvernement sous Rocard...Se dit le copain de Jospin, lui qui a tout fait pour que ce dernier se coule après son échec en 2012....
Une vraie fuite en avant, des mensonges, des partis-pris, des ratés, bref...
Comment voulez-vous que ce type puisse battre Fillon en 2017?
C'est bien ce qui fait peur....
Courage, fuyons! Valls est candidat! Ce devrait être son slogan, car une chose est sûre, combien d'électeurs ne voteront pas pour lui, moi la première.
Ce qui risque d'amener des tas d'électeurs de droite à la Primaire pour voter pour lui...

dimanche 4 décembre 2016

Chronique de campagne: du désaveu, Hollande, des invisibles

Je disais dans un précédent billet que les invisibles sont ceux qui sont au centre de toute campagne présidentielle, car ils disparaissent des mesures prises une fois le candidat élu.
Les invisibles: l'exemple des jeunes est criant. Cette catégorie de personnes qui va jusqu' 25 ans, qui n'intéresse personne, au fond, c'est pas comme la vieillesse, ceux-là, on les chouchoute, on veille sur eux, quitte à les enfermer dans des mouroirs mais on s'en occupe. Pas tous, rassurez-vous, on ne parle pas des retraites minables qui meurent à petit feu...en revanche, le vieux qui a des sous...l'argent définit des besoins, c'est marrant...
Le jeune, on s'en fout.
Hollande avait fait de la Jeunesse sa priorité...Tu parles, à part une maigre revalorisation des bourses, de quelques euros, cette catégorie de la population a été snobée, trahie, roulée dans la farine. Le quinquennat des jeunes a été une escroquerie.
Ceux des jeunes qui votent sont souvent ceux qui sont le moins politisé, les jeunes qui sont plus réfléchis et plus touchés par le sens politique ne votent pas, en général.
De toute manière, à voir les déchaînements de passion des fans de tel ou tel candidat loin d'un débat d'idée, à gauche comme à droite, même si la primaire de droite a calmé certains, on se dit que ledit débat ressemble plus à un affrontement de candidats de télé-réalité, ou une fan zone de hooligans,  qu'à une joute politique oratoire sur un choix idéologique de société.
Hollande a décidé de ne pas se représenter. Il est courageux , en même temps, il a du faire ce choix afin de ne pas handicaper  encore plus son camps, qui l'est lourdement. Valls n'aura pas la même clairvoyance, sans doute. Il risque d'annoncer sa candidature.
Le lieutenant d'un quinquennat raté se prépare à affronter l'autre lieutenant de quinquennat précédent tout aussi calamiteux, en envisageant une victoire sur la fille de, le népotisme dans toute sa splendeur, une vraie future élection à la république bananière. Fillon, le changement? On se fout de la gueule de qui?
Le gars a foiré les retraites en 2002, l'éducation en 2005, un quinquennat entier, et il se veut la lumière dans le tunnel? Sont-ils  à ce point désespérés, à droite, qu'ils aient élu un des pires cancres politiques pour les représenter? En face, c'est guère mieux, faut dire.
Hollande dégagé, Valls se croit sans doute le champs libre. C'est être complètement inconscient ou suicidaire. Les hollandistes vont lui reprocher d'avoir sabré leur président, les frondeurs et la droite vont le charger de tous les maux, faut dire qu'il est quand même responsable de quelques foirades mémorables, comme la déchéance de nationalité, la Loi Travail, l'exacerbation des tensions internes etc...
Tout le monde attend Valls au tournant.
Les candidats à la Primaire de gauche en premier lieu. On n'est jamais autant trahi que par les siens et Valls a trahi beaucoup en politique. Montebourg, Hamon, et Filoche s'en souviennent, les uns pour avoir cru qu'il serait capable de respecter sa parole et de se mettre en retrait, les autres pour supporter une espèce de bouillie idéologique droitière assaisonnée d'un soupçon de gauchisme de papier...
Hollande parti, les combats se feront dans la boue, mais je n'y vois rien de sexy car la France n'y gagne rien, pour le moment.

Car le nombre de personnes qui ne votent plus, qui se rendent compte que les politiques ne font rien pour eux, voire les privent du droit de vivre en paix, les emmerdent plus qu'autre chose mais qui font avec, ce nombre augmente de plus en plus. Il viendra un jour où, à force de se passer d'eux par la force des choses, on se passera de ces politiques là définitivement.

lundi 21 novembre 2016

Combat de coqs. chronique désabusée des Présidentielles

C'est l'impression que me donne cette présidentielle qui s'annonce.
Chacun a son champion et fourbie ses armes.
Le FN veut essayer de piller les électeurs éventuels de Sarkozy sur son corps encore chaud.
Les partisans de Fillon exultent. Ceux de Juppé parlent de discuter du projet des candidats.
Mais dans le fond, des absents de taille: la France, l'intérêt général, le mieux-être de tous.
Darmanin ce matin, le directeur de campagne de Sarkozy, disait que les gens de la "droite populaire" ne se seraient pas déplacés hier. Il s'est mis à parler de social...mais le social, on en parle, sitôt qu'on est élu, on s'en fout et les gens modestes continuent à vivoter.

Ce matin, je tombe sur un article qui commente un sondage d'un "institut", oui, on voit tous qu'ils se gourent, ces sondages, qu'ils cherchent à nous manipuler, ces instituts mais ledit blogueur rentre dans le comptage des voix de la primaire classés selon leur appartenance politique.
C'est bien le souci: un électeur n'appartient à personne.
Marre de voir les militants recenser les gens en terme de futurs soldats engagés dans la campagne pour leur champion. Le vocabulaire guerrier ici saute à la gueule.

Hier, j'ai été agressée par des mecs se disant de gauche, et opposants à Hollande, bizarrement, qui m'ont harcelée pour essayer de nous faire mettre sur le dos la victoire d'un tel, tout en soulignant qu'on n'était pour rien dans la chute d'un autre, Sarkozy.
Comment peut-on dénoncer Hollande et Valls d'un côté, en essayant d'enfoncer ceux qui ne votent pas pour eux...
J'en suis à me poser des questions sur mon soutien à Montebourg aux primaires de gauche.
Du coup, hier matin, je voulais juste éliminer Sarkozy pour essayer que mon pays, et non mon parti, la France et son avenir, mes enfants et leurs enfants aient de l'espoir.
Grâce à cette agressivité, j'ai décidé de voter dimanche prochain, encore. Éliminer le pire, essayer.

Je n'ai ni chef ni champion. Je n'obéis qu'à ma conscience. De toute manière, ce système est pourri et on s'est pris 4 ans de tromperie, après 5 ans d'outrages, donc on survivra.

Mais cette espèce de manière de transformer l'avenir de la France en combat de coqs, de petits coqs, de coquelets, de la part de certains de gauche, comme de droite, de croire que les électeurs leur appartiennent, c'est à vraiment se dire que pour le moment personne ne parle au nom de l'intérêt supérieur de la France, ni ne veut œuvrer pour une vie meilleure de tout le monde.
Je sais que le coq, c'est l’emblème de la France, mais le coq , pas les coquelets.
Car les deux pieds dans la merde, c'est le peuple Français qui les a. Et encore, je suis gentille.

Oui, on nous dit que l'un a un programme et un projet horrible, l'autre en face aussi.
Ce qui est rassurant, ironiquement, c'est qu'on n'a jamais vu un politique mettre en œuvre le programme pour lequel il a été élu.
Hollande, par exemple, il voulait faire le quinquennat de la jeunesse...sous son quinquennat, effectivement, la jeunesse en a pris pour son grade.

Cette campagne présidentielle promet. Le niveau est donné. Très bas pour le moment, on espère que certains vont se ressaisir.

Parier sur la médiocrité de l'adversaire, pour gagner, c'est faire peu de cas de la France et de son avenir:



dimanche 20 novembre 2016

J'ai voté chez vous: chronique d'une journée aux Primaires de Droite.

Cela a commencé fort. Depuis quelques jours, une pression, une agressivité, des arguments fallacieux, des fois même, quasiment une méchanceté de la part de gens chez qui on se retrouvait derrière des idées communes, de quoi faire réfléchir.
Du harcèlement de la part de militants de gauche, voire d'extrême-gauche, limite, sans fondement rationnel.
On a l'impression que certains veulent le pire en face pour que leur champion gagne. Seulement, on est pas aux jeux du cirque ou dans un ring.
J'avoue, je suis allée voter contre Sarkozy au départ, il n'y avait rien d'autre que de la rancune.
Mais c'est un choix de société qui m'a poussée à voter ce matin: cet homme, qui n'a selon moi, aucun idéal, aucun vrai principe, qui a ouvert le champs à l'extrême-droite, l'a invitée, l'a laissée s'installer au centre du débat politique, ce qui fait que TOUS les partis politiques sont touchés actuellement, de l'extrême-gauche avec Mélenchon et ses divagations laïcistes pour essayer de toucher des électeurs qui n'ont jamais été à lui, en passant par Valls au PS et lui, Sarkozy, chez les Républicains.
C'est Sarkozy qui a fait du FN celui qui dicte la conduite des partis politiques et peu échappent à cette logique.
Il faut donc éliminer le point d'entrée du virus.
Alors, oui, c'est pas marrant, si on voit ce que promettent les candidats de la Droite pour notre pays. C'est vrai. Mais il y a pas le choix, comme quand certains nous supplient de voter pour faire barrage au FN.

On a l'impression que certains souhaitent que Sarkozy repasse pour se présenter en 2017.

Il y en aurait des choses à dire:
-Que les militants qui veulent empêcher les gens de voter et de choisir ce qu'ils veulent perturbent un jour où on doit être neutre.

-qu'ils se comportent de manière aussi agressive et méchante que les mecs de droite en 2011, face à la belle primaire de la Gauche qu'ils encensaient pourtant. Ils s'abaissent à leur niveau, ça fait mal.

-que la charte de 2011 de la gauche est bien plus sectaire que celle que j'ai vu ce matin.

-que voter aujourd'hui, c'est juste choisir l'affiche et non élire un futur président ou j'ai manqué un bout.

-que c'est Hollande et sa politique qui sont responsables du fait qu'on doive voter, parce qu'à force de tirer sur la Droite en lui piquant ses valeurs, sa politique, pour la mettre en place, c'est lui et sa clique qui ont fait  de Sarkozy le danger qu'il est redevenu. C'est lui et ses choix: Valls et Macron, ces choix de droite et du centre pour sa politique économique,  qui ont revitalisé la bête. C'est lui qui a trahi le programme qui l'a fait élire. Lui, l'ennemi soit disant de la finance qui n'a cessé de caresser le MEDEF dans le sens du poil.

-qu'en dénonçant la primaire comme un plébiscite contre la Gauche, ce sont eux qui transforment celle-ci en succès pour la Droite.

Et surtout que si, aux USA, il y avait eu des primaires ouvertes, jamais Donald Trump ne serait président des USA. Jamais, ils n'auraient laissé passer ça. Des primaires ouvertes, ce n'est pas adhérer aux LR.

Et surtout que notre vie s'est dégradée sous Sarko, a stagné sous Hollande et que ça fait 8 ans qu'on a sorti les rames et qu'on galère et que ça va encore continuer...Le souci, c'est que les politiques, tous, ne font rien mais rien du tout afin d'améliorer la vie des Français et c'est désespérant...chaque gouvernement s'attaque à une catégorie de personne et depuis Sarkozy, celle-ci est de préférence peu fortunée, et bronzée, pour l'instant. Force est de constater que l'intérêt général, on s'en fout, on préfère la politique du bouc-émissaire, depuis Sarko, aussi.
Donc ceux qui ne veulent pas qu'on vote aux primaires de droite veulent de Sarkozy, on dirait. Son meilleur ennemi, son allié.
Certains disent qu'il faut laisser les loups se dévorer entre eux. Ça tombe bien, je ne suis pas une hyène.


Bref, ce matin, je suis allée dans le bureau de vote ouvert le plus proche de mon domicile: j'y ai vu des petites mamies toutes gentilles et souriantes. J'y ai vu un peu de monde et des gens mélangés, des ouvriers, des gens plus riches, un peu tout le monde, quoi. Des être humains au fond.
Mais c'était pas le bon bureau de vote. J'ai rangé ma carte d'identité et mes deux euros. Je suis allée à celui qui correspond à mon lieu d'habitation.
Mon chéri m'a dit: faut suivre l'Audi, à tous les coups, il y vont. Là, c'était le côté  chic et friqué du coin: des beaux manteaux, des chiens chiens, des NAP, tout l'attirail du riche, mais toujours aussi souriants et polis.
Mais c'était toujours pas mon bureau de vote...
Il a donc fallu prendre la route, me faire 45 min de trajet, et arriver dans mon ancien village pour voter enfin, 4,20 euros d'autoroute et 2 euros de participation.
Là, il y avait tout le monde, des gens riches, moins riches, bien mélangés et donc étant partie de chez moi à 9h30, j'y retournais à 13h, après avoir fait une escale au milieu chez des connaissances.
Mais j'y suis allée.

Le sectarisme de ceux qui disent nous défendre d'autres sectarisme me sidérera toujours.



Contributeurs

Citoyen Reporter

Palestine Libre Nouvelles

Rappel de la loi

Pour rappel : la provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une race ou une religion déterminée, est passible d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amendes (article 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse).

La balise magique des liens en commentaires


Un bon truc afin de mettre des liens cliquables dans les commentaires: Vous mettez votre "lien" là où c'est indiqué et vous ajouté le texte qui l'illustre à la place de MOTS
http://www.commentcamarche.net/contents/496-les-liens-hypertextes

Pour me laisser un message par mail

About Me

Sites de référence

Compteur visites depuis le1/5/2012, mis en place le 10/6/2012

Compteur Global

scoop it

Nombre total de pages vues

Notre Devise Originelle

Notre Devise Originelle
A méditer