Utopie

L'utopie n'est pas un luxe, c'est une nécessité.

Translate

jeudi 19 juin 2014

Mon fils et les trains

Mon fils affronte sa toute première grève des trains et faut dire qu'il est vraiment en pétard contre les grévistes. Etudiant, entre sa fin d'année, les démarches administratives, les attentes, les trains annulés, les billets remboursés, les tractations afin de récupérer une correspondance, il en peut plus.
J'ai du mal, mais vraiment du mal à lui dire qu'il faut comprendre les cheminots...
En plus, j'en ai même pas envie.

Vu les prix pratiqués par la SNCF, le peu de gares disponibles chez nous, et toutes les voies déconstruites qu'il aurait fallu garder, au lieu de privilégier le tout routes, j'ai l'impression qu'on se trompe de combat.
En fait, j'ai du mal à comprendre leur combat, aux grévistes.

Quand à mon fils, il trouve que ce sont des feignants qui l'ont pris en otage, même s'il reconnait qu'il y en a qui ont quand même essayé de lui trouver une solution.
Il a finalement réussi à prendre un train hier, afin de retourner à la fac et vaquer à ses obligations.
La routine, en fait, d'un été en France.

10 commentaires:

  1. Votre fils est en train de devenir un parfait réactionnaire (ce qui est normal quand a dû subir une mère progressiste depuis sa naissance) : transmettez-lui toutes mes félicitations pour cet accès de lucidité !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon fils deviendra ce qu'il veut, de droite ou de gauche, tant qu'il sent que c'est juste. Qu'il devienne réac, ce n'est pas possible, en tout cas, pas comme vous.

      Supprimer
    2. Ah ! ah ! ah ! parce que vous croyez que je l'étais à son âge ? Je reconnais bien là cette touchante prétention des mères à croire qu'elles savent mieux que personne qui est vraiment leur fils et ce qu'il va devenir…

      Supprimer
  2. J'ai du mal à saisir votre argumentation (au risque de vexer Didier Goux, dont je lis toujours les billets ne serait-ce que pour la beauté de l'écriture...):
    "Vu les prix pratiqués par la SNCF" c'est la faute des cheminots?,
    "le peu de gares disponibles chez nous" c'est la faute des cheminots?,
    "et toutes les voies déconstruites qu'il aurait fallu garder, au lieu de privilégier le tout route" c'est la faute des cheminots?,
    Je crois, au contraire que les cheminots font grève pour obliger les "décideurs" (les responsables) à "baisser les prix", "rajouter des gares", "conserver, voire augmenter le réseau ferré", en un mot à éviter la privatisation qui aboutira inéluctablement à une recherche de profit (donc, fermeture des petites gares, suppression des voies à faible trafic, refus du transport de fret peu rentable,...)
    Alors c'est sûr que ça présente des inconvénients, mais on ne fait pas d'omelette sans casser des œufs...
    PS: je ne suis nullement employé, de près ou de loin, par la SNCF ou RFF... Et je suis le premier à râler quand un train a du retard...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est à dire qu'ils ont fait grève, dans le passé, ils ont gardé des avantages, mais les gares ont été abandonnées, ainsi que les lignes.
      Je ne dis pas qu'ils ont raison ou tort, de toute manières, vouloir vivre mieux est toujours un bon motif, simplement, nous, les usagers, sommes toujours pris en otage.
      Et cela n'empêche pas les enièmes plans de restructuration.
      Donc je ne vais pas donner tort à mon fils, du haut de ses 19 ans, qui découvre les joies de la vie réelle.
      Je suis très contente de voir des lecteurs de Didier Goux qui viennent ici et sont capables d'argumenter sans outrances et avec une bonne éducation.

      Supprimer
    2. Alix, si vous continuez à argumenter "sans outrances et avec une bonne éducation", je vous renie !

      Supprimer
  3. La vie de votre fils est un roman palpitant, "plein de bruit et de fureur" ( Macbeth)
    Votre blog était bien plus intéressant pendant vos quelques jours de pause...À quand la prochaine, que tous vos fidèles lecteurs attendent avec impatience ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est la vie ordinaire de beaucoup de gens, mais c'est sûr que c'est pas celle du bobo parisien.

      Supprimer
    2. Vous ne savez pas raisonner autrement qu'en enfilant des clichés ?

      Supprimer
  4. Quelques petits désagréments, il en verra d'autres, ce n'est pas bien grave tout de même. Décidément nous vivons dans un monde d'individualisme et d'égoïsme forcenés me semble-t-il.

    http://paris-luttes.info/voyageurs-le-saviez-vous

    RépondreSupprimer

Bienvenue aux commentateurs de bonne foi, ils seront respectés, quand aux autres:
Avant de poster, ou de vouloir faire un billet, qui serait insultant et violent à mon égard et à ceux qui viennent de bonne foi ici, en ne respectant pas les autres et la loi, n'oubliez pas qu'il faut toujours pouvoir dire en face des gens ce qu'on est capable d'écrire derrière son écran, surtout quand les gens visés ont une famille.
La violence n'est pas que physique. Elle peut être verbale et lâche.
Tout ce qui est positif pour la discussion et les idées est encouragé, tout ce qui est stérile et inutilement méchant ne sera pas publié

Contributeurs

Citoyen Reporter

Rappel de la loi

Pour rappel : la provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une race ou une religion déterminée, est passible d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amendes (article 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse).

La balise magique des liens en commentaires


Un bon truc afin de mettre des liens cliquables dans les commentaires: Vous mettez votre "lien" là où c'est indiqué et vous ajouté le texte qui l'illustre à la place de MOTS
http://www.commentcamarche.net/contents/496-les-liens-hypertextes

Pour me laisser un message par mail

About Me

Sites de référence

Compteur visites depuis le1/5/2012, mis en place le 10/6/2012

Compteur Global

scoop it

Nombre total de pages vues

Notre Devise Originelle

Notre Devise Originelle
A méditer