Utopie

L'utopie n'est pas un luxe, c'est une nécessité.

Translate

dimanche 12 janvier 2014

Judéophobie et antisémitisme sans complexe sur Twitter


Cela fait une semaine que je vois sur Twitter des amalgames dangereux et graves.
Hier soir, je fais un billet sur la mort d'Ariel Sharon, et on me parle en réponse de Gainsbourg et de La Vérité si je mens, que si on parle à un journaliste, on devient un antisémite pour ce journaliste. Ce serait de l'humour, le souci est qu'on n'arrive même plus à percevoir l'humour de la sincérité. Comment voit-on cela de l'extérieur? Une TL est publique, comme une immense agora.

C'est affolant. Depuis que Manuel Valls a fait de la lutte contre Dieudonné" une cause nationale", je n'ai jamais vu autant d'antisémitisme s'exprimer sur Twitter, comme si on venait de faire sauter un bouchon, une digue.

Avant hier, je réponds à une twitto que Juif n'est ni une race, ni une idéologie, ni une nationalité, que non, tous les Juifs ne sont pas pro-israéliens. Rien qu'Albert Einstein est une référence, je lui parle de tous ces Juifs qui se battent pour le droit au peuple palestinien d'avoir son état souverain. Elle me répond que Juif, c'est tout ce que j'ai cité dans la première phrase de ce paragraphe. Elle était sérieuse. Ce billet s'adresse à tous ceux qui croient la même chose, pas forcément aux humoristes en herbe dont j'ai du mal à goûter l'humour en ce moment. Excusez-moi pour cela.

Avec la censure du spectacle de Dieudonné, tous les antisémites se sont engouffrés dans la brèche, en propagande et idéologie malsaine. Ben oui. Ils disent que la censure prouve la puissance du fameux "lobby juif". Dieudonné est devenu un martyr bien pratique pour le FN et Alain Soral.

Nous nous retrouvons face au retour de l'antisémitisme, un antisémitisme de préjugés et de fantasmes, qui nie celui qui est Juif comme étant un être humain comme les autres. Un espèce d'amalgame de croyances populaires où le Juif devient forcément un assassin ou un complice d'assassin, sur fond du conflit israélo- palestinien, forcément le Juif aurait perdu son libre-arbitre et gouvernerait même la France afin d'imposer la volonté du gouvernement Israélien, auquel il serait plus lié qu'à son pays , la France, forcément il l'aurait trahi...quelle mouise dans laquelle nous sommes...que des gens sensé avoir un minimum d'intelligence croient ça...

C'est se planter complètement sur le conflit israélo-palestinien: il n'est pas et ne sera jamais religieux. Il est colonialiste.
Comme les USA, le Canada, l'Australie, Israël est une colonie de peuplement occidental implanté dans une terre étrangère. Après, on met les justificatifs qu'on veut.
L'idéologie sioniste part simplement du postulat qu'elle aurait besoin d'un "foyer Juif", comme les Mormons ont le leur. On peut être d'accord avec cela ou non. D'ailleurs, Vendredi, Alain Finkelkraut sur I-télé a déclaré qu'on avait le droit de douter même de l'existence d'Israël, tant qu'on n'était pas extrémiste. La question n'est pas là ici.

Je m'adresse à tous ceux qui développent une judéophobie, ce qu'on amalgame à de l'antisémitisme, là où on se trompe, puisque l'antisémitisme est la détestation des sémites, qui englobe aussi les populations arabes sémites et donc les Palestiniens Juifs, Musulmans, Chrétiens, Druzes, Samaritains etc...
Qui a choisi d'implanter ce "foyer juif" , non pas aux USA, en Alaska, non pas en Russie, alors qu'il existe ce type d’État, mais en Palestine? Ce sont des Américains et des Français, auparavant des Anglais, et qu'on ne me dise pas que Mountbatten était Juif.
Qui a choisi de faire migrer des Occidentaux en Palestine? Qui a créé deux Etats là où il y avait un pays occupé par les Ottomans puis colonisé en protectorat par les Anglais? La religion est un prétexte pour servir des intérêts stratégique.
Qui a créé ce conflit, à la base, réellement, tellement englué par la mauvaise conscience réelle, d'avoir laissé la Solution Finale, l'Holocauste, la Shoah, se faire, avec la volonté d'éradiquer des êtres humains sur leur simple particularisme religieux, sans bouger le petit doigt.
 Quand des soldats Anglais arrivèrent en Pologne, on leur ordonna de ne pas soigner certains déportés, prisonniers politiques, Juifs ou autres et de les laisser crever, car la logistique aurait coûté trop cher afin de sauver leurs vies.

Le calcul était stratégique et bassement matériel. Créer une enclave occidentale au milieu de pays arabes bénéficiant de ressources naturelles, c'est se créer un allié, tout simplement, se servir de manière opportuniste d'une tragédie de l'Histoire qui a fait officiellement 7 millions de morts de religion Juive, et d'accessoirement se débarrasser chez soi de ceux qui restaient en les envoyant migrer ailleurs. La religion Juive de ces migrants est un prétexte.
D'ailleurs, il suffit de voir que les deux populations israéliennes et palestiniennes souffrent de la situation.
 Il suffit de voir que les Palestiniens ont été déplacés et déportés dans des camps, qu'ils soient Chrétiens ou Musulmans pareillement.
Il suffit de voir que les puissances occidentales se définissent comme des alliés de cet État, bâti sur le vol de terres à leurs habitants légitimes, tout comme nous avons créé la Guyane, Tahiti, la Nouvelle Calédonie. Seulement, la France a depuis été adoptée par une partie des habitants, dans un référendum comme Mayotte, par exemple et le prétexte n'était pas religieux.
Il suffit de voir que les USA ont massacrés et mis dans des réserves les Amérindiens, que les Anglais au Canada ont fait de même, que les Australiens ont fait de même. Le prétexte n'était pas religieux.

Qu'on ne me dise pas que le sionisme de Georges W. Bush était de l'humanité basée sur la prise en cause des souffrances de personnes de religion Juive, alors que c'était simplement un calcul électoral et stratégique.

Alain Finkelkraut, BHL, tout comme Jacob Cohen et Olivia Zemor du mouvement du BDS, le boycott des produits israéliens afin de faire pression sur le gouvernement Israélien, sont tout d'abord des êtres humains, de nationalité française et de religion juive, mais leurs opinions sont radicalement différentes. Ils sont de culture occidentale, tout comme Serge Moati, qui se revendique d'origine tunisienne également mais n'est pas pro-sioniste, tout comme Roni Braüman qui s'est opposé à Bernard Kouchner, le premier est pro-palestinien, antisioniste et diasporique, refusant même l'idée d'une nation exclusivement juive, en contradiction pour lui, avec le concept du Juif Errant, condamné selon Jérémie à errer et à aider l'Humanité toute entière à s'élever vers son Dieu.
Pour lui et beaucoup de Juifs, la notion d'Israël est un concept censé représenter la venue de Dieu sur Terre, un endroit symbolique qui ne peut être un pays.
Ils sont tous victimes de judéophobie.

Il faut réellement arrêter ces amalgames entre le sionisme et la religion Juive, arrêter de confondre, arrêter cette judéophobie, qui, malheureusement est en train d'exploser. Parler de "fascisme vert" est aussi raciste que de parler de "complot judéo-maçonnique".

Et vous, qui amalgamez la judéophobie à l'antisionisme, antisionisme que ce même Finkelkraut a reconnu légitime vendredi soir sur I-Télé face à Plantu, pourtant, lui, dites-vous bien que ceux que vous dites combattre, alors que vous pénalisez par votre discours ceux que vous dites soutenir, vous qui parlez des Juifs là où vos adversaires sont sionistes, et souvent même pas de cette religion, vous faites leur jeu, jeu des sionistes extrémistes, en déniant à une personne son libre-arbitre parce qu'elle a le malheur ou  la chance, d'être de religion Juive, de croire qu'un Juif soutient forcément la politique du gouvernement Israélien quand des Israéliens même la combattent, vous faites le jeu de partis comme le LIKOUD ou de groupes extrémistes comme la LDJ. Je ne vous félicite pas.

Il ne peut y avoir d'issue heureuse de ce conflit qu'entre deux états côte à côte en paix. Attiser la haine et se servir de la religion ne peut mener qu'à une issue sanglante.

Je termine en mettant en lien la vidéo d'Anonymous France, qui résume bien ma pensée de tout ce gâchis. Le gouvernement y a aussi sa part de responsabilité. Avant l'affaire Valls VS Dieudonné, Twitter n'était pas aussi pourri à ce niveau. Et je ne parle même pas de Facebook, où il devient impossible de raisonner ses contacts pro-Dieudonné. Bravo, Monsieur Valls!

Image d'illustration issue du site de l'UJFP, Union Juive Française pour la Paix.


2 commentaires:

  1. Le sionisme est une opinion et une posture politique, et dans le sens de politique internationale. Il n'est que cela, et c'est le malheur pour les personnes de bonne volonté de croyance judaïque. Allons plus loin, peut-être. Du fait que ses buts sont radicalement opposés aux croyances juives de Jérusalem céleste, de diaspora, ses militants d'origine familiale juive (on parle là de religion) sont-ils encore juifs ? N'ont-ils pas renié la croyance de leurs aïeux ? Mais n'oublions pas que les sionistes les plus nombreux sont des membres de sectes protestantes américaines, et que les Grands Initiateurs de ce mouvement étaient des chrétiens, et le sont encore aujourd'hui. Politique internationale ! Et rien d'autre.

    RépondreSupprimer
  2. On peut dire cela, certains Juifs parlent même de " shoaïsme ", ce qui prouve bien que la judéité est riche, variée, individualisée, et que la judéophobie est un non- sens, du racisme à l' état pur.
    La religion juive est d'une richesse fascinante quand on sort des stéréotypes.
    Le sionisme n' est pas religieux, il veut se justifier religieusement, mais cela est un travers que toute l' humanité affronte, justifier ses actes par la religion n' a rien de nouveau et surtout rien de spécifiquement juif. A ce titre, les Croisades, une des plus vieilles entreprises coloniales, ont eu le même argumentaire mensonger. Le contournement de l' Afrique et l' établissement à Cape Town des premiers colons s' est fait sur la justification de la recherche du fameux royaume du prêtre Léon.

    RépondreSupprimer

Bienvenue aux commentateurs de bonne foi, ils seront respectés, quand aux autres:
Avant de poster, ou de vouloir faire un billet, qui serait insultant et violent à mon égard et à ceux qui viennent de bonne foi ici, en ne respectant pas les autres et la loi, n'oubliez pas qu'il faut toujours pouvoir dire en face des gens ce qu'on est capable d'écrire derrière son écran, surtout quand les gens visés ont une famille.
La violence n'est pas que physique. Elle peut être verbale et lâche.
Tout ce qui est positif pour la discussion et les idées est encouragé, tout ce qui est stérile et inutilement méchant ne sera pas publié

Contributeurs

Citoyen Reporter

Rappel de la loi

Pour rappel : la provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une race ou une religion déterminée, est passible d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amendes (article 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse).

La balise magique des liens en commentaires


Un bon truc afin de mettre des liens cliquables dans les commentaires: Vous mettez votre "lien" là où c'est indiqué et vous ajouté le texte qui l'illustre à la place de MOTS
http://www.commentcamarche.net/contents/496-les-liens-hypertextes

Pour me laisser un message par mail

About Me

Sites de référence

Compteur visites depuis le1/5/2012, mis en place le 10/6/2012

Compteur Global

scoop it

Nombre total de pages vues

Notre Devise Originelle

Notre Devise Originelle
A méditer