Utopie

L'utopie n'est pas un luxe, c'est une nécessité.

Translate

jeudi 4 avril 2013

Petite histoire de corruption ordinaire






Avertissement: toute ressemblance avec la corruption  et la gabegie actuelle serait fortuite et involontaire. Je plaisante!

Il était une fois un jeune homme prometteur qui décida de militer dans un parti politique. Un a un, il gravit les échelons de la responsabilité au sein de sa section locale.
Parallèlement à cela, il est avocat, médecin, cadre ou autre. Peu importe.

Le fait est qu'un jour, il devient maire. Je pourrais dire aussi conseiller régional, député. Mais l'exemple du maire est plus parlant pour la suite.
Pendant la campagne, il a serré les mains, bu des cocktails, rencontré des hommes influents , des chefs d'entreprise par exemple. Et il a sollicité leur appui.

Une fois maire, un de ses appuis vient le voir. En effet, une de ses relations convoite un terrain agricole à vendre, qui n'est pas constructible. On a donc besoin de l'appui du Maire, afin de pouvoir y  bâtir une résidence, bien placée, sur laquelle on aura donc fait une belle plus-value en achetant le terrain au prix agricole (qui n'a rien à voir avec la valeur d'un terrain à bâtir)...le jeune élu se sent obligé de renvoyer l'ascenseur, sous peine de ne plus être soutenu par une personnalité locale qui compte.


Ce n'est rien, une broutille. Pas grand chose. Après tout, on a besoin de nouveaux logements, la localité est comme toutes les autres, et un petit service ne fait de mal à personne.

Et puis, l'élu remarque d'autres terrains disponibles si on est persuasif, des zones agricoles qui pourraient être passées en constructibles, avec des constructions lucratives. Et pourquoi pas empocher des bénéfices, en passant, une petite commission au premier propriétaire aussi serait pas mal...

Et ainsi se créée une petite chaine de bénéfices entre amis. Si en plus, on arrive à maquiller tout ceci derrière des sociétés écran, si on se met aussi à préférer ses relations en échange de réciprocité financière ou autre, bien entendu, pour réaliser des travaux, des logements HLM, etc...


Et  tout un système se met en place, des bons amis qui sont là. Un jour, on a vraiment des rentrées d'argent trop importantes. Faut les justifier, faut les cacher...on demande donc aux amis des amis d'ouvrir des comptes ailleurs...

Et puis, on s'est tellement démené pour ses administrés, la Nation, qu'un peu de beurre dans les épinards, ben on l'a bien mérité et puis, il faut faire fructifier son argent...et comme sa fortune, on ne peut pas la révéler, on la place dans des paradis fiscaux...

Oui, en quelques dizaines d'années d'exercice de la Politique, on a eu le temps de bien goûter à tout ceci. On a eu le temps de s'habituer à tout ça. On n'a pas eu le temps de remplir une carrière professionnelle honorable, se dit-on.
Et on fait tout pour en croquer au maximum  le plus longtemps possible...

Bien sûr, il existe des maires qui vont se dévouer toute leur vie à leur commune, souvent des ruraux, des petits village, en ayant une probité exemplaire.
Bien sûr qu'un élu pourri peut être un très bon maire, à côté de cela, et être très aimé, c'est clair quoi qu'après, c'est un peu dur de refuser certains privilèges à ses amis très chers, vu le chantage qu'on peut exercer sur lui. Donc aimé, oui, indépendant, là...et objectif, heu...juste?....joker

Mais si on limite les mandats successifs tout en laissant l'élu se représenter dans un autre type de mandat et en interdisant un cumul de toutes les sortes, il y a moins de risques qu'un système de corruption s'inscrive dans le temps et s'aggrave. C'est une des mesures simples et économes à prendre afin d'enrayer cette gabegie, pas la seule, on peut en trouver d'autres, c'est sûr, mais un bon début.
Il y a plus de facilité pour l'élu de garder le contact avec la réalité, et de rendre les tentations moins redoutables, si on sait qu'on ne peut pas s'incruster dans la fonction très longtemps.

Si on ne s'attaque pas aux racines du mal, celui-ci n'est pas prêt de s'arrêter.
Et cela commence par une histoire: il était une fois un jeune élu....ambitieux,passionné et motivé mais...

Un mal bien trop présent plus on avance dans les échelons sociaux de la société, faut-il le rappeler.
Extraits:


"Parce que finalement, c'est assez facile de s'attaquer à la fraude des plus modestes. C'est ton voisin, ton pote, le mec d'en face, la fille d'à côté. C'est peut-être même toi si ça se trouve.

C'est facile de s'attaquer à ceux qui fraudent en France. Appelons ça la fraude de voisinage, ou la fraude intra-muros tiens.

  • La fraude de ceux qui ne gagnent pas assez pour faire évader leur pognon.
  • La fraude de ceux qui n'ont pas assez de fric pour se payer les services d'un stratège fiscaliste
  • La fraude de ceux qui n'ont pas le pouvoir
  • La fraude de ceux qui n'ont pas de réseau et qui n'ont pas de relations en Suisse ou à Singapour.

Attention: je ne suis pas en train de dire qu'ils ont raison de frauder et qu'il ne faut pas les sanctionner. Je dis juste que dans ce domaine, il y a fraude et fraude. "



Image issue du site de Human Rights Watch Europe.

4 commentaires:

  1. Il est bien ce conte dis-donc.
    Merci pour le lien...
    Et dis-donc: c'est moi ou bien la mise en page de ton blog a la bougeotte? ;-)
    Et petit conseil qui vaut ce qu'il vaut: recadre tes images avant de les mettre dans ton billet car tu en as souvent qui débordent du cadre (enfin si tu peux hein... Tout ceci n'est finalement qu'esthétisme ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'est-ce pas? Tu t'imagines pas comme c'est banal ou on s'imagine trop en ce moment...

      J'ai décidé de faire plus simple, pour le confort de mes lecteurs, et le format blogger n'est pas aisé pour cela, et on est au printemps, j'aime bien changer de fond.
      Pour les images, j'oublie de recadrer, souvent...
      Donc toutes les idées et conseils sont les bienvenus, d'ailleurs, j'ai eu un souci pour l'en-tête, donc je n'en ai pas mis, tu as des tuyaux sur les bannières?

      Supprimer
    2. Zéro idée... J'ai tout créé de toutes pièces chez moi.

      Supprimer
    3. je trouverai bien, t'inquiètes.
      Merci!

      Supprimer

Bienvenue aux commentateurs de bonne foi, ils seront respectés, quand aux autres:
Avant de poster, ou de vouloir faire un billet, qui serait insultant et violent à mon égard et à ceux qui viennent de bonne foi ici, en ne respectant pas les autres et la loi, n'oubliez pas qu'il faut toujours pouvoir dire en face des gens ce qu'on est capable d'écrire derrière son écran, surtout quand les gens visés ont une famille.
La violence n'est pas que physique. Elle peut être verbale et lâche.
Tout ce qui est positif pour la discussion et les idées est encouragé, tout ce qui est stérile et inutilement méchant ne sera pas publié

Contributeurs

Citoyen Reporter

Rappel de la loi

Pour rappel : la provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une race ou une religion déterminée, est passible d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amendes (article 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse).

La balise magique des liens en commentaires


Un bon truc afin de mettre des liens cliquables dans les commentaires: Vous mettez votre "lien" là où c'est indiqué et vous ajouté le texte qui l'illustre à la place de MOTS
http://www.commentcamarche.net/contents/496-les-liens-hypertextes

Pour me laisser un message par mail

About Me

Sites de référence

Compteur visites depuis le1/5/2012, mis en place le 10/6/2012

Compteur Global

scoop it

Nombre total de pages vues

Notre Devise Originelle

Notre Devise Originelle
A méditer