Utopie

L'utopie n'est pas un luxe, c'est une nécessité.

Translate

mercredi 27 mars 2013

Twitter: quelques conseils pour une TL formidable



Comment passer un bon moment sur Twitter, même et surtout en parlant de politique en évitant les clashs et les fâcheux de toute sorte?
Ce n'est pas évident. On n'est jamais à l'abri de se faire alpaguer par une personne de mauvaise humeur, qui a pris de travers un de vos tweets. On n'est jamais à l'abri d'une personne de très mauvaise foi qui cherche le clash.

Néanmoins, voici mon expérience, assez modeste mais qui prouve qu'on peut avoir une TL formidable et des échanges très agréables, je tiens donc à vous faire partager cette expérience.

Tout d'abord, il faut se dire qu'on ne va pas sur un réseau social afin d'en retirer un quelconque bénéfice. Si par exemple, vous avez un blog, comme moi ou une entreprise, un réseau social n'a rien d'une régie publicitaire.
Vous êtes-là pour partager vos sentiments, impressions, envies, idées, convictions etc...vous n'êtes pas sur Twitter afin de vendre une salade, quoi qu'elle puisse être.
Surtout donnez-donc de vous même, exprimez-vous, cherchez à communiquer.

Si vous voulez nouer une conversation, n'oubliez pas que ce que disent les autres est aussi voire tout aussi important que votre envie de communiquer, aussi si on vous répond, essayez au maximum de répondre vous aussi, il n' y a rien de pire que de se trouver face à un mur, quand vous essayer de nouer contact. Ne faites donc jamais ce que vous n'auriez pas envie que l'on vous fasse. De trop nombreux Twittos ne répondent pas quand on leur envoie un tweet, souvent ce sont des personnes qui ont beaucoup d'abonnés mais je ne pense pas que ce soit une raison. Un exemple d'une personne que je connais qui a 4500 abonnés et répond toujours à ses tweets montre bien que quand on veut, on peut.
Et puis si on n'est pas sur le réseau, si on a un empêchement, il suffit de l'annoncer par un tweet. Les gens ne sont pas idiots.

Il faut aussi envoyer des tweets sympas, gentils, afin de montrer que vous êtes bien là pour le partage. Souhaiter une belle matinée ou une belle nuit à vos abonnés est une très belle occasion de renouer des contacts dans votre liste de Twittos qui vous suivent. Et puis, cela fait aussi du bien d'être gentil sans contrepartie, comme ça, juste pour faire du bien à celui  ou celle qui est sur le réseau à ce moment-là. C'est comme cela qu'on peut démarrer une belle amitié numérique.

Ensuite, si vous voyez une conversation dans votre fil d'accueil, et que vous connaissez bien les twittos, ne vous en mêlez pas forcément. Je considère que Twitter est aussi un joyeux pêle-mêle, ou se croisent des gens qui ont tout à fait le droit de se faire des confidences sans qu'on s'incruste forcément. Il m'arrive de lire des confidences sans m'en mêler. Ensuite, j'oublie vite, je n'aime pas le côté espion que pourrait avoir ce réseau social.
Une chose qui me déplait fortement, c'est qu'on puisse prendre un tweet littéralement, et qu'on s'en offusque, sans demander des explications. C'est souvent là que le ton peut monter.

140 caractères, c'est peu pour exprimer ce qu'on pense. Alors, les malentendus, ils sont légions sur Twitter. Et il y a ceux qui se prennent parfois pour des justiciers, ceux qui ont de bonnes attentions, la sensibilité exacerbée, qui vous tombent dessus. Certains prennent tout de travers, d'autres cherchent la bagarre. Si en plus, d'autres twittos s'en mêlent, là, cela dégénère trop souvent.
Ce que je fais dans ces cas-là, j'arrête la discussion, direct. Selon les cas, je m'en explique poliment car je ne suis pas sur Twitter pour monter sur un ring et franchement, les empoignades style télégraphique, pas mon truc. Ou si la personne dépasse les bornes, je ne répond pas. Parfois, j'unfollow, j'arrête de suivre mais c'est rare. Parfois, c'est l'autre qui ne suit plus. Ce qui revient au même. Cela ne fait pas plaisir mais au moins, cela simplifie les choses.

Je terminerai en vous parlant d'un outil indispensable pour tweeter en paix : régler le souci des unfollow inexplicables ou stratégiques.
Il y a aussi des gens qui se désabonnent à la suite d'un bug de Twitter, il arrive que le programme vous désabonne sans raison.
Il y a ceux qui font le ménage dans leur TL et qui vous unfollow sans avoir rien contre vous. Mais ce n'est pas agréable, vous en conviendrez.
Il y a ceux qui vous suivent et se désabonnent tout de suite après. Ce sont souvent des comptes de professionnels. C'est leur tactique afin de faire gonfler leur compte. C'est aussi très désagréable.
Justunfollow permet de pouvoir régler facilement ce petit souci.
Comme je me désabonnais très rarement, j'avais une différence entre mes abonnements et ceux qui me suivaient de 400 twittos. C'est mon amie La Frog qui m'a fait découvrir cet outil, qui, dans sa forme gratuite, est très fonctionnelle aussi.
On vous dresse la liste complète de vos abonnés, de ceux qui sont inactifs, de ceux qui viennent de vous suivre et de ceux qui vous suivent depuis un moment.
J'aime la réciprocité. J'ai donc de suite pris un abonnement vers ceux qui me suivaient.
Quand à ceux qui ne me suivaient plus, j'ai essayé de contacter les personnes et j'ai unfollowé si aucune réponse.
Et au moins, cela a arrêté de me prendre la tête.

Une dernière précision: parfois, il peut arriver qu'un Twitto ait des manies, des tweets bizarres, ou autres. Vivre et laisser vivre est alors ma devise, tant que le type ou la nénette en question ne développe pas des propos racistes ou extrémistes. On ne peut pas être d'accord avec tout le monde. Soyez tolérants et prenez le meilleur de chacun de vos abonnés, ils vous le rendront au centuple. Ma TL est formidable, j'en sais quelque chose.
On doit vous prendre comme vous êtes: parfois, je peux agacer, quand trois tweets d'un même billet se suivent mais est-ce une affaire si grave, d'autant plus que cela dépend souvent d'un robot informatique d'un outil de référencement. J'essaie donc de ne pas trop agacer mais si cela vexe, qu'y puis-je? Je ne dispose ni d'une plateforme de journal ni d'un édito dans un média très lu. Je fais avec les moyens du bord, d'autant plus que souvent, je me rend compte qu'un tweet à 18h peut passer inaperçu et que le même lien peut être relayé, retweeté à 19h ou le lendemain 7h. Les tweets, ce sont des bouteilles lancées dans un océan numérique.
Il ne faut pas l'oublier.

Pour synthétiser, n'oubliez donc pas que Twitter est un reflet de vous et de celui qui vous répondra, vous avez la possibilité d'en faire un lieu agréable, de rencontrer des gens super. C'est un lieu d'échange, ou il ne faut jamais oublier la convivialité et l'envie de partager des choses positives.
Si vous cherchez le militantisme extrême ou le commercial à tout prix, c'est dommage. De toute manière, le risque de paraître faux et intéressé, ainsi qu'imbu de vous-même vous pendront au nez et tant pis alors pour les gens super que vous louperez forcément, des gens fidèles, droits, qui seront vos fans comme vous serez le leur.
J'ai environ 1430 followeurs et followeuses. Je n'ai pas cherché ce nombre. Je sais juste que dans ce nombre il y a des gens remarquables, tellement que je ne pourrais pas tous les citer.
Alors, si vous avez envie d'une jolie expérience, lancez-vous...

image empruntée à l'émission radio: lien ici

4 commentaires:

  1. Chacun gère comme il veut...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sûr!
      C'est mon expérience et pas la vérité absolue :-)
      Mais pour le moment, elle marche bien.

      Supprimer
  2. Tweeter ? Je ne pourrai jamais m'y faire, franchement cela ne m'intéresse pas. Je sais, je surprends pas mal de monde en disant cela. Ce qu'on a à dire, cela prend 20 signes, ou 20 lignes.

    RépondreSupprimer
  3. Comme j'ai dit, chacun fait comme il le sent :-)

    RépondreSupprimer

Bienvenue aux commentateurs de bonne foi, ils seront respectés, quand aux autres:
Avant de poster, ou de vouloir faire un billet, qui serait insultant et violent à mon égard et à ceux qui viennent de bonne foi ici, en ne respectant pas les autres et la loi, n'oubliez pas qu'il faut toujours pouvoir dire en face des gens ce qu'on est capable d'écrire derrière son écran, surtout quand les gens visés ont une famille.
La violence n'est pas que physique. Elle peut être verbale et lâche.
Tout ce qui est positif pour la discussion et les idées est encouragée, tout ce qui est stérile et inutilement méchant ne sera pas publié

Contributeurs

Citoyen Reporter

Rappel de la loi

Pour rappel : la provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une race ou une religion déterminée, est passible d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amendes (article 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse).

La balise magique des liens en commentaires

Via Gael, Nicolas et retrouvé chez Elodie:
Un bon truc afin de mettre des liens cliquables dans les commentaires: Vous mettez votre "lien" là où c'est indiqué et vous ajouté le texte qui l'illustre à la place de MOTS
http://www.commentcamarche.net/contents/496-les-liens-hypertextes

Youtube

Pour me laisser un message par mail

About Me

Sites de référence

Compteur visites depuis le1/5/2012, mis en place le 10/6/2012

Compteur Global

scoop it

Nombre total de pages vues

Notre Devise Originelle

Notre Devise Originelle
A méditer