Utopie

L'utopie n'est pas un luxe, c'est une nécessité.

Translate

lundi 7 janvier 2013

Billet du soir, espoir


J'ai eu une journée chargée au boulot, je ne vais pas rentrer dans les détails...et en plus, il a fallu que je perde du temps à "me justifier" sur un autre sujet.
Pourtant, j'en avais des idées de billet, et des sacrées...pourtant, j'étais contente de cette chaine super sympa de billets sur le sujet des blogs de filles en politique, que chacun a exprimé avec sa sensibilité, ce qui a eu l'avantage de faire connaitre, y compris pour moi,  des blogs intéressants, différents, et de savoir qu'il y a un objectif de parité dans les leftblogs.
Les voici:
Chez Euterpe: http://lesaventuresdeuterpe.blogspot.fr/2013/01/qui-sont-les-leftblogueuses.html
Chez GdC : http://gauchedecombat.com/2013/01/06/vive-la-parite-dans-les-blogs-politiques/  
Chez Elody: http://libreaffichage.blogspot.fr/2013/01/blogueuses-mais-pas-que.html
Chez Hiéléna: http://situcroispashielenacyclo.blogspot.fr/2013/01/mes-blogues.html
Chez Nicolas:http://www.jegoun.net/2013/01/des-blogs-de-femmes.html
Chez Romain Blachier: http://www.romainblachier.fr/2013/01/13-blogs-filles.html
Chez Bab: http://bab007-babelouest.blogspot.fr/2013/01/mes-blogueuses.html

Donc j'attends, des messieurs et dames cités dans le deuxième lien, s'il leur est possible de continuer la chaine de blogs.
De prochains billets sur le sujet verront également le jour prochainement ici, histoire de faire une synthèse, de réparer des oublis, et peut-être d'ajouter une page avec tous les liens.

Voilà pour ces super billets de potes de la blogosphère: merci encore à vous!

Au sujet des choses positives, il y a deux évènements dans l'actualité qu'il faut souligner, parce que cela fait du bien au moral:

Le délit de solidarité, cette honte pour la France, est enfin aboli, vous savez ce qui faisait que vous auriez pu vous retrouver en prison parce que vous auriez apporté à manger à un sans-papier affamé, ou aidé en le logeant, un demandeur d'asile. Un délit d'humanité, oui...Ce dispositif policier et judiciaire est enfin derrière nous, Au moins, on respire mieux...
Pour rappel, en 1789, devenait citoyen français toute personne qui le désirait en respectant notre République et en la servant...on en est bien loin...Maintenant, des français désirent prendre une autre nationalité...en étant inspiré par d'autres principes...on y reviendra, je n'ai pas envie de parler de la mascarade de ce week-end à propos de Depardieu...

Un autre point positif: l'autorisation de sortie du territoire, cette violation de l'espace Shengen manifeste, est aussi abolie. Maintenant, il faudra prouver que le ou la mineure n'a pas le droit de sortir. Pour rappel: l'espace Shengen est en vigueur depuis 2002...

Et puis, j'espère bien que l'initiative de Denis va aboutir, au sujet d'une charte pour les blogs, que les insultes déguisées ou franches arrêtent, puisqu'un espace politique, c'est d'abord un vrai dialogue et pas perdre des heures à répondre à des personnes qui ne pensent qu'à contredire, critiquer et descendre l'autre en face...en tout cas, moi, cela me fait perdre un temps précieux et cela indispose aussi les vrais commentateurs. On est de plus en plus obligé, dans la blogosphère, de modérer les commentaires, et c'est fatiguant pour toutes les personnes de bonne foi.

J'invite donc, une nouvelle fois, celles et ceux qui croient briller sur mon dos et me prendre pour leur clown, ou leur souffre-douleur. à méditer cette très vieille phrase, issue de générations d'hommes politiques français:

En politique, il n'y a pas d'ennemis mais des adversaires.

Quiconque déroge à cet adage n'est pas digne de parler de politique. Et cela vaut pour tout le monde. Je pense que les personnes de bonne foi, je répète, quelles que soient leurs origines et leurs tendances seront d'accord bien volontiers.

Pour les autres, qu'ils sachent, qu'à semer le désordre, on ne récolte rien de bon, autre adage de bon sens.
On peut très bien m'ignorer, comme je le fais. Mais si je modère les commentaires, c'est aussi pour éviter que les choses s'enveniment, et blesser l'autre, même si il peut l'avoir bien cherché, en lui disant ses 4 vérités, ou l'interdire définitivement du blog. Donc, oui, j'espère que l'initiative de Denis va aboutir, jettez-y un oeil et pensez-y, cela ne coûte rien, ou pas grand chose.

Voilà : billet du soir, espoir, titre un peu bateau mais sympa.
Je vous souhaite à tous de bien avoir repris le boulot, de ne pas être trop fatigués et vous remercie encore de votre fidélité et de vos marques de soutien, qui continuent encore à arriver et augmenter en nombres, qui m'étonnent encore par leurs gentillesses et leurs spontanéités...Merci encore!

Image d'illustration issue de ce joli blog de fille( ou féminin), que je trouve magnifique et qui aère la tête...
http://sesouvenirdesbelleschoses.over-blog.com/4-categorie-10469162.html


*Important,bien que je parle souvent des Leftblogs,  je n'en fais pas partie.


15 commentaires:

  1. "En politique, il n'y a pas d'ennemis mais des adversaires."

    Ce en quoi je pense que vous vous trompez, il y a bien des ennemis, pour peu que l'on veuille bien se rappeler la célèbre citation de Carl von Clausewitz. Je pense d'ailleurs, en lisant pas mal de blogueurs de gauche, qu'ils partagent peu ou prou mon avis, si j'en crois ce qu'ils ont pu écrire les 5 dernières années. Ceci dit, je ne me suis jamais senti concerné par leurs libelles puisque je ne suis pas sarkoziste. La désignation de l'ennemi, c'est même l'essence du jeu républicain des partis, créateur de divisions, puisqu'il faut bien contenter sa clientèle sur le dos des autres qui ont été moins chanceuses à l'élection.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors, comment dire...
      Vous me ramenez un stratège prussien au milieu d'une tradition française qui date de plus de deux cent ans, au moins...c'est quoi le lien avec la France?
      Vous me citez un militaire allemand, j'avoue que pour une personne attachée au nationalisme...Passons sur cette contradiction.On va juste se demander ce qu'un militaire fait sur ce terrain-là. Si la guerre est une chose trop sérieuse pour être confiée à des militaires...alors la politique...On va quand même rappeler que la Prusse n'était pas un modèle politique élaboré, puisque le terme de démocratie qui vous permet d'exprimer vos opinions, ne vous sied pas.
      Ensuite, il est évident que la période sarkozyste a été une rupture qui a abîmé le tissu politique français. Il est évident qu'il va falloir du temps mais la France est une vieille dame, 5 ans ne suffisent pas, je ne m'inquiètes pas.
      Ensuite, il faut distinguer la satire, la contestation de la politique réelle.
      Vous ne pouvez pas confondre Torapamavoa, par exemple, avec des politiques, soyez sérieux, et rappelez-vous un peu Coluche...

      Les ennemis ont dans la tête de détruire l'autre.
      Les hommes politiques ont un objectif commun, celui de faire de leur pays le meilleur possible, partant de ce postulat, comment voulez-vous parler d'ennemis?
      Je pense effectivement que vous n'avez pas de réelle culture politique, et c'est dommage. En tout cas, là est votre refus du système républicain qui vous permet néanmoins de vous exprimer. Vous pourrez me rétorquer que ce système républicain, vous n'en voulez pas. Mais quand on veut jouer à un jeu, il faut en apprendre les règles.

      En tout cas, je vous remercie de la teneur courtoise de votre réponse et vous souhaite une bonne année.

      Supprimer
  2. Je ne suis pas sûr qu'on puisse s'affranchir de la modération.

    Merci pour t'impliquer dans une démarche qui nous tient à cœur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. de rien!
      Mais je pense qu'il ne s'agit pas de museler les gens mais d'avoir une certaine tenue en accord avec la loi républicaine, non?

      Supprimer
  3. Bonjour RosaElle.
    Moi non plus, je ne suis pas dans les leftblogs : ce sont tous simplement les blogcheviks qui m'ont accueilli sans autre forme de procès. Je ne le regrette pas : ils sont accueillants, prévenants, et... polis ! C'est le genre d'atmosphère que j'ai retrouvée au quotidien à Notre-Dame des Landes, dans la boue. Pas sûr qu'il en soit de même, spontanément, dans les salons dorés de la République aujourd'hui.

    Bien entendu j'ai contacté Denis pour "en être".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme tu le sais Bab, je ne suis pas de gauche, et pas blogchévik, d'ailleurs, même si je respecte vos idées:-), en encore moins de droite.
      Il y a encore une certaine tenue en France et il faut se battre pour cela

      Supprimer
  4. Ah... permets-moi d'ajouter un codicille à ton adage.

    En politique internationale, il n'y a pas d'amis, mais des intérêts. Ils peuvent être convergents sur un point, divergents sur d'autres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je dirais quand même qu'au niveau international, il y a des politiques qui cherchent l'intérêt supérieur de la planète et des gens qui y vivent. Seulement, effectivement, la géopolitique et géostratégie est très vive.

      Supprimer
  5. Bravo Rosaelle de t'engager sur cette charte ! Les personnes qui ne font pas de la raillerie d'autrui leur fond de commerce bloguesque viendront s'y joindre les uns après les autres, j'en suis sûre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère, et tout bord RÉPUBLICAIN confondu! ce n'est pas une question de bord politique ou de faire de la concurrence, je pense.
      Mais le souci, c'est que tu enlèves à certaines personnes ce type de billet ou commentaire, ils n'auraient plus rien à dire du tout! Rien de positif ou de réellement intéressant.
      Et certains, en plus, se croient très spirituels, avec leur soit disant "esprit piquant qui gratte où il faut" qui n'est en fait que du parasitage alors qu'ils devraient rester au rang de cynorhodon pour faire des tisanes, au moins, ils seraient plus utiles à remplir leur vie au lie de s'occuper de celle des autres.

      Supprimer
  6. "Le futur appartient à ceux qui croient à la beauté de leurs rêves."

    Quelqu'un d'autre, moins idéaliste, j'ai oublié qui, a dit :
    "L'avenir appartient à ceux qui ont une âme de propriétaire."

    RépondreSupprimer
  7. Je suis votre blog avec une attention sans cesse renouveler, les derniers billets (ceux qui suscite nombres de commentaires) mon beaucoup plu, bien qu'ils ne me concernent que de loin.

    Je ne sais pas qu'elle va être la tournure des choses, le poids "médiatique" d'un blog, surtout s'il deviens membre d'une coopérative (je n'ai pas mis confédération parce que justement c'est l'objet de mon questionnement - voir charte), à l’échelle "citoyenne" mettons.


    Ce qui en tout les cas me pousse à commenté c'est bien que les choses évoluent, et il n'est pas question de tournure, mais plutôt de perception, car ces derniers créent des réactions variés mais pour le moins intéressantes.

    Avec la sortie de votre livre, ce qui sonne comme un aboutissement et non comme une finalité, je ne peux que constater votre inclinaison à crée et à promouvoir vos idéaux. Et pour ceux là, je m'en félicite, non bien sur d'y contribuer, mais simplement de l'observer.
    Je ne pense pas qu'autre chose que l'éclosion d'une personne me rende plus entier.

    En tout les cas, je vous renouvelles mes "félicitudes" pour ce que vous faites, faites et poursuivez.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, Baptiste, je ne compte pas m'arrêter. Merci!

      Supprimer

Bienvenue aux commentateurs de bonne foi, ils seront respectés, quand aux autres:
Avant de poster, ou de vouloir faire un billet, qui serait insultant et violent à mon égard et à ceux qui viennent de bonne foi ici, en ne respectant pas les autres et la loi, n'oubliez pas qu'il faut toujours pouvoir dire en face des gens ce qu'on est capable d'écrire derrière son écran, surtout quand les gens visés ont une famille.
La violence n'est pas que physique. Elle peut être verbale et lâche.
Tout ce qui est positif pour la discussion et les idées est encouragé, tout ce qui est stérile et inutilement méchant ne sera pas publié

Contributeurs

Citoyen Reporter

Rappel de la loi

Pour rappel : la provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une race ou une religion déterminée, est passible d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amendes (article 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse).

La balise magique des liens en commentaires


Un bon truc afin de mettre des liens cliquables dans les commentaires: Vous mettez votre "lien" là où c'est indiqué et vous ajouté le texte qui l'illustre à la place de MOTS
http://www.commentcamarche.net/contents/496-les-liens-hypertextes

Pour me laisser un message par mail

About Me

Sites de référence

Compteur visites depuis le1/5/2012, mis en place le 10/6/2012

Compteur Global

scoop it

Nombre total de pages vues

Notre Devise Originelle

Notre Devise Originelle
A méditer