Utopie

L'utopie n'est pas un luxe, c'est une nécessité.

Translate

dimanche 25 novembre 2012

UMP: l'étrange Striptease des Dinosaures

C'est juste que deux impressions dominent dans cet article :

-Un curieux Striptease Médiatique, qui confine à un combat dans la boue indécent...
-Un climat comparable à l'extinction des dinosaures au sein de l'UMP

Cela donne ce titre.
J'explique:

Un étrange striptease: 

 Certes, on a déjà vu des luttes de pouvoir mais ils ont toujours été plus ou moins feutrés, comme l'affrontement entre Barre et Giscard de l'UDF pour essayer de revenir au pouvoir, celui de Balladur et Chirac au RPR, la confiscation de l'UMP fondée par Juppé et Chirac au profit de l'ambition présidentielle de Sarkozy, les petits coups de Bertrand et Copé afin de contrecarrer le clan sarkozyste, leur ralliement forcé, le duel entre Villepin, soutenu par les Chiraquiens et l'ancien Président...
On a ici eu un premier avant-goût de déchirement sur fond de couverture médiatique, le fameux "crochet de boucher" où Sarkozy voulait accrocher Villepin, Clairstream dont l'affaire judiciaire n'a toujours rien de très claire, c'est le moins que l'on puisse dire...une indécence pratiquée par le président qui jouait de son statut de citoyen sans vergognes, appuyé par son pouvoir au plus haut de l’État.

Et puis, nous avons constaté l'utilisation des médias dont Sarkosy a abreuvé sa communication, son omniprésence à la radio, à la télé, l'indigestion médiatique que nous avons frôlée, qui a été la marque de fabrique de l'Ancien Monarque depuis 10 ans.

Sarkozy est parti, brutalement, au lendemain de sa défaite, laissant le champs libre à des ténors de l'UMP. Ceux-ci semblent n'avoir pas fait la démarche de se désintoxiquer de ses méthodes brutales: 
Les annonces faites avec grand fracas, les phrases choquantes pour créer le buzz, l'agressivité de la campagne présidentielle, tout cela a continué, sans limites ni garde-fous. Sans aucun droit d'inventaire, se pencher sur les défaites électorales du parti, savoir pourquoi, se réinventer, créer un projet à opposer au Parti Socialiste au pouvoir. Montrer une autre voie au lieu de critiquer sans arguments solides.

Lorsqu'il fut temps de trouver une personne qui pouvait incarner une nouvelle direction, la campagne se fit en apparence très policée sur fond de combats internes. On vit un Ciotti, un Estrosi, un Guéant soutenant la "droite molle de Fillon" contre une Dati se disant modérée acquise à la cause de Copé...des trafics d'influences et non d'idées, afin de se placer avec le gagnant potentiel pour attraper des miettes de pouvoir...

Et il y a eu les accusations de tricherie sur l'élection...
Tout cela montrée au grand jour, sous l'oeil ravi et consterné à la fois des médias qui ont titré: "Chaos à l'UMP"...

L'extinction des Dinosaures de l'UMP:

Elle a commencé par la création même de ce parti, qui a englobé l'ancien UDF au point de le phagocyter, de le digérer en ne laissant que peu de place au centrisme de Borloo ou Morin, les plaçant en partis inféodés, avec peu de résultats électoraux.
D'ailleurs, Copé n'a-t-il pas déclaré récemment qu'il était hors de question de laisser se reconstruire l'UDF, forte de la moitié des votes de droite au meilleur de sa forme?
Ce faisant, le parti s'est transformé en un système pyramidal dont Sarkozy a gravi toutes les marches, en en devenant le Président et le plus haut personnage de l’État, dans la plus pure tradition stalinienne...un comble, pour ce parti voulant représenter une droite unie...
Tout le gaullisme humaniste, le parti de progrès, s'est évaporé dans ce formidable nettoyage idéologique qui ne laissait subsister qu'un organe politique tout acquis au pouvoir.
Les ténors de l'UMP sont devenus pareils à des singes, cherchant à récupérer des bananes distribuées par le mâle dominant, avalant toutes les paroles des proches de celui-ci, se soumettant à sa garde rapprochée...
On a oublié que la politique est d'abord un essai de projet pour l'avenir d'un pays, que les hommes en sont le pilier, pour l'intérêt de la communauté, la nation, le peuple et non un accès au pouvoir suprême pour l'ambition de quelques-uns...
Sarkozy parti sans avoir fermé les portes et les fenêtres, laissant le parti à l'abandon, les primates se sont transformés en vélociraptors, cherchant non seulement à dévorer férocement les éléphants du PS, mais aussi à se dévorer entre eux...en proie à toutes les tentations populistes de reprendre des idées nationalistes en les "décomplexant"...

Nous en sommes à un point tel que beaucoup pensent que les proches de Fillon risquent de constituer un groupe parlementaire séparé, que Borloo se frotte les mains en appelant à l'union de toutes les forces démocratiques de la Droite...

Comme si l'UMP s'était engluée dans une réelle préhistoire idéologique...sous forme de coups de théâtres médiatiques qui tombent sur le parti, telles des comètes sur les derniers dinosaures.
La démocratie en sortira-t-elle vainqueur?

Pour l'instant, le FN a du mal à tirer les marrons du feu de ce psychodrame... L'UDI revendique 6000 nouveaux adhérents. Les petites erreurs, de la semaine, des socialistes sont passées inaperçues. La perte du triple A n'a soulevé aucune réelle inquiétude.
Les médias sont fascinés par la décomposition de l'UMP...et oublient alors les fameuses "querelles des éléphants" qui avaient fait les choux-gras des journalistes avant la primaire socialiste de l'an dernier.
Tiens, cette fameuse primaire dont beaucoup à l'UMP se moquaient. Elle n'aurait pas manqué au processus de transparence démocratique afin de légitimer des élections que 67% des sympathisants voudraient qu'on recommence? 
Comme quoi, il vaut mieux être décrits comme des éléphants, en politique. Ce sont des animaux qui sont loin d'être dans une phase d'extinction dans le paysage politique français. Et un éléphant semble bien plus redoutable, sait au moins se taire et se rallier derrière un projet...et il semble très bien savoir s'adapter, lui.
   


   
   
 

 


2 commentaires:

  1. Bien dit, RosaElle ! Les partis dits "de gouvernement", à la manière des Republicans et des Democrats, se déchirent à qui mieux mieux en interne sous l'œil amusé de médias à la fête.

    On dit que le ridicule ne tue pas : il peut tuer un mouvement politique.

    RépondreSupprimer
  2. Bon papier Rosaelle....
    Espérons que l'UDI de Borloo ne soit pas trop bénéficiaire.... je m'en méfie comme de la peste.
    (voir le sujet de Mediapart" sur les manoeuvres de Tapie le copain de Borloo à Marseilles.)

    Le FN va gonfler mais c'est un moindre mal, le souflé retombera aussi vite... MLP ne se laissera pas fagocyter par Copé et leur combat va les mener à une surenchère suicidaire.

    (à ce sujet, excusez moi mais on dit "tirer les marrons du feu" pour plaindre celui qui les retire et non l'inverse.... En effet, celui qui "tire les marrons" est celui qui se brûle les mains pour les autres. C'est donc lui qui a la tâche ingrate...)
    MarieAnne

    RépondreSupprimer

Bienvenue aux commentateurs de bonne foi, ils seront respectés, quand aux autres:
Avant de poster, ou de vouloir faire un billet, qui serait insultant et violent à mon égard et à ceux qui viennent de bonne foi ici, en ne respectant pas les autres et la loi, n'oubliez pas qu'il faut toujours pouvoir dire en face des gens ce qu'on est capable d'écrire derrière son écran, surtout quand les gens visés ont une famille.
La violence n'est pas que physique. Elle peut être verbale et lâche.
Tout ce qui est positif pour la discussion et les idées est encouragé, tout ce qui est stérile et inutilement méchant ne sera pas publié

Contributeurs

Citoyen Reporter

Rappel de la loi

Pour rappel : la provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une race ou une religion déterminée, est passible d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amendes (article 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse).

La balise magique des liens en commentaires


Un bon truc afin de mettre des liens cliquables dans les commentaires: Vous mettez votre "lien" là où c'est indiqué et vous ajouté le texte qui l'illustre à la place de MOTS
http://www.commentcamarche.net/contents/496-les-liens-hypertextes

Pour me laisser un message par mail

About Me

Sites de référence

Compteur visites depuis le1/5/2012, mis en place le 10/6/2012

Compteur Global

scoop it

Nombre total de pages vues

Notre Devise Originelle

Notre Devise Originelle
A méditer