Utopie

L'utopie n'est pas un luxe, c'est une nécessité.

Translate

mercredi 7 novembre 2012

Rapport Gallois: ce qu'on peut en retenir

On va continuer avec l'économie et le rapport Gallois:
On est dans ce qu'il faudrait faire maintenant.
Le rapport préconise une montée en gamme de notre industrie : là, je n'ai rien à dire, c'est vrai que la France sait encore faire, elle a les savoirs, elle a la possibilité et il faut que nos entreprises arrêtent de faire du moyenne gamme, cela suppose investissement, recherche, innovation, c'est clair.
Ensuite, il y a un hiatus: selon le rapport, si on soutient la demande intérieure, elle va se tourner vers les importations et donc cela pourrait à long terme nous désavantager. Le serpent qui se mord la queue donc...Mais cela, c'est clairement la faute de nos entreprises, qui ont lâché du terrain dans ce secteur. Serait-ce à nous de payer? Est-ce juste?

Pourtant, le rapport insiste sur un nécessaire consensus de tous les acteurs économiques et politiques, qu'on ne redressera pas la France sans que tous ensemble, on n'en soit pas conscients. C'est dommage que la presse parle peu de ce fait.

On demande ensuite au gouvernement de simplifier au maximum les procédures administratives mais il ne faudra pas oublier que si on clarifie le mille-feuille administratif français, on va mettre des gens au chômage. Pas évident.

Je ne vais pas reprendre toutes les propositions, rassurez-vous.
Il y a une proposition intéressante: créer un Commissariat à la prospective afin de coordonner aides, dialogues inter-entreprises et administration, surveillance etc...c'est une bonne piste pour voir et suivre comment les dispositifs fonctionnent et de les influer si besoin.

Au niveau du transfert de certaines charges salariales, il y a aussi des propositions intéressantes: la fiscalité écologique (fameuse taxe carbone), la fiscalité immobilière(réexamen de certaines niches) et taxes sur les transactions financières qui pourraient rapporter 2 à 3 milliards... et le rapport Gallois insiste que tout ceci ne doit pas être employé pour les dividendes des actionnaires ou patrons. Il demande un dialogue afin que ceci se fasse dans la transparence...bon courage mais on ne sait jamais, peut-être que les patrons joueront le jeu. On peut espérer un peu...

Le rapport préconise aussi une véritable coordination  de tous les organismes basés sur les régions en vue des exportations. Avoir une vraie stratégie exportatrice globale, donc. Il s'agirait aussi de renforcer des pôles de compétitivité et de recherche dans la France entière et de les mettre en réelle liaison. Ceci a un coût néanmoins, on aimerait qu'il soit chiffré.
Le rapport insiste sur les Régions comme acteurs essentiels de coordination, de dialogue et de dynamisation du tissu industriel.

Il y a aussi un point intéressant. rapprocher les industries des systèmes éducatifs, de la formation afin de permettre un réelle adéquation au marché du travail, car il est vrai que les recherches universitaires peuvent se nourrir de collaborations avec des entreprises de pointe, et vice-versa. mais cela demanderait de briser des tabous.
On reprend aussi une des idées de notre ancien monarque, qui n'était pas si bête: créer un réel compte pour toute personne qui aurait des crédits formation toute sa vie afin d'évoluer professionnellement. On insiste cependant sur le fait que ce compte serait attaché à la personne et non au statut professionnel. Un bon garde-fou.

On préconise aussi d'orienter l'épargne vers des placement à long terme sur les entreprises. Il me semble que cela a été une des propositions de Hollande, de favoriser un livret destiné à financer les PME, vers la Banque Publique d'Investissement. 

Oui, il y a plein d'idées dans ce rapport, des trucs intéressants, d'autres moins, des idées ambitieuses, c'est vrai, mais qui pourraient se faire dévoyer facilement, et par les acteurs nationaux, mais aussi par l'Europe, où des résistances se feront forcément, car on associe trop souvent concurrence, compétitivité et agressivité commerciale.
Le jour où l'Europe privilégiera les liens de complémentarité entre les entreprises...On espère voir cela assez vite...

Je vous invite donc à lire ce rapport et de passer à autre chose, comme je vais le faire, enfin, ouf...en espérant vous avoir éclairé un peu plus par mon regard dessus, qui ne fait pas autorité, bien entendu, soyez critiques, prenez les avis et voyez selon vous, ce que vous avez retenu. Je ne suis qu'un avis parmi d'autres.     

      

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bienvenue aux commentateurs de bonne foi, ils seront respectés, quand aux autres:
Avant de poster, ou de vouloir faire un billet, qui serait insultant et violent à mon égard et à ceux qui viennent de bonne foi ici, en ne respectant pas les autres et la loi, n'oubliez pas qu'il faut toujours pouvoir dire en face des gens ce qu'on est capable d'écrire derrière son écran, surtout quand les gens visés ont une famille.
La violence n'est pas que physique. Elle peut être verbale et lâche.
Tout ce qui est positif pour la discussion et les idées est encouragé, tout ce qui est stérile et inutilement méchant ne sera pas publié

Contributeurs

Citoyen Reporter

Palestine Libre Nouvelles

Rappel de la loi

Pour rappel : la provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une race ou une religion déterminée, est passible d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amendes (article 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse).

La balise magique des liens en commentaires


Un bon truc afin de mettre des liens cliquables dans les commentaires: Vous mettez votre "lien" là où c'est indiqué et vous ajouté le texte qui l'illustre à la place de MOTS
http://www.commentcamarche.net/contents/496-les-liens-hypertextes

Pour me laisser un message par mail

About Me

Sites de référence

Compteur visites depuis le1/5/2012, mis en place le 10/6/2012

Compteur Global

scoop it

Nombre total de pages vues

Notre Devise Originelle

Notre Devise Originelle
A méditer