Utopie

L'utopie n'est pas un luxe, c'est une nécessité.

Translate

lundi 5 novembre 2012

Le délicat enjeu Algérien de la France

Il n'y a pas un pays, à part peut-être l'Italie, qui ait marqué à ce point la France dans sa culture, qui était pourtant la puissance occupante, que l'Algérie.

50 ans après, en Algérie, le nombre de francophones est de 18 millions environ, soit 48 % de la population. L'Algérie est ainsi le deuxième pays francophone qui n'a pas rejoint la Francophonie institutionnelle. Depuis 1994, on essaie cependant d'introduire l'anglais comme langue vivante principale, bien qu'à l'Université, beaucoup de cours se font en français. La langue est donc globalement utilisée mais pas toujours maîtrisée à fond.
Cette langue reste encore celle des anciens occupants, c'est donc plus un outil qu'une langue plaisir avec laquelle on se sent en phase dans sa culture, les Algériens n'ont pas du tout le même amour du français que les Suisses Romands ou les Québecois, par exemple.
Il est vrai que le français a un côté pratique entre les différentes langues régionales que sont les  différents arabes maghrébin, le berbère et d'autres encore. L'arabe littéraire est peu parlé, par exemple en comparaison de la Tunisie ou le dialecte de la rue est assez proche de l'arabe employé au Moyen-Orient.
 
Les noms de rue sont encore souvent en Français, mais pour combien de temps?

Pourquoi l'Algérie a marqué la France plus que la France a marqué ce pays?
Parce qu'à travers la colonisation, les rapatriés, les travailleurs immigrés qui se sont installés, et cette guerre dont les cicatrices ne finissent pas de se réouvrir, c'est un fait réel.
Qu'on aime ce pays en France ou qu'on le déteste, on voit bien que les liens sont là. Quel est l'intérêt d'un hostilité aussi manifeste et violente qu'un geste aussi vulgaire de Longuet exprime, pour un épisode de notre histoire peu glorieux qui a plus de 50 ans...Pourquoi vouloir s'obstiner à parler de repentance, que n'ont jamais voulu les Algériens là où la reconnaissance de l'historien et du pays doivent enfin se faire pour parler d'autre chose. Pourquoi toujours entretenir le mythe de l'Algérie Française qui aurait été un soit-disant paradis, alors qu'elle n'a jamais existé?

C'est un fait: nous sommes reliés à ce pays plus qu'à un autre du Maghreb, d'ailleurs avant, les gens ne voyaient pas la différence entre Marocains, Tunisiens et Algériens. Pendant longtemps, on a confondu berbère et kabyle. Pour certains xénophobes, l'Algérie et les français d'origine algérienne sont une réelle obsession, à un point tel qu'ils voient encore l'Algérie comme un pays sclérosé, pauvre, et englué dans des problèmes car le "gentil colon n'était pas là pour guider ces sous-développés".

La réalité est tout autre.
L'Algérie est une puissance pétrolifère et gazifière importante. C'est une des plus puissantes armées au Monde.
L'Algérie a accumulé une puissance financière très importante et commence à se moderniser. C'est selon CNBC le 10ème pays au monde qui aura une des meilleures croissances dans les prochaines années...et dans une stabilité au long terme...
Depuis la chute de la Libye de Khadafi, c'est la plus importante puissance économique et militaire d'Afrique, avec l'Afrique du Sud.

Dans cette optique, comment ne pas comprendre que la France de l'après 6 mai 2012 cherche à nouer des liens réellement privilégiés avec cette Algérie? Pas moins de 6 ministres se sont succèdent avant la venue de Hollande dans ce pays   : Valls, Bricq, Fabius, Benguigui, Montebourg et bientôt Duflot.

Pourtant, la venue d'Arnaud Montebourg, dans un contexte diplomatique et géostratégique tendu, dans beaucoup de domaines, que ce soit par rapport au processus de paix au Proche-Orient, le Mali, la Syrie, des dossiers sur lesquels la France et l'Algérie ne sont pas toujours d'accord, loin de là... et sur lesquels, à mon avis, la diplomatie française ne prend pas la bonne direction afin de peser sur ces problèmes. Mais j'y reviendrai.

Toujours est-il que effectivement, la France aurait réellement beaucoup à gagner sur un partenariat avec l'Algérie, ne serait-ce que pour réguler des éventuelles délocalisations de nos entreprises qui seraient tentées par ce pays.
La question est: qu'auraient donc à gagner les Algériens dans ce partenariat qui pourrait leur être profitable?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bienvenue aux commentateurs de bonne foi, ils seront respectés, quand aux autres:
Avant de poster, ou de vouloir faire un billet, qui serait insultant et violent à mon égard et à ceux qui viennent de bonne foi ici, en ne respectant pas les autres et la loi, n'oubliez pas qu'il faut toujours pouvoir dire en face des gens ce qu'on est capable d'écrire derrière son écran, surtout quand les gens visés ont une famille.
La violence n'est pas que physique. Elle peut être verbale et lâche.
Tout ce qui est positif pour la discussion et les idées est encouragée, tout ce qui est stérile et inutilement méchant ne sera pas publié

Contributeurs

Citoyen Reporter

Rappel de la loi

Pour rappel : la provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une race ou une religion déterminée, est passible d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amendes (article 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse).

La balise magique des liens en commentaires

Via Gael, Nicolas et retrouvé chez Elodie:
Un bon truc afin de mettre des liens cliquables dans les commentaires: Vous mettez votre "lien" là où c'est indiqué et vous ajouté le texte qui l'illustre à la place de MOTS
http://www.commentcamarche.net/contents/496-les-liens-hypertextes

Youtube

Pour me laisser un message par mail

About Me

Sites de référence

Compteur visites depuis le1/5/2012, mis en place le 10/6/2012

Compteur Global

scoop it

Nombre total de pages vues

Notre Devise Originelle

Notre Devise Originelle
A méditer