Utopie

L'utopie n'est pas un luxe, c'est une nécessité.

Translate

lundi 5 novembre 2012

Dans compétitivité, il y a aussi...

Il faut être clair: la compétitivité mesure l'attraction qu'un produit exerce sur le marché vis-à-vis de consommateurs et de clients.
Ce n'est rien d'autre.
Le prix est un des indices de la compétitivité, oui. Mais le prix ne suffit pas à expliquer en lui-même pourquoi un produit se vend ou pas. Des produits pas chers qui ne marchent pas, qu'on n'achète pas, il y en a eu et il y en aura encore.
La droite est autiste lorsqu'elle n'a que le coût du travail en tête afin de dynamiser la compétitivité...On en a d'ailleurs assez parlé comme cela.

La compétitivité s'analyse aussi en terme de qualité du produit.
La compétitivité est aussi tributaire de la réputation de l'entreprise et de l'affect qu'on peut avoir avec le produit qu'on achète, la marque peut être un plus, un phénomène de mode peut faire qu'un produit sera plus compétitif qu'un autre.
La compétitivité est aussi tributaire des enjeux diplomatiques et géostratégiques. On va bouder un produit parce que le pays qui le produit semble avoir une politique qui n'est pas dans nos principes:
le problème du boycott des produits israéliens, par exemple, effectivement, les rend moins compétitifs.

Donc la compétitivité n'est pas qu'une affaire de charges patronales, loin s'en faut.
Par exemple, si nos produits en France sont trop chers parce que nos salaires ne nous permettent pas de les acheter, ce ne sont pas à cause de prix   trop élevés, c'est plutôt que notre pouvoir d'achat réduit les rend moins compétitifs pour le marché français.

C'était juste un petit rappel de base, car à force de parler de compétitivité à tout vat, franchement, on ne retient que la première syllabe du mot. Jusqu'à quand va-t-on continuer à nous prendre pour des c***?
Merci à Guy Birembaum pour le lien précédent.

Tiens, en conclusion, je vous conseille de lire un rapport qui a été commandé par Fleur Pellerin, qui contredit quelques idées reçues, notamment celle qui dit que la gauche au pouvoir veut tuer les entreprises et les PME.   

illustration issue de ce blog        

Et à propos de la TVA, je propose toujours de l'augmenter sur les produits de luxe et de faire 3 taux: 5, 15 et 35%, ce qui aurait en plus l'avantage de relancer le pouvoir d'achat., les 35% n'étant que pour les produits de luxe, puisque nos entrepreneurs et l'UMP tiennent tellement à l'augmenter...il faut qu'ils contribuent à l'effort de la Nation, non?

14 commentaires:

  1. le prix élevé n'empêche pas de vendre
    exemple les i mac hins
    juste une question de marketing

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair! Bob! je dirais même plus c'est bob c'est clair :-) contente de te retrouver

      Supprimer
  2. Sortez les doudounes l'hiver est là ^^ !!

    Bel habit de lumière Rosa

    ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci! j'ai bien fait de changer si tu es revenu!

      Supprimer
    2. Je n'étais jamais parti ! :)

      Supprimer
    3. Mais j'aime bien tes commentaires, moi!

      Supprimer
    4. Moi, je t'aime bien tout court ! :p

      Supprimer
  3. Tiens, ça me rappelle un certain Henry Ford, 1° du nom pour les salaires...

    RépondreSupprimer
  4. Dans la compétitivité des prix, vous oubliez l'importance du rôle de la monnaie: l'euro s'est réévalué de 78 % par rapport au dollar entre janvier 2002 et avril 2008, le gouvernement chinois maintient le yuan à un niveau artificiellement trop bas.

    D'autre part, en matière de TVA, on ne fait pas ce qu'on veut, c'est un impôt fortement réglementé par l' Union Européenne:

    -chaque Etat membre doit appliquer un taux de TVA standard d’au moins 15 % et deux taux réduits d’au moins 5 %, mais uniquement sur des biens ou services spécifiques à fort caractère social ou culturel.

    (et cinq pays possèdent une dérogation pour pouvoir pratiquer un taux de TVA standard inférieur à 15 %: la République tchèque, Malte, Pologne, Chypre et Slovénie).

    Votre proposition de trois taux, respectivement à 5%, 15% et 35% (donc: deux taux supérieurs ou égaux à 15 %) n'a aucune chance d'être acceptée par l' Union Européenne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Déjà, au point où est l'Europe en ce moment, il suffirait de faire le forcing et les mettre devant le fait accompli. D'autres pays l'ont fait déjà. Si vous vous étiez tenu plus au courant vous sauriez qu'imposer sa volonté à l'Europe, c'est possible.
      Ensuite, je ne vous comprends pas. Il me semble que l'Allemagne a la même monnaie que nous, non? et pourtant, elle vend encore.
      Et savez-vous que quand on fait marcher la planche à billet, solution que vous récusez, on fait tomber la valeur d'une monnaie, soit dit en passant?
      C'est réellement dommage que vous fonciez bille en tête pour contredire tout ce que je dis.
      Bonne soirée quand même.

      Supprimer
    2. Plusieurs rectifications à ce que vous me faites dire (je ne comprends pas pourquoi vous réagissez si mal à tout complément d'information ou à toute contradiction: vous n'acceptez que les commentaires approbateurs? qu'attendez-vous exactement des commentaires?):

      1-Non, aucun pays n'a jamais créé une TVA hors des normes fixées par l'UE; et il a même fallu des années de négociation à la France pour obtenir le droit d'abaisser la taxe sur la restauration,en faisant valoir que ce secteur n'était pas exportable ni soumis à la concurrence européenne;

      2 -Je ne récuse pas du tout un peu d'inflation, je crois même qu'elle est nécessaire: mais un peu, pas longtemps, et à condition d'accomplir en même temps des réformes structurelles (c'est le but du rapport Gallois); d'autre part, la zone euro n'a pas de moyens de faire tourner la planche à billets, sauf si la BCE rachetait de la dette européenne ou prêtait directement aux États, ce qui impliquerait une modification du traité de Maastricht, ce à quoi l' Allemagne est fermement opposée;

      3- Si l'Allemagne a un excédent de sa balance commerciale, c'est parce qu'elle bénéficie d'un quasi-monopole dans certains secteurs (la machine-outil), et qu'elle a opté pour une stratégie de produits haut de gamme (voitures), dans lesquels le prix joue un moindre rôle; mais tout ce que je vous avais dit, c'est que dans la différence entre les coûts du travail entre différents pays, la valeur respective de leurs monnaies joue évidemment un grand rôle...puisque c'est l'instrument de mesure de ces coûts!

      Supprimer
    3. C'est amusant: vous ne supportez pas qu'on vous signale vos erreurs, vous n'acceptez que les commentaires élogieux, toute rectification ou contradiction est un troll.

      D'après vos critères d'"EXPRESSION LIBRE" ci-dessous, rectifier vos erreurs est soit un manque de respect, soit contraire à la Constitution.

      Si vous consacriez le temps que vous passez à censurer à vous informer sur le sujet que vous vous apprêtez à traiter, avant de lancer des suggestions farfelues et irréalisables comme vos trois taux de TVA ("yaka"), il y aurait beaucoup moins de rectifications à faire.

      Supprimer
    4. En matière de dumping social, par exemple, de nombreux pays contournent les règles européennes. Renseignez-vous donc.
      Combien de pays ont un déficit supérieur à 3%? Il me semble qu'on n'a pas mis leurs dirigeants en prison, non?
      Je ne vois pas ce que vous fichez en politique, si c'est pour ne pas aider à faire bouger les choses, Vous acceptez tout, dans votre discours, cela fait peur, franchement.
      J'ai rarement vu autant d'obstination et de bêtise, je suis désolée de vous le dire.
      Vous ne connaissez rien au mécanisme de régulation d'une monnaie, vous ne comprenez rien à la compétitivité, et l'Allemagne n'a pas les monopoles dont vous la créditez. La France a un leadership fort dans les machines outils, justement, je m'étonne qu'en connaissant aussi peu sur l'économie, en n'ayanr sans doute jamais réellement travaillé dans le privé dans le secteur économique, vous vous preniez pour un expert.
      Mais il faut dire que vous vous prenez pour un expert sur tout, c'est bien votre problème.
      Faites donc votre blog, et lâchez-moi.
      C'est fatiguant de démonter vos conneries.
      PS: vous avez épuisé vos commentaires sur ce sujet.

      Supprimer

Bienvenue aux commentateurs de bonne foi, ils seront respectés, quand aux autres:
Avant de poster, ou de vouloir faire un billet, qui serait insultant et violent à mon égard et à ceux qui viennent de bonne foi ici, en ne respectant pas les autres et la loi, n'oubliez pas qu'il faut toujours pouvoir dire en face des gens ce qu'on est capable d'écrire derrière son écran, surtout quand les gens visés ont une famille.
La violence n'est pas que physique. Elle peut être verbale et lâche.
Tout ce qui est positif pour la discussion et les idées est encouragé, tout ce qui est stérile et inutilement méchant ne sera pas publié

Contributeurs

Citoyen Reporter

Rappel de la loi

Pour rappel : la provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une race ou une religion déterminée, est passible d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amendes (article 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse).

La balise magique des liens en commentaires


Un bon truc afin de mettre des liens cliquables dans les commentaires: Vous mettez votre "lien" là où c'est indiqué et vous ajouté le texte qui l'illustre à la place de MOTS
http://www.commentcamarche.net/contents/496-les-liens-hypertextes

Pour me laisser un message par mail

About Me

Sites de référence

Compteur visites depuis le1/5/2012, mis en place le 10/6/2012

Compteur Global

scoop it

Nombre total de pages vues

Notre Devise Originelle

Notre Devise Originelle
A méditer