Utopie

L'utopie n'est pas un luxe, c'est une nécessité.

Translate

jeudi 30 octobre 2014

Quand on dévoye les forces de l'ordre

La Gendarmerie, c'est normalement ceux qui sont là afin d'assurer notre sécurité.
Ils doivent intervenir au niveau des vols, des cambriolages, des actes de violence, seulement...

Ils n'interviennent plus seulement pour cela, ils sont devenus des gardiens de l'ordre établi, on leur demande de faire des contrôles arbitrairement, ils interviennent quand des voisins s’engueulent, et souvent ils se retrouvent à régler des situations issues de la misère sociale.

Les gendarmes ne sont pas là pour cela.

Combien de fois se font-ils engueuler à la suite d'un contrôle routier par le contrevenant, combien de fois on les regarde de travers, on se méfie, on fait profil bas quand on les voit et on roule comme des cons quand ils ne sont pas là, pas vu, pas pris.
Le "on " ne me désigne pas, mais est à prendre comme le "on" de la généralité.
Quand les gens se font avoir car ils ont leur cellulaire en main quand ils conduisent, c'est : "c'est la seule fois" ou "oui, c'est dangereux mais moi, je risque rien, ça n'arrive qu'aux autres".
Est-ce aux gendarmes d'éduquer, est-ce aux gendarmes de se faire humilier comme cela, des fois?
Est-ce que c'est leur rôle?

On a l'impression que tout passe par le répressif, dans notre société, et que , du coup, la sécurité n'est plus assurée correctement, l'usager de la route ne respectant le code que si on lui montre le bâton, de toute manière la carotte, il l'a dans l'os, pour être polie. Et puis, le citoyen n'est pas un âne, alors même qu'il se comporte comme tel.

Le gendarme est considéré comme un bras armé d'un système, alors qu'il est un citoyen qui a accepté le rôle de nous protéger, pas de nous punir à tous les coups.
Qui est responsable?

On va gueuler contre le système, mais le système, c'est nous aussi.

Quand les gens gueuleront plus afin qu'on punisse l'autre, le voisin, le pauvre, l'étranger, le marginal etc...mais qu'on les laisse tranquille, avec leurs petites turpitudes, on ne va pas avancer. C'est exactement ce que le système veut, celui contre lequel on gueule mais qui se nourrit, dans sa logique absurde et parfois inhumaine, de nos démissions, de nos irresponsabilités, de nous, et là, je me mets dedans, nous les Français, qui en sommes à savoir si c'est le gendarme ou le voleur , le manifestant ou le CRS qui a eu raison ou qui a eu tort, et le jeu macabre continue...

mardi 28 octobre 2014

Mourir pour des idées

Depuis le décès de Rémi Fraisse, on assiste à un défilé de responsables politiques qui ont tous leur mot à dire.
Un des pires a été Carcenac qui trouve" stupide de mourir pour des idées"...Ce président du Conseil Général du Tarn, un illustre inconnu au niveau National, a réussi son coup. Faudra donc dire à Jaurès qu'il a été stupide.

Et ça y va, dans ce jeu de massacre de celui qui assassinera le plus l'autre en paroles,ça y va.
Ce matin, un José Bové en pleine forme, à qui il arrive de ne pas dire que des conneries, voir sa position sur la ferme des mille  vaches que je supporte pour le coup, mais qui est parti dans le grandiloquent : et vas-y que je te demande la démission de Cazeneuve...

Si on avait pratiqué un référendum sur le sujet de ce barrage, on aurait évité ce genre de conflits mais bon, les politiques ne veulent de consultation que tous les 4 ou 5 ans, comme cela, ils font ce qu'ils veulent entre.

Ce jeune homme est mort pour des idées, c'est vrai, mais pour la défense de la nature, ce n'est pas Che Guevara, mais ce n'est pas un voyou non plus. Il est mort pour avoir exprimé un avis différent de ce que l'administration avait décidé, en fait, mort pour que des animaux et de la végétation ne soient pas engloutis par un barrage, est-ce vraiment une mort qui sert à quelque chose? On peut se le demander.
La liberté d'expression continue de mourir néanmoins à travers ce décès tragique d'un jeune homme, et on a envie de dire qu'on ne devrait plus mourir pour des idées, quelles que soient celles-ci, dans notre beau pays.

Il est donc bon de relativiser.

Quand au gendarme qui aurait commis cette bavure, est-ce que cela va être facile pour lui, de vivre avec cette mort sur la conscience? Autant il est jeune, autant il aura dérapé par inexpérience, car je crois qu'on ne fait pas exprès, surtout quand on est gendarme, de tuer, comme cela. Les gendarmes ne sont pas faits, en outre pour ce genre de maintien de l'ordre, qu'est-ce qui a fait que cela a tourné ainsi.
On a des casseurs dans les manifs, certains viennent pour casser, d'autres viennent pour foutre la zone, pourrir la situation, ce matin, on a même évoqué des militants d'extrême-droite dans les manifs.
Qu'ils viennent dans les manifs pour tous, les manifs pro ou anti palestiniennes, je le conçois aisément même si leur présence est inacceptable, vu que beaucoup sont venus pour nuire délibérément, on va dire que c'est aussi "pour des idées" même si celles-ci me révulsent, mais dans une manif pour sauvegarder un bout de paysage?
Pourquoi donc ces miliciens fascisants viennent là, qui les envoie...C'est curieux.

Mais ce qui est assez ignoble, c'est quand un certain Mariton accuse les écologistes d'orchestrer de la violence.

C'est bien, comme jeu de massacre. Les politiques de tout bord accusent, se lancent des noms d'oiseaux à la tête, mais aucun ne se dit vraiment que ce qui s'est passé aurait pu être évité, et surtout aucun ne propose une seule solution pour qu'un gosse de 21 ans ne perde pas la vie, encore une fois, parce qu'il a décidé de manifester et d'exprimer son avis...ses idées en somme.

lundi 27 octobre 2014

Le simplisme politique

Je constate ces derniers temps des prises de position simplistes et le refus d' en discuter, ainsi que de se remettre en question, pour beaucoup de gens que l'on croise sur Twitter ou Facebook.

Ils ne sont pas forcément méchants ou stupides mais force est de constater que:

Nous vivons tous dans une société d'assistés et quelque part, ceux qui reprochent aux plus pauvres d' avoir plus d'aides qu' eux leur reprochent en fait ce qu'ils considèrent comme une "chance"...une chance...parce que se trainer dans la misère est une chance vu qu' on est plus assisté que les autre moins riches?
Où est la fierté de s' en sortir sans se faire assister?

En France, le souci c'est qu' on n' est pas aidé, oui. On ne donne aucun réel coup de pouce sans une myriade de justificatifs et de papiers en tout genre. On part du principe que tout demandeur est un quémandeur et un fraudeur.
En France, on est assisté jusque dans sa façon de penser, vu que ceux qui sont moins "aidés" ont fini par penser que les plus miséreux ne méritent pas d' assistance et que ces pauvres feraient exprès d' être dans la merde pour leur voler, à eux, les aides qu' ils mériteraient...

Tout ça par un raisonnement simpliste...Se mettre à envier les gens qui ont encore moins de chance que soi car supposés plus aidés...
Comme si être au RSA ou chômeur ou encore plus miséreux était un statut enviable...

Et ne pas, surtout pas se dire que si on se sent victime d'une injustice, au lieu de tourner sa colère sur ceux qui sont sensés diriger le pays, pourquoi s'en prendre à plus faible que soi, ceux qui sont incapables, d'ailleurs, d'y changer quoi que ce soit?

jeudi 23 octobre 2014

Insupportable légèreté de Valls

Hier, j'ai eu une crise de fou rire en tombant pas hasard sur la cérémonie de remise de l'ordre national du mérite filmée...on voyait Hollande et Valls, Groucho et Chico, Laidz et Pline, Bonny and Clyde se congratuler de progrès non faits, de résultats qu'on attend encore, bref...
Pour ne pas qu'on se moque, fallait pas autoriser à filmer, parce que vu l'abondance de directs à la télé, cela devient la Real TV...
C'était vraiment risible.

Hier et aujourd'hui, c'était le défilé, faut dire, quand j'ai lu je ne sais pas où que Valls voulait changer le nom du PS, j'ai cru à un hoax, et bien non, ce matin chez Bourdin, face à une Apolline de Malherbe très moyenne, Valls a récidivé. Et bien, pourquoi pas?
Au moins, il y aura la place pour refaire un vrai PS...
Aubry râle, ainsi que Collomb, on les comprend, même si ces deux-là expriment deux courants différents.

Benoit Hamon en prend aussi plein la tête, de la part des Vallsistes nouveaux, c'est comme le Beaujolais, tous les ans, il y en a qui changent de robe, faut dire.
Cela s'écharpe de tous les côtés, effectivement, depuis que Valls est au pouvoir, il a eu le mérite de foutre en l'air une autre des promesses de Hollande:

Le président de l'apaisement: on voit ça!

Supporter Valls: pas dans le sens des toutous, non, c'est ce à quoi nous sommes réduits, nous, les Français. Faut dire que cela fait un moment qu'on est bien séparés de nos hommes politiques qui nous nomment de manière bien différente d'eux, comme Marine le Pen le fait. Ils parlent de nous en disant "les Français" en oubliant de plus en plus qu'ils sont sensés faire partie de la populace, de ces Français...
Car c'est clair qu'on le supporte, le Valls, en se demandant ce qui va encore nous tomber dessus....

Pourtant, il y a eu une mesure intéressante ces derniers temps, celle de moduler les allocations en fonction des revenus, ce qui n'a rien d'un sacrilège, vu qu'on fait déjà cela pour le logement, c'est pas encore ça, mais c'est une bonne chose.
Une mesure positive dans un immobilisme inquiétant , sur un climat explosif.
Et l'opposition dans tout ça?
Elle n'est pas mieux...

Comment bloguer sereinement dans tout ceci?

Lire :
http://extimite.net/2014/10/22/la-gauche-passeiste-temmerde/
http://www.perdre-la-raison.com/2014/10/valls.html

et ça repart!

vendredi 17 octobre 2014

L'ingratitude des vieux réacs moisis pour la médiocrité de l'Education Nationale

Je peux concevoir que certaines personnes qui vous parlent d'un temps que vous ne pouvez connaitre, celui des colonies, de la suprématie militaire de la France sur les territoires occupés comme l'Algérie, le rayonnement Français etc...le tout dans une période de leur enfance ou adolescence, période d'ailleurs illustrée par un gouvernement de gauche de la IVème, basée soit-disant sur les acquis de la Seconde Guerre Mondiale....
Je peux concevoir que ces gens-là, qui sont aussi de ceux qui se rappellent les décolonisations comme celle de l'Algérie puis des colonies d'Afrique de l'Ouest...bref, tout un monde qui a disparu, qui est mort, quelque part...
Je peux concevoir que ces gens-là ne s'adaptent plus et réclament, du coup, des mesures ostracistes racistes et aient développé une phobie contre ce nouveau Monde post-colonial dont Israël est une anomalie, de part sa constitution même. Notez que je répète que c'est la structure d'Israël qui pose problème et non ses habitants.
Je peux donc concevoir que ces gens-là, d'un âge certain et d'un certain âge, aient développé une vision raciste, aigrie, revancharde, acide et soient tentés de soutenir des Zemmour, Camus du Grand Remplacement, Le Pen etc...

Même en les créditant d'une culture générale qui devrait pourtant normalement leur faire disposer d'un recul nécessaire afin de faire fonctionner leur raison et leur intelligence.

Seulement, nous avons énormément de jeunes gens, ce n'est pas une majorité parmi les jeunes, quand même, des trentenaires, des quadragénaires, qui vous sortent des idées racistes qui ne tiennent pas debout et qui ne s'expliquent pas outre mesure car ces gens-là sont bien trop jeunes pour avoir connu ces bouleversements sociétaux et politiques.
Des gens qui veulent mettre les vieux en prison et les délinquants dans des maisons de retraite, car ils sont persuadés que les prisons sont des palaces...par exemple...
Et de bonne foi, en plus!
Des gens qui n'ont pas connus les immigrations massives des années 60/70, et vivent dans un pays où l'immigration est devenue faible mais voient des musulmans partout prêts à coucher avec leurs soeurs et tuer les neveux afin de les remplacer par des petits comme eux....
Des gens qui croient sincèrement que cela gène les musulmans d'aimer manger du porc alors que les musulmans s'en fichent complétement, chacun ses habitudes, tant qu'ils n'en mangent pas.
Des gens qui croient un peu n'importe quoi et qui ont malheureusement un niveau culturel bas, du mal avec la réflexion intellectuelle, qui n'ont pas le recul nécessaire afin de comprendre le monde qui les entourent , en fait des gens qui ont besoin de démonstrations concrètes et très simples, voire simplistes, qu'on peut abuser facilement.

Oui, on en a, des gens comme cela, qui sont gentils mais hélas, qu'on abuse donc avec des mensonges, des apriori, des arguments d'autorité.

Mais si l'école faisait réellement son boulot, et qu'elle enseignait au lieu d'essayer d'éduquer, qu'elle apprenait réellement à tout le monde à se servir de sa tête, il est évident qu'on aurait bien moins de réacs racistes et moisis, dont une partie est d'ailleurs juste escroqué de par sa naïveté, en fait.

L'ingratitude des vrais vieux réacs moisis est donc totale!
Qu'ils laissent l'Education Nationale enseigner le genrisme et autres conneries moderneuses, comme ils disent, c'est dans leur intérêt!

A moins que les raisons de tout ceci soient ailleurs...
Peut-être que si on essayait tous de se dire qu'on peut être responsable de ses propres conneries, qu'on pourrait faire en sorte d'essayer de réfléchir par soi-même, de faire attention à ne pas se faire avoir par des gourous, bref...
Non...
Non, ici, on est en France, responsable mais pas coupable...à la rigueur...
Et tant qu'on cherche des responsables, des coupables, on ne trouve pas le problème, on ne cherche pas des solutions concrètes...
N'est-ce pas?

mercredi 15 octobre 2014

L'Allemagne plombe la zone euro

Comme je l'avais prédit, la soit-disant solidité de l'Allemagne est en train de s'effriter, en fait, après avoir tondu ses clients, et mis tout le monde à la diète, l'Allemagne s'effondre.

"Les investisseurs restent aussi toujours sous le coup d’indicateurs alarmant en zone euro. L’Allemagne, qui faisait encore, il y a peu, figure de locomotive de la zone euro, multiplie les signes de faiblesse. Le baromètre Zew du moral des milieux d’affaires allemands publié hier a fortement déçu. Très surveillé par les marchés, cet indicateur a signé en octobre sa dixième baisse d’affilée et est passé en territoire négatif, pour la première fois depuis novembre 2012."

Et c'est le Figaro qui le dit, dans un article traitant de la bourse.

A bon entendeur...

samedi 11 octobre 2014

La France en miettes

Comment dire...en ce moment, on sent la saloperie qui remonte, comme les égouts quand il fait trop moite, trop de chaleur, de drame, ça pue en ce moment.
Des gens osent dire sur les réseaux sociaux: "je suis raciste et je suis fièr(e)"...
Cet automne draine de la noirceur, autant la nature qui m'entoure est calme, lumineuse, s'enrobe de miel, d'orangées, de mordorées dans son feuillage, autant des hommes se polluent et se roulent dans une fange idéologique, rejetant leurs semblables.

Dans la campagne, des vaches paissent, paisibles, de races différentes, sans qu'il n'y ait un souci, elles s'en fichent, que l'autre soit une Holstein, une Charolaise, une Montbéliarde, qu'elles viennent toutes d'Afrique, elles sont définitivement moins connes que nous, les vaches.

Le racisme est une maladie auto-immune, qui détruit notre pays, au lieu de s'unir on se désunit, au lieu de se rassembler car on se ressemble, on s'émiette, on se désagrège.

Autant derrière un écran, on s'affiche raciste, autant quand on est devant une vraie personne, en face, on nie, on proteste, mais ce cancer est là, il désagrège notre pays, le coupe du Monde, l'enfonce dans un déclin , un crépuscule.

Je ne suis pas d'humeur: je préviens que je ferai sauter les commentaires racistes sans remord.

Ce soir, la communauté Portugaise a sifflé la Marseillaise.

Contributeurs

Citoyen Reporter

Palestine Libre Nouvelles

Rappel de la loi

Pour rappel : la provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une race ou une religion déterminée, est passible d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amendes (article 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse).

La balise magique des liens en commentaires


Un bon truc afin de mettre des liens cliquables dans les commentaires: Vous mettez votre "lien" là où c'est indiqué et vous ajouté le texte qui l'illustre à la place de MOTS
http://www.commentcamarche.net/contents/496-les-liens-hypertextes

Pour me laisser un message par mail

About Me

Sites de référence

Compteur visites depuis le1/5/2012, mis en place le 10/6/2012

Compteur Global

scoop it

Nombre total de pages vues

Notre Devise Originelle

Notre Devise Originelle
A méditer