Utopie

L'utopie n'est pas un luxe, c'est une nécessité.

Translate

jeudi 24 avril 2014

Quand nous propageons la discorde et la guerre dans le monde tout en fermant les yeux ailleurs

Il y a beaucoup de choses qui font bondir: lorsque les Palestiniens arrivent à un accord entre deux courants politiques, leur voisin qui gouverne sans vergogne avec l'extrême.droite se trouve gêné et offusqué, en dénonçant ce qui n'est juste qu'une réconciliation nationale. On attend ce que notre diplomatie va dire à ça, eux qui ne trouvent rien à redire à entretenir des liens avec les dirigeants du Likoud, alliés à plus fanatiques qu'eux...sans doute va-t-on nous sortir le ticket extrémisme et terrorisme du Hamas...
Il y en a qui se moquent de la gueule du monde...
Tiens, on va juste montrer un exemple de tolérance à deux vitesse aussi:

On prend les Rohingas qui se font massacrer en Birmanie dans l'indifférence générale, avec à la tête des bandes enragées, un fou furieux qui trouve que c'est  drôle qu'on le traite de nouvel Hitler...lui, il préfère le Ben Laden à l'envers...persuadé d'être investi de la mission de sauver la Birmanie de l'envahissement des musulmans alors on massacre, on fait des exactions, tandis que Pekin Express filme un divertissement à notre intention...

Et si on discutait du Soudan? On avait un coupable tout trouvé: les musulmans contre les bons chrétiens!
On impose une partition, qui ne gène personne en Occident, faut dire, vu qu'on en est à l'origine.
On met Omar El Bachir en criminel de guerre, tout va bien! Bon, je n'ai pas dit qu'une guerre civile, c'est pas sale et qu'on n'a pas eu des exactions.
Seulement, le Soudan du Sud, débarassé des vilains terroristes du Nord, qui du coup sont en paix, eux,  devait être un hâvre de félicité, où nos compagnies devaient y faire couler le lait et le miel, surtout le pétrole, pour notre plus grand profit.
Et bien, la réalité est toute autre : non seulement les Soudanais du Sud viennent se réfugier chez leurs supposés persécuteurs, mais en plus, les massacres continuent et atteignent des sommets d'horreur au point que Washington et Paris, un peu responsable quand même (humour) crient au scandale et appellent à des sanctions car les tribus chrétiennes et autres ( garantis sans musulmans (sic) ) s'écharpent dans la joie et la bonne humeur...
Mais c'est pas grave, on a bien aidé à tout ça, seulement on veut pas le reconnaître...

Et si on parlait de la Libye?
Il semblerait que ça aille mieux, car on n'est plus au bord de la guerre civile, enfin, on va dire ça mais la Libye n'a toujours aucun gouvernement...tellement occupés afin de sécuriser et de déloger les milices extrémistes que l'économie est en rade...C'est beau, tout ça...

Et si on parlait du Mali?
L'intervention n'a tellement servi à rien, que les dirigeants Maliens viennent à Alger afin de reprendre les pourparlers de paix avec les milices armées, comme avant qu'on débarque...Le gouvernement Malien qu'on a mis en place est à la limite de ne plus nous parler alors qu'on essaie toujours d'y faire la police...J'aime pas avoir raison...
On ne discute que de bilatéralisme avec l'Algérie...et nous, ben...euh...

Nous, on a commencé à faire les marioles en survolant la Roumanie, histoire d'intimider les Russes, alors qu'il y a un réel souci de guerre civile là-bas, et d'authentiques milices nazillonnes antisémites qui se sont infiltrés avec le nouveau gouvernement ukrainien, que rejette les séparatistes de l'Est, voulant être rattachés, non pas à la Russie, comme on le dit mais à la Fédération Russe, entité fédéraliste se rapprochant bien plus de notre Union Européenne que d'un empire.

Quand aux Rohingas, on continue toujours à les massacrer...et les Palestiniens, ben ça fait plus de 60 ans que ça dure...Et aux Philippines, Obama s'est fait huer...mais ça, on l'a vu vite fait sur le zapping de Bourdin, ce matin...aucune chance de le voir sur le web...


Hollande appparaissant sourd et étanche à Carmaux

En France, les politiques aiment se référer aux grand hommes qui les ont précédés.
Hier, Sarkozy citant de Gaulle et Jaurès (aussi), il y a quelques temps, Manuel Valls citait Mendès-France...

Cela sonnait comme un retour aux sources, un nouvel élan.
Il y a deux ans, l'homme était attendu comme un messie, il incarnait l'espoir du changement.
Il parlait bien, suscitait l'engouement, fascinait.
Son discours était clair et ses propositions simples.

Maintenant, le Président est isolé, par rapport au candidat aimé et entouré. Il est plus qu'impopulaire.
Laurent Baumel, député du PS, parle de lui en termes crus: "il faut absolument sortir de cet état d'esprit monarchique".
On ne peut que penser à l'Ancien Régime et à son président, celui qu'on a appelé l'Ancien Monarque...
Mais on ne peut qu'acquiescer. On ne peut que plussoir à ces paroles.

Voir Hollande au milieu d'une place déserte, à la télévision...Voir Hollande interpellé par une femme d'un âge moyen, sincère et disant ce qu'elle pensait, avec des intonations interrogatives, écorchée vive, qui lui demande si vraiment Jaurès aurait été en accord avec lui...Voir Hollande faire un discours demandant la patience, qu'on ne lui a que trop accordé...
Car c'est cela le drame, quelque part , des personnes  qui l'ont trop soutenu, trop défendu, étant trop patientes.
Hollande s'enferre de plus en plus dans un dogmatisme sourd, tel un monarque isolé dans sa tour d'ivoire.
Si certains l'avaient lâché avant, peut-être n'en serait-on pas là, dans cette course en avant vers on ne sait pas quoi, avec Valls, le pacte de responsabilité, le pacte de stabilité...des pactes signés avec le sang et les larmes des plus pauvres, des pactes avec qui?
La Gauche est divisée tout comme la Droite en 2012 et ne tient de manière miraculeuse que parce qu'une partie a la majorité à l'Assemblée, dû à un instantané de l'opinion d'il y a deux ans.

Citer Jaurès qui a payé de sa vie son refus de la guerre et son engagement vers la paix semble tellement sardonique quand le lendemain on lance une opération de vaste envergure en Afrique... cela vient de tomber aux infos, je n'ai trouvé aucune nouvelle sur le web s'y réferrant. Le fait est qu'on est en guerre sur ce continent. Oh, c'est vrai que Jaurès a eu une période colonialiste, c'est vrai.
Alors les journaux parlent d'un Jaurès consensuel, alors on essaie de comprendre le lien entre celui qui est mort pour ses convictions et celui qui semble avoir trompé les autres sur les siennes.

Hollande est devenu un mystère. Il apparait définitivement sourd et étanche.
N'incarnant que trop ce dont les gens ne veulent plus.
Comment raisonnablement le soutenir vraiment, quand même en faisant des efforts, on ne comprend plus le Président.
Déconnecté, autiste.

Cette femme qui l'avait interpellée hier s'est retrouvée face à un mur.

Lire:
Face à Hollande, j'ai essayé de parler pour beaucoup de gens.
Hollande hué à Carmaux
Chez Nitro-politique: Hollande, Thatcher ou Jaurès

mercredi 23 avril 2014

Dispersion, dissolution et panade idéologique

Les nouvelles se suivent et se ressemblent: malgré le pacte de responsabilité prévu, le changement de premier ministre, et bien, la croissance commence à s'effriter à nouveau, se disperser...par manque de confiance dans l'avenir des investisseurs et de la clientèle...
Toujours cette histoire de moral, de subjectivité, de pessimisme...
On va pas jeter la pierre à tous ces gens-là, faut dire que les investisseurs étrangers semblent se désintéresser de la France...Où est Fabius, notre super ministre aux super pouvoirs, diplomate et super VRP, qui devrait nous résoudre tout ça?
Ben, on le retrouve à vanter le travail du dimanche pour les touristes...

Ici, les ventes d'immobiliers de luxe se cassent la figure et des propriétés indécentes au niveau du simple mortel se retrouvent en vente. Les riches étrangers s'en vont sans faire de bruit...Ce sont des Russes (tiens donc (?) ) , des émirates ( faut dire que notre diplomatie fait le champs libre avec les relations eéconomiques avec Israël et le libre échange des USA)....
On pourrait se dire qu'on s'en fout mais ces gens-là amènent des impôts fonciers et dépensent des millions chez nous, en Haute-Savoie.
Par exemple, à Chamonix et Courchevel, les Russes tiennent une bonne partie de l'immobilier local...s'ils s'en vont aussi, ça va faire mal.

Effectivement, notre diplomatie influe directement sur notre commerce intérieur, mais pas comme on le dit. Coupons-nous du monde en affichant des convictions trop atlantistes et trop pro-occidentales, et au revoir les investissements étrangers...bye bye la croissance...

Il suffirait pourtant de redevenir neutre dans les conflits armés, ne pas les déclencher, ne pas menacer comme si le bushisme s'était infiltré en possédant le corps de nos dirigeants, revenir aux fondamentaux de De Gaulle, Mitterrand et Chirac, se positionner idéologiquement comme un pays de principes et de progrès, arbitrant et cherchant à être un lien de paix aussi, étant l'allié des pays en voie de développement, pas un futur néo-cons...
Dispersion...

On est dans une espèce de panade idéologique: on le voit dans les futures intentions de vote aux Européennes: le FN semblerait en tête mais si on met ensemble les voix de gauche et celles de droite, on se retrouve à 33% chacun...mais le FN caracolerait à 26%...
On ne retient pas la bonne santé des écolos dans les sondages, mais ce chiffre de 26%...
Misère, Misère, Misère...


Alors, dissoudre, comme se demande Gauche de Combat?
De toutes manières, les institutions ont vraiment besoin d'un coup de neuf.
Selon moi, cela ne peut venir qu'en mettant plus de facilité aux référendums d'initiative populaire et pas ce simulacre qui existe en ce moment, même en Union Européenne...Tiens, pour qu'il y ait une loi, ils demandent un million de signatures, dans un ensemble hétéroclite de pays qui apprennent tout juste à vivre ensemble...autant dire tout de go qu'on n'en fait pas.
Un million de signatures dans le monde, c'est ce qu'il a suffi à AVAAZ pour faire pression efficacement sur l'Union Européenne au niveau de l'admission de la Palestine à l'UNESCO et en tant que membre observateur de l'ONU...
Demander autant de signatures, c'est débile et ça décourage...
Mais je crois en cette démocratie participative , qui marche en Suisse, plus qu'en un changement d'institution profond.
Quand à dissoudre, on risque de se retrouver avec un parlement fractionné, ingouvernable, incontrôlable et l'amusante perspective du FN en tant que futur gouvernement...avec tous les défauts des politiques classiques sans le recul et l'expérience du pouvoir: en 6 mois, le pays va être en vrac...si ce n'est en proie à des révoltes...
Je ne suis pas pour, en ce moment.

Je suis pour plus de courage de nos hommes politiques, effectivement : que le référendum sur l'Europe les aient traumatisés, c'est un fait. Mais la peur n'évite pas le danger, et à force de jouer avec le vote FN pour se maintenir au pouvoir, c'est eux qui nous font courir le risque qu'il les supplante...

mardi 22 avril 2014

L'Etat complice des grandes sociétés qui nous rackettent

Je disais dans mon précédent article que les 3% de déficit devenaient un truc débile, vain, sans aucun sens.
C'est vrai, d'un point de vue idéologique.
Seulement, c'est faux d'un point de vue de la réalité. La réalité est triviale.

Tout le monde tire dans la poche des Français, tout le monde : les banques nous imposent un compte en banque et des frais de fonctionnement. Les assurances? pareil, obligatoire. Les sociétés pharmaceutiques? idem.Mutuelles pratiquement obligatoires. Sécu obligatoire. Avec la complicité de l'Etat.
Tout le monde vient se servir et taper dans la caisse.
Vous voulez acheter? Raquez au notaire. Vous héritez? idem.
Vous avez des soucis d'argent? L'huissier vous rackette au passage.
Et je parle pas de l'autoroute et des sociétés privées, des parkings gérés par les sociétés dont on est obligé de payer la dîme si on ne veut pas se faire embarquer la voiture en fourrière....les placs gratuites sont chères en ville...

Le déficit, avant, on l'empruntait aux banques. On ne le prenait pas dans la poche des Français, non, on l'empruntait aux banques.
Mais maintenant, la dogme libérale ayant le vent en poupe, on va arrêter les emprunts , d'ailleurs, mais on va encore nous ponctionner, pour faire plaisir à ces grandes sociétés.

Tiens, on en parlait il y a peu. Souvenez-vous, en 2008, nos banques faisaient des conneries crasses, en jouant avec notre pognon.
Tous les Etats sont alors venus les aider , avec notre argent,. pour les renflouer!
Et Sarkozy a été le seul dans tout l'Occident à faire cadeau des intérêts de l'emprunt qu'on leur avait octroyé!
En Suisse, les banques ont remboursé les intérêts, aux USA, chantre du libéralisme, les banques ont remboursé les intérêts rubis sur l'ongle et en plus, Obama a imposé des conditions!!!
Nous, non, tranquille, on a encore pris dans notre poche, une fois de plus. Les banques ont fait du profit avec nos sous, tranquille, sans aucune contrepartie, et maintenant, on veut encore nous ponctionner!

Parce que nous sommes dans la notion de service obligatoire, ici!
Personne ne peut vivre sans assurance voiture, maison etc..., sans banque, sans sécurité sociale, et/ou sans mutuelle.
C'est un fait. Et malgré les bénéfices monstres que toutes nos banques ont en ce moment, c'est encore les Français qui sont mis à l'amende.

Les intérêts de la dette sont de 46,7 milliards d'euros chaque année. Combien on doit faire d'économie, en fait? 50 milliard, c'est ça?
Trouvez l'erreur!

C'est quand même drôle: quand ils ont eu besoin de la France, là, ils étaient là, à quémander, à pleurer.
Maintenant, ça se pavane avec la dogme libérale....et il n'y en a pas un qui a les couilles de dire maintenant, ça suffit!
Ce qui est pathétique, mais pathétique, c'est que nous , les Européens, prêtons à taux zéro, gratuitement, avec notre banque centrale, à ces foutus banques qui nous prêtent avec intérêt!!!! Et on se retrouve avec une obligation urgente d'économiser des intérêts sur une somme que l'Europe ( nous!) leur avons passé sans intérêts!!!!
Somme inventée donc de toutes pièces par les banques au passage!
Il faut effectivement plus d'Europe, mais la vraie et arrêter de payer la dîme au passage!
Il est où le courageux politique, pour le dire réellement et le faire, ça?

Il suffirait juste d'autoriser les prêts à taux zéro pour les Etats, en plus, l'Euro baisse mécaniquement.
Alors, l'homme providentiel, il est où?

Dis-donc, les banques, elles ont pas plus d'un million de bénéfices par an? Pourquoi on leur applique pas les fameuses 75% , à eux, le temps que la France se refasse?
Il faut arrêter de nous prendre pour des cons, un tout petit peu, ça nous ferait une pause...



Vanité des politiques

C'est le mot qui me vient en tête: vanité, caractère de ce qui est vain, inutile. Vanité: désir de plaire au-delà de la réalité. Vanité: tirer avantage de peu de choses.

Trouvez-moi un seul politique dans son discours qui n'essaie pas de tirer avantage de ce qui n'est pas à lui, de ce qui n'est pas de son ressort.

Je relisais l'oraison funèbre de Bossuet, la fameuse, celle où il parle d'une jeune femme à qui tout souriait, et qui est morte brutalement: c'est là où il prononce la phrase" vanité des vanités, tout est vanité".
Rien ne change beaucoup, au fond, chaque fois que la France est en crise, ses démons ressortent.
Bossuet, au-delà de la prose moralisante, prend l'exemple du  décès de cette princesse, afin de  montrer que tous, nous sommes égaux devant la mort et que nous avons des comptes à rendre au soir de notre vie.
La vanité est de croire que notre position nous épargnerait des douleurs et des larmes.

Les politiques sont censés être représentatifs de tous, de l'intérêt général, maintenant en 2014.
Les politiques sont censés protéger le pays en entier, les pauvres comme les puissants, les jeunes comme les vieux, les entrepreneurs comme les chômeurs, les rentiers comme les rsassistes.
Sommes-nous dans cette optique d'égalité et de justice?
Confusément, une grande partie des français sent qu'il y a beaucoup de vanité, hier , dans le gouvernement UMP, aujourd'hui dans ce gouvernement PS.
Confusément, on se rend compte du manque de convictions et de principes de ceux qui nous gouvernent, semblant perdus entre une réalité qu'ils n'arrivent pas à appréhender, ce monde qui change, et un futur qu'ils n'arrivent pas clairement à dessiner : ils en parlent, ça, ils savent entourer ces chimères de belles paroles.
La croissance devient une utopie. La prospérité, un rêve inaccessible. L'inversion du chômage, un mythe.

Vanité: on veut nous faire croire que 3% de déficit nous sauvera, comme naguère on sacrifiait des poulets pour lire dans leurs entrailles.
La vérité est que depuis longtemps, les politiques sont perdus dans leurs vanités, leurs mirages.
Alors tant qu'à croire des mensonges, certains se tournent vers des charlatans aux remèdes dangereux et inefficaces.

vendredi 18 avril 2014

L'Occident est une nuée de sauterelles #Kepler186f

On vient de découvrir une planète où la vie serait possible.
Chouette, me dis-je ce matin, des futurs copains! Quel forme de vie il y aurait-il? Quelles intelligences? Nous ressemblent-t-ils? Sont-ils moins cons que nous?

Beaucoup semblent croire que des extra-terrestres plus évolués que nous ont déjà visité ou survolé notre Terre, sans rentrer dans les délires des aliens créateurs que l'on voit en documentaire , faits par des types ayant abusé des médocs ou de substances fortement hallucinogènes.

Bref, j'étais ce matin dans mes pensées en me disant que 50 Millions d'années lumières, c'était beaucoup, certes, infranchissable en ce moment, c'est clair mais qui dit que ça ne changera pas?

Et puis j'entend vaguement les commentateurs: une planète habitable...oui, oui...bon...je tique pas, faut dire que mon café est bon et que je savoure mon liquide fait maison vanille zeste d'orange avec ma cigarette électronique. Il fait frais, le temps est de saison, Noël au balcon...

Mon chéri me regarde et me dit la chose suivante: " c'est à péter un cable, ils ont honte de rien, les gars, une planète habitable, comme si il n'y avait personne là-bas, c'est quoi cette mentalité de colon? One ne sait rien et ils pensent déjà à la prendre! "

C'est vrai, ça! Comment casser mon rêve de bon matin...

Les exemples, on en a des paquets: tiens, les "grands explorateurs" de notre Histoire purement occidentale, quand on se vante d'avoir découvert des mondes qui appartenaient aux autres: colonisation, génocides en Amérique et Australie, volonté ridicule et perfide de continuer à nommer des lacs déjà baptisés par les gens qui y vivaient avant nous.
On n'a rien découvert, mais on aime prendre et posséder, comme nos journaleux nous le rappellent en suggérant une possible colonisation d'une planète qui a probablement déjà des habitants, qui vont adorer nous écouter si ils ont le malheur d'être plus évolués technologiquement que nous...

Et on se demande pourquoi, si aliens il y a, ils ont jamais osé venir nous rencontrer, sur notre planète de barbare, car à mon avis, s'ils sont là, ils nous surveillent en priant pour qu'on s'autodétruise avant que notre civilisation de brutes épaisses sorte de notre planète afin de vouloir s'abattre, telle une nuée de sauterelles, malveillante et destructrice, convoitant déjà les terres inconnues de nous-même, laissant entrevoir de futures guerres, colonisations et autres gentillesses très évoluées...

Alors qu'on aurait juste enfin découvert une autre planète , Kepler 186f et qu'on  sait juste qu'elle peut abriter la vie...
Misérables de nous...

jeudi 17 avril 2014

Les faibles et les pauvres peuvent attendre

Je réagis juste au blocage du RSA, des allocations familiales, gel qui marque bien une rigueur, un froid, une espèce de manière désincarnée de faire de la politique.
Les pauvres, ils peuvent attendre un an...J'ai vu cette phrase ou cette pensée très souvent sur le web, ces derniers temps.
Quand on est au RSA,  on vit au jour le jour , en se demandant le premier du mois comment on va vivre les trente prochains jours (allusion à Coluche).
Les pauvres n'ont pas d'avenir, leur présent ne dépasse pas la journée et tous les matins, ils recommencent un combat dont ils savent qu'il faudra le recommencer sans cesse.
Ils n'ont pas d'avenir et encore moins de repos.

Le disque rayé, une journée sans fin.

Les pauvres et les faibles ont un seul bien , une seule richesse, quand ils n'ont aucune famille ou ami, et oui, la pauvreté, ça éloigne aussi. Les pauvres, ils ont l'espoir.
Et grâce aux mesures annoncées hier, on leur enlève cet espoir, encore, durant des jours, des mois, un an, une éternité.

Mais l'honneur est sauf : grâce au gel des prestations sociales, entre autres, on va pouvoir enlever les charges des entreprises.

Et on se demande pourquoi Hollande n'est pas populaire? 

lundi 14 avril 2014

Valls n'est pas le concierge de l'Elysée

Alors, il parait, selon François Baroin et BFMTV , que Valls n'est pas dans son rôle en s'opposant à un euro trop fort!
C'est quoi, son rôle, alors, à Valls?

Valls fait un truc de bien et on lui reproche d'agir?
L'UMP m'étonnera toujours...par la bêtise de son opposition.

Pour info, Mario Draghi pense aussi la même chose: ce que je disais déjà il y a deux ans, mais on va espérer que c'est pas trop tard...
Et à l'époque, on trouvait que c'était pas bien...et que j'y connaissais rien...

dimanche 13 avril 2014

La stratégie light des mairies FN : cacher sa nature en attendant les présidentielles


Ne vous y trompez pas, il va y avoir des dérapages dans les mairies FN, car c'est pas évident de cacher sa nature mais globalement, il y aura un traitement light des idées de ce parti dans les directions des communes concernées.
Ok, à Hénin-Beaumont, on a foutu dehors la Ligue des Droits de l'Homme.

Mais regardez ce qui s'est passé au niveau des cantines scolaires et des menus sans porc.
Il y a eu des déclarations fracassantes, pour les militants.
Attention, on va y aller, on va imposer le porc partout, car c'est inadmissible, un scandale, tout ça tout ça...
Et quelques temps après, le Maire de Fréjus dément le faire.
On apprend ensuite qu'on va laisser les menus de substitution dans les écoles où elles existent, beaucoup de bruit pour rien, me diriez-vous et vous auriez presque raison.

Car en fait, on a convaincu les militants pur porc.
D'un autre côté, on a rassuré et montré un visage accomodant, sympa, light.
Et on fait croire qu'on va être ré-pu-bli-cain!

Le message est clair: "Braves gens, vous voyez que vous n'avez  rien à craindre, on est des gentils, nous".
La belle dédiabolisation continue, avec le brio du FN, qui semble tel, car nos journalistes et analystes en manquent cruellement...

Quand à savoir ce qui se déroulera lorsque le FN arrivera au pouvoir, là, on verrait de suite si ce parti est si modéré...et respectueux de notre pays.
Mais c'est une autre histoire, sauf si certains responsables cherchent à jouer avec le feu afin de crééer un autre 21 Avril en 2017, sachant alors que celui qui se retrouvera en tête au premier tour aura automatiquement Marine Le Pen en adversaire, gagnant l'élection. On se demande si ce n'est pas ce que certains cherchent...vu les idées politiques qu'on nous propose en ce moment...

crédit images: Le Figaro

Contributeurs

Citoyen Reporter

Rappel de la loi

Pour rappel : la provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une race ou une religion déterminée, est passible d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amendes (article 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse).

La balise magique des liens en commentaires

Via Gael, Nicolas et retrouvé chez Elodie:
Un bon truc afin de mettre des liens cliquables dans les commentaires: Vous mettez votre "lien" là où c'est indiqué et vous ajouté le texte qui l'illustre à la place de MOTS
http://www.commentcamarche.net/contents/496-les-liens-hypertextes

Youtube

Pour me laisser un message par mail

About Me

Sites de référence

Compteur visites depuis le1/5/2012, mis en place le 10/6/2012

Compteur Global

scoop it

Nombre total de pages vues

Notre Devise Originelle

Notre Devise Originelle
A méditer