Utopie

L'utopie n'est pas un luxe, c'est une nécessité.

Translate

vendredi 12 juin 2015

La bonne conscience sur la protection infantile et autres réflexions

Ce matin, nous avons eu chez Bourdin l'interview du quelconque médecin pédopsychiatre commis d'office au rang d'expert sur la nécessité de renforcer les signalements sur les maltraitances supposées, les soupçons.
Rappelons-nous Outreau et les accusés dont une grosse partie de ceux-ci se sont avérés innocents...

Suit dans la conversation des chiffres aberrants, comme quoi 1 enfant sur 5 ou 4 serait victime de coups, un sur 4 ou 5  de sévice sexuel( donné de mémoire donc pardonnez l'approximation)....un sur dix de maltraitance psychologique...aux USA...des chiffres aberrants, oui, car cela voudrait dire qu'il y aurait un pédophile sur 4 ou 5 dans l'entourage d'une famille, alors qu'on n'en dénombre pas autant, même si les chiffres sont inacceptables, mais la suit-disant étude se base sur les souvenirs d'adultes....

Le souci avec la protection de l'enfance, et la future proposition de loi qui semble se dessiner sur le sujet, c'est que le médecin de famille, l'urgentiste, ne sont pas formés pour détecter la maltraitance réelle, ainsi que les cadres de l'éducation , d'ailleurs, vu que le harcèlement à l'école ne cesse de faire des victimes, et que ce harcèlement vient très souvent des enfants eux-même et de leurs petits camarades via les violences, le racket et les rumeurs sur Internet....
 Sans compter que beaucoup d'enfants violentés et maltraités par leurs familles ne sont jamais signalés, et trop souvent leur histoire vient grossir la rubrique des faits divers sordides... et se pose la question : mais pourquoi ne l'a-t-on pas détecté plus tôt? Que fait la protection de l'enfance?

Notre pays est hypocrite.
J'en tiens quand même pour preuve cette info qui a circulé toute la nuit mais qui a disparu du fil d'actualité des chaines d'info au petit matin.
Une enfant de trois ans a été emprisonnée seule en centre de rétention et on l'a présentée seule devant un juge, car celle-ci avait été envoyée par sa mère en urgence chez son père pour la sauver de l'excision, et comme la France est un grand pays des droits de l'homme, une enfant à peine sortie du stade du bébé, victime, faut la mettre en détention seule avant de statuer sur le fait de la rendre à sa famille.
Et on ose dire que notre arsenal contre les maltraitances infantiles est au point, quand celle-ci est institutionnelle?

Sans doute est-ce que vous n'avez pas les mêmes droits selon vos origines...dans les faits.

En parlant d'enfants, la justice de ce grand pays ami et démocrate qu'est Israël vient d'abandonner les poursuites contre ceux qui ont visé délibérément 4 enfants sur une plage à Gaza devant des journalistes internationaux....
 Vous ne trouverez aucun officiel Français pour condamner.





jeudi 11 juin 2015

Mes 3 ans de blogs et les digressions

J'ai été moins présente ces derniers temps et j'ai même eu la paix, sur la blogosphère.
Même le pape de la Nauséabondie, Didier Goux, ne m'a pas ramené beaucoup de monde, c'est dommage mais bon...

"Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet" disait Courteline, il y a de ça dans le fait d'être épinglée sur un billet dans le faux bestiaire de ce personnage. Là, je suis déçue par la qualité et le nombre qu'il m'a ramené cette fois-ci, et moi qui m'évertue souvent à lui laisser des tournures de phrase spécialement pour lui dans mes billets, il baisse, il baisse...

L'avantage d'avoir pris du recul, c'est qu'on est moins pris dans les relations entre blogs politiques, on garde les fondamentaux, quelque part, les amis qui vous restent et vous lisent, il y en a toujours et ça fait plaisir.
Oui, on prend moins part aux énervements, les sentiments jouent moins.

Ce blog a trois ans et un mois, et il a eu des périodes soutenues de parution de billet, tous les jours. C'est vrai que l'actualité donne des envie de laisser tomber les parutions quotidiennes et en plus, j'ai nombre d'occupations, tiens une jolie tournure de phrases qui irait bien chez un vieux collectionneur de mots, sensés avoir un lien avec la vacuité de l'intelligence, bref, les idiots se moquent de ce qu'ils ne comprennent pas, dédicace très amicale, j'ai dit amicale? Oh....

Quoi qu'il en soit, j'ai laissé filé des semaines sans billet de blog et je ne voudrais pas laisser croire que ceux qui se décrètent des Charlie pensent avoir réussi  à éteindre ma petite voix de blogueuse perdue dans l'océan du net.

Que dire ces temps-ci?

Notre Valls va regarder un match avec ses enfants et on en fait un scandale d'état. Quand on pense qu'on se moquait des scandales sur les présidents américains, notamment Bill Clinton, c'était sa vie privée après tout, on en vient à avoir été plus clément sur une turlutte adultérine que sur un moment innocent de détente de notre premier Ministre, c'est vrai qu'il aurait pu régler la note mais de là à gloser...à nous en faire un monstre parce qu'il allait rendre visite à Platini et se relaxer en famille, c'est vrai qu'il n'a pas visité de musée, d'exposition, de prestigieuses références...le Barsa, ma foi, j'ai du mal à comprendre mais voilà...la vindicte des journalistes, elle est gonflante.

Boniface sort un livre aujourd'hui et Bourdin l'a invité, il n'est pas tendre envers Fourest, tiens donc...il accuse certains d'alimenter , comme il dit, l'antisémitisme et l'islamophobie, ma foi, il est mal vu, accusé de tous les maux  par certains, cela est devenu d'une banalité affligeante qui fait peur,  si chaque fois qu'on a vu  accuser  ceux qui ont une critique objective d'Israël de tous les maux, sans raison valable, on devait verser un centime à la faim dans le monde, il n'y aurait plus que l'obésité à combattre.

Un fou a incendié des voitures, une vingtaine, parait-il. Quelle horreur, ces banlieusards, se sont dits les braves gens, sauf que l'incendiaire était un type du FN...

Le Titre du livre de Boniface, c'est  "Les Pompiers Pyromanes ".

Des fois, les digressions ont du bon.





dimanche 19 avril 2015

On se sert trop souvent du peuple pour l'assassiner

Je ne conçois même pas qu'on puisse souhaiter la mort de quelqu'un, réellement, en inscrivant à nouveau la peine de mort dans la loi, même pour des pédophiles.
C'est au-delà de ma compréhension et j'ai pourtant un esprit très ouvert.
Cela, c'est en fait un argument qui est du domaine de l' humain, de la morale, je me sentirais salie qu'on tue en mon nom, me mettant dans la peau d'un meurtrier, fusse-t-il d'état.

Cela continue, ce débat, bien illustré par l'adhésion du FN au rétablissement de la peine de mort pour les pédophiles, avec le meurtre de Chloé, à Calais.
J'avoue que cela aurait pu être bien pire, encore, car à Calais, il y a tous ces immigrés illégaux, et si on en avait vu un pas loin, sans repérer le vrai coupable, on aurait très bien pu lyncher un innocent et ajouter au scabreux horrible de la mort d'un enfant.
Cette enfant décédée tragiquement, qu'on nous montre en exemple en bombardant de son image, de son histoire, alors que ce n'est pas la seule à mourir de manière cruelle.
Mais c'est celle-là dont on se sert sans vergogne, jusqu'à aller interviewer sa mère, quelle horreur...
Cette histoire déclenche la vindicte populaire.

Encore une fois.

La peine de mort, c'est idéologiquement dangereux, pour moi, c'est en plus condamner un innocent.
Souvenez-vous que Patrick Dils avait trinqué pour un autre, juste parce qu'on l'avait vu tout près de là où ces deux enfants avaient été tués, vers la voie ferrée, et qu'il avait trouvé les corps...
Souvenez-vous de Christian Ranucci, qui a été exécuté à cause d'un pull over, qui n'était pas à sa taille, il était tout petit cet italien immigré (eh oui dans les années 70, un italien, c'était mal vu), il avait une voiture qui ne ressemblait pas à celle du suspect mais il était pas loin, comme Dils, il avait été vu vers le lieu du crime.
Avec les conneries des Experts à la télévision, beaucoup croient que les erreurs judiciaires sont impossibles...la science médico-légale ne permet pas toujours d'élucider des meurtres. Aux USA, à Las Vegas, l'équipe des vrais "Experts", c'est un vieil officier de police qui a un kit d'empreintes et un hangar à l'air libre comme local...
On en renvient toujours au formatage des médias. Ceux-ci orientent notre indignation, en tout cas essaient et trop d'entre nous se font avoir. Souvent, d'ailleurs, ceux qui se font avoir doutent sur d'autres manipulations et autres formatages mais le meurtre d'enfant nous ramène trop à quelque chose d'innommable, car on est tous parents ou enfants.
Donc les erreurs judiciaires sont légions et attendre en prison qu'on vous tue, un jour, un autre, sans aucun répit, même si on a été la pire des ordures, c'est inhumain, c'est de la torture, et ça ramène pas les enfants à la vie.

Mais c'est surtout prendre les gens pour des cons.
La peine de mort, c'est cher, c'est très cher,ça coute à la société, quand on arrive à trouver le coupable et le condamner, car ça, c'est aussi l'ironie de la chose, une bonne partie des crimes sexuels pédophiles ne sont pas résolus...alors condamner des fantômes...à moins de trouver un étranger qui passe dans le coin...c'est le côté pratiques des exécutions, une fois que c'est fait, c'est irrémédiable et ça soulage la vindicte populaire.

La peine de mort, ça dissuade de rien du tout, les USA ont un taux de criminalité aberrant, et d'autant plus les États qui pratiquent la peine de mort. C'est prouvé statistiquement.
En plus, aux USA, comme en France, nombre d'innocents continuent à être relâchés, alors que la police scientifique existe maintenant depuis un moment. En plus, il y a une surreprésentation de la population Afro-Américaine, une surreprésentation des pauvres, les riches ayant des avocats, arrivent à y échapper. Souvent, ce sont les gens de milieu populaire qui réclament à corps et à cris le rétablissement de la peine de mort, alors que ce même rétablissement fera ses plus grandes victimes innocentes dans ses rangs, l'ironie de la fureur populaire est qu'elle se retourne toujours contre elle...

Et si on demande aux experts? La plupart des experts Nord-Américains vous le diront, la peine de mort ne sert à rien, ne dissuade en rien, n'a aucun effet .

Le seul effet que les experts s'accordent à trouver à ça, c'est que ça oriente la vindicte et la colère de manière sélective sur une solution de facilité à court terme mais qui n'empêche pas que se produisent encore des meurtres d'enfants par des pédophiles, ni les incestes, ni les agressions sexuelles, rien.
Car la seule chose qui permettrait d'éviter la pédophilie, c'est bien la prévention et l'éducation.
Aux USA, deux scandales ont récemment défrayé la chronique: celle des prêtres pédophiles, encore eux, c'est donc bien une histoire d'éducation, et celle des employés de Disney.
Récemment, on a vu aussi des enseignants en France se révéler des pédophiles.
Notre société encourage les frustrations, les égoïsmes, ne protège pas de la lâcheté des autres, les plus faibles ne sont plus protégés, et la déviance pédophile n'est pas diagnostiquée ni contenue.
Certains disent que c'est une maladie mentale, moi je pense que c'est une perversion issue de notre société.
Éradiquer la pédophilie de notre société, ce serait reconnaitre que notre société l'a engendrée et cela voudrait dire se remettre en question.
Il est tellement plus facile d'orienter vers la fausse solution ultime, le rétablissement de la peine de mort que Marine Le Pen soutient, vu, qu'en plus, comme d'habitude, ce seront les riches qui y échapperont, ceux qui ont les moyens d'avoir un bon avocat, comme les amis de Marine le Pen.

En fait, on se sert  trop souvent du peuple pour l'assassiner.
A méditer.







samedi 18 avril 2015

La Liberté des autres

Cette loi sur la sécurité, la belle affaire, si un mec veut faire un attentat, il y arrive toujours, vous me direz , c'est pas une raison pour ne rien faire, et vous auriez raison, cette loi sur la sécurité, vous dis-je , est donc en train d'être mise en place.
Mais c'est vrai que quelque part, c'est simplement, et si vous avez écouté les spécialistes et les politiques, c'est simplement légaliser ce qui se fait déjà.
Vous vous dites que c'est bien, les politiques se félicitent, il faut lutter contre le terrorisme, et les libertés fondamentales, ben, on va  torcher notre auguste fessier, d'électeurs, cocus, par nos élus, avec...et comme dirait Coluche, pas qu'au cul.
C'est pas grave, tant qu'on a la paix et qu'on évite les attentats, ce qui est faux, entre nous, vu que depuis des années, nous faisons face à une obsession sécuritaire et qu'on a toujours autant de soucis avec la mouvance terroriste, on en a encore plus, d'ailleurs...
Faut dire que notre obsession sécuritaire nous a amené à faire la guerre partout. Et donné le droit aux dingues selon leur propre logique de venir se faire sauter chez nous, et de prendre le permis de tuer. Notre société est devenue schizophrène, car ces dingues et leur logique folle meurtrière viennent souvent de chez nous et de notre propre histoire, en oubliant qu'on s'est aussi permis, en Libye, au Mali et en Syrie, de faire sauter chez eux n'importe quoi et n'importe qui, pour leur bien, pour la démocratie...

Donc on va remettre le couvercle sur la cocotte-minute, une énième fois. La guerre et l'obsession sécuritaire , ce n'est que ça, une manière de couvrir les problèmes, mais plus on veut les étouffer, plus la pression monte et risque d'exploser. L'expression est imagée mais ici, on ne s'adresse pas aux intellectuels qui se prennent pour la crème de la crème, les hérauts de la France pure fantasmée.

Ce qui est amusant, d'ailleurs, car des intellectuels, une autre crème de la crème, décidément, il y en a partout, dénoncent une France qui interdirait les manifestations de protestation populaires, comme si on ne l'avait pas essayé dans le passé, et un passé proche, comme pour les manifestations en soutien aux populations civiles de Gaza...passons sur l'absurdité héroïque de ces hérauts du Progrès, au moins, ils font quelque chose.

Les hérauts de tout bord devraient avoir un peu moins d'intellectuel et un peu plus du bon sens de nos ancêtres moins cultivés, du moins sensés être moins cultivés, vu que ma grand-mère qui n'avait pas eu le certificat d'étude était plus cultivée qu'un élève moyen  de collège en troisième maintenant.

Mais revenons à notre chère liberté, que des Charlie de tout bord, des millions, ont voulu défendre en Janvier. Cette liberté que Paul  Eluard a encensée et défendue, qu'en faisons-nous?

"Sur la santé revenue
Sur le risque disparu
Sur l’espoir sans souvenir
J’écris ton nom
Et par le pouvoir d’un mot
Je recommence ma vie
Je suis né pour te connaître
Pour te nommer
Liberté."

C'est beau, non?

Le souci, c'est qu'on croit toujours que ce sont les autres qui seront menacés.
Nous allons créer des fichiers informatiques qui vont couter la peau des fesses pour stocker tout ça, des données encombrantes qui seront de plus en plus illisibles de par leur nombre, comme si les vrais terroristes n'allaient pas utiliser des mots clés pour parler de leurs hypothétiques méfaits et crypter leurs communications, comme si les futurs terroristes étaient des imbéciles, ils sont déjà siphonnés, mais pas stupides, en tout cas, leurs chefs ne le sont pas.

Et qui a le plus à craindre , de toutes ces écoutes, à votre avis?
Ce sont ceux qui ont voté la loi, nos élus, car on se fera un vrai plaisir de les espionner, de les traquer, afin de les faire tomber, si besoin.
Nos politiques ont créé un arsenal dont ils vont être les premières victimes.
La liberté des uns s'arrête là où celle des autres commence. Si nous restreignons la liberté des uns, des quidams, des anonymes, c'est celle des autres , celle des politiques, entre autre, qui en pâtira le plus.
La preuve en est donnée par Urvoas qui n'a même pas un portable à son nom propre...le rapporteur de la loi Sécurité qui l'avouait l'autre jour chez Jean-Jacques Bourdin, à mots couverts....
Un autre Bismuth, Jean-Jacques Bismuth ou Bismuth Urvoas?

vendredi 17 avril 2015

Les Grimaces du Vieux Singe qui cachent la jouvencelle et le plan anti-intolérance du gouvernement.

Ah, il a réussi son coup, Jean-Marie Le Pen.
Hospitalisé, et ayant remis une couche bien originelle des idées hautement nauséabondes d'une certaine partie de l'extrême-droite (il y a d'autres idées aussi nauséabondes ailleurs dans ce courant), il ne se présente pas aux élections régionales mais c'est sa petite-fille, sa créature, Marion Maréchal qui va reprendre le flambeau.
Choqués, parait-il, les Le Pen fille, Alliot et Philippot mais ce n'est pas pour cela qu'ils vont refuser les voix que Jean-Marie draine, ils ne récusent pas tous ceux qui sont d'accord avec la prose de Monsieur Le Pen dans Rivarol....
Faut avoir ce qu'on appelle le courage.
Comment se dédiaboliser, rentrer dans le rang tout en continuant à se servir dans les rangs de l'extrême-droite la plus radicale...

Ah, il a réussi son coup, Jean-Marie. La blonde et douce jeune Marion semble continuer de faire vivre le beau négationnisme de Grand-Papa, en mettant d'un côté les bons français victimes du nazisme et déportés, et de l'autre les juifs, français ou non, les "certains" comme elle dit...parce qu'on a l'impression, comme toujours au niveau du nationalisme, qu'il y a les bons français qui ont droit au qualificatif d'être humain et les autres, les étrangers, les juifs....oui on a cette impression.

Je suis d'accord avec l'analyse de Rue89.
Oui, dès qu'on catégorise les être humains, on rentre dans le racisme, ou du moins dans l'intolérance, ce qui est somme toute la même chose, quand l'intolérance pousse à  des actes répréhensibles.

Quelques jours après que Jean-Marie Le Pen ait déclaré que la France était gouverné par des "étrangers", comme Manuel Valls... je vous la fait court, ce même Manuel Valls lance son plan de lutte contre l'intolérance:

Contre le racisme, l'antisémitisme, la haine du musulman et de l'étranger, contre l'homophobie.

Et d'annoncer une police spéciale du web contre ces foyers de haine qui ont fleuri ici et là.
L'intention est louable mais tant qu'on ne rétablira pas une vraie égalité entre les hommes et une vraie justice, je doute fortement que le racisme et l'intolérance ne continuent pas à progresser, malgré ce fameux "plan".



dimanche 29 mars 2015

Les Français ne veulent pas du FN, ni des autres d'ailleurs

C'est le bilan de cette élection.
On est plus de la moitié à ne pas s'être déplacés et à voter, et sans compter le vote blanc, ça fait pas lourd.
Personne n'a gagné.

Le PS: laminé, mais son gouvernement ne va pas changer de cap, on s'en doutait, on s'est pas déplacé.
L'UMP a gagné faute de mieux, mais ses électeurs, ses militants, ça fait pas lourd non plus.
Quand au FN....et ben, il a fait le plein pourtant, de ses électeurs, ah ça, ils se sont pas abstenus, et ben, ça fait une sacré déculottée...si c'est ça qu'il fait au maximum...

Donc on a une grosse moitié des Français qui refusent le racisme, la division, le "patriotisme" exacerbé qui cache autre chose.
On a donc le refus de la stigmatisation , là, c'est clair. Vu qu'à droite comme à gauche, on a été tenté d'aller vers les thèses du FN, ben, on voit que ça mobilise pas.

Dans une démocratie, on revoterait. Oui, on a pas assez de votants pour qu'un vrai gagnant se dessine. Mais on va pas réorganiser des élections, non, on préfère une victoire à la Pyrrhus....une victoire qui est une défaite et un désaveu, vu qu'on n'a pas gagné la majorité.

Par contre, ce qui est amusant, c'est que les départements devraient disparaitre, enfin, on en parle...alors, à quoi ça rime tout ça...

A quoi ça rime de voter?
Est-ce qu'on nous écoute? Est-ce que notre vie a changé en mieux depuis des années? Est-ce qu'on nous parle revenu de base, mutuelle à bas coût, meilleures aides, moins de taxes? Non, on s'en fout de tout ça.

Seulement est-ce que si ça continue comme cela, on ne va pas avoir des réactions en dehors des urnes?

Et nos médias qui continuent à nous dire pour la ixième fois que le Front National vient de s'installer....Mais  ça fait 30 ans que le FN s'est installé...
La vérité, c'est que le FN , c'est le bouffon des médias, c'est l'épouvantail des politiques, mais c'est rien du tout au niveau de la France, c'est que dalle.
Plus de 50% n'en veulent pas et les autres ont voté ailleurs...

jeudi 19 mars 2015

La poubelle, les barbiers et l'antiterroriste

On va commencer ce billet par une anecdote.
J'aime bien écrire de manière décontractée quand je raconte une anecdote et ça ravit certains coincés de la plume, qui l'auraient dans le cul, la plume, mais ça c'est une autre histoire....Comme quoi, j’atteins l'objectif d'être lues par de nombreuses personnes variées, même si je m'en passerais bien,  comme des amateurs coincés de la plume ...bref...
Un petit bref pour leur faire plaisir car effectivement, ils l'ont brève la plume aussi, soit toute petite, ce qui se comprend, vu leur ouverture d'esprit.

Mais revenons à notre anecdote.

Un après-midi, à la poste du village, j'ai constaté qu'il n'y avait plus de poubelle, à cause du plan vigipirate, d'après ce qu'on me dit...l'absurdité de la chose, vu qu'à la grande poste du bourg voisin, il y a toujours une poubelle, chose que j'ai remarqué quelques jours après.
Je le fais remarquer à la postière, cette absurdité,  qui attend que je sois partie pour dire que l'absence de poubelle va sauver des vies, enfin l'absence de poubelle du au plan vigipirate...mais j'ai quand même entendu...
Seulement, tous les attentats constatés l'ont été via des armes à feu, donc je ne crois pas que l'absence de poubelle au siège de Charlie Hebdo aurait sauvé la vie de ces gens.
Seulement, il suffit d'un colis que la postière va gentiment timbrer et ranger soigneusement pour faire péter notre pauvre poste de village.

Oui, on en est là, on nous autorise un viol constitutionnel, dans l'indifférence, de nos libertés, viol en fait "légalisé", mais de toute manière, les attaques terroristes même dans un pays totalitaire ne peuvent être éradiquées.

Cela me fait penser à la médecine des âges anciens, celle de Molière ou même de plus loin, celle qui saignait le malade, celle qui cautérisait la plaie au fer rouge,  celle qui stérilisait rien du tout...On avait un niveau médical qui approchait le niveau zéro, voire pire. La maladie prospérait, d'ailleurs.
Comme au Moyen-Age, où on a interdit de se laver en croyant que ça propageait la peste, d'être propre...sans tenir compte que c'était la concentration des gens et non leur saleté hypothétique ou non qui créait les épidémies.

On ne fait rien contre les causes du terrorisme, contre les symptômes de ce cancer.

Comme dans les temps modernes où un barbier avait le droit de pratiquer la médecine, on ne traite pas les causes  et on laisse ça à des gardes-chiourmes , des barbiers du social qui rasent au plus près, avec 5 lames, et vous cautérisent les symptômes à l'alcool à brûler ou au fer rouge...C'est une image.
Comme si le tout sécuritaire allait guérir des causes du terrorisme.
On charcute à tour de bras dans nos libertés fondamentales, nous qui n'avons rien fait, la grande masse des Français.

A côté de ça, on a créé le bourbier Afghan, creusé la fosse aux serpents de la Libye, façonné les bases de l'EIL en Irak et aidé DAESH en Syrie à venir au monde...Tous des pays où nos ingérences onte créé le chaos et la destruction qui s'est insinué en Tunise depuis que la Libye a été déstabilisée et livrée aux fous furieux intégristes par Sarkozy et notre grand ami BHL...
Alors on se demande si les Tunisiens vont accepter notre aide pour lutter contre ces saletés qui tuent depuis des mois aux frontières libyennes, et que l'Armée Tunisienne repousse tous les jours avec de lourdes pertes, dans l'indifférence de nos médias, qui s'émeuvent juste parce que deux de nos compatriotes, toutes mes condoléances aux familles, sont morts hier?

Il y aurait des choses à dire, vraiment, sur ce sujet et sur l'hypocrisie de nos dirigeants...mais j'ai des tas de choses à faire.
l'Essentiel a été dit.

Contributeurs

Citoyen Reporter

Palestine Libre Nouvelles

Rappel de la loi

Pour rappel : la provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une race ou une religion déterminée, est passible d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amendes (article 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse).

La balise magique des liens en commentaires


Un bon truc afin de mettre des liens cliquables dans les commentaires: Vous mettez votre "lien" là où c'est indiqué et vous ajouté le texte qui l'illustre à la place de MOTS
http://www.commentcamarche.net/contents/496-les-liens-hypertextes

Pour me laisser un message par mail

About Me

Sites de référence

Compteur visites depuis le1/5/2012, mis en place le 10/6/2012

Compteur Global

scoop it

Nombre total de pages vues

Notre Devise Originelle

Notre Devise Originelle
A méditer