Utopie

L'utopie n'est pas un luxe, c'est une nécessité.

Translate

mardi 30 août 2016

L'ignorant et la Liberté : #Valls et Marianne

On apprend la démission de Macron alors que le Premier Ministre s'enferme de plus en plus dans ses délires et ne voit pas le piège tendu. Lui qui laissait la rumeur enfler pour sa démission fin juin est coincé dans ses positions d'homme de gauche droite, centre, on ne sait plus, décomplexé, ça on se demande mais en tout cas l'homme s'enfonce avec ses déclarations sur Marianne, en prenant pour modèle le tableau de Delacroix, la Liberté guidant le peuple, oui, la Liberté et non Marianne.
Le symbole de la Liberté dans la République, c'est Marianne. C'est également celui de L’égalité et de la Fraternité.
Elle incarne allégoriquement notre devise et de cette  manière , devient un symbole de la République.
Mais dans le tableau de Delacroix, c'est justement La Liberté qui guide le Peuple.
Quand on enlève la Liberté , le Peuple se soulève, du plus misérable au moins pauvre, tous se mettent derrière elle.

Elle a le buste apparent  parce que , sans doute, le peintre était un poil admirateur des belles formes, et que les bustes de déesses grecques ou romaines étaient topless. Ce qu'on sait maintenant, c'est que les statues antiques étaient habillées mais que bien entendu, le tissu comme les peintures n'avaient pas survécus aux années. Cela, nos ancêtres ne le savaient pas.

Marianne ne couvre pas car malgré le danger du combat, de l'insurrection, elle offre son torse, comme un homme le ferait, à son idéal, au mépris des balles qui pourraient l'atteindre, et non pour nourrir le bon peuple, comme ce tordu de Valls le sous-entend, à mon avis ...faut-il y avoir pris quand même pour trouver une idée comme ça....
Elle a son chemisier déchiré,  car elle est aux côtés des pauvres et du peuple.

Et puis, elle a un bonnet phrygien.
Elle porte une coiffe orientale qui vient d'Anatolie, un bonnet avec deux pans de tissu, sur le côté, qui est le symbole des esclaves libérés, de l'Amérique libre aussi, de la Liberté, en fait, Marianne se couvre la tête, et tous les citoyens se couvraient la tête de ce bonnet phrygien pour symboliser la chose.
On est loin de ce que Valls veut faire croire.
C'est bête.
Il se serait cultivé un peu, il aurait pas laissé son nègre lui écrire une telle connerie.

Tout ce que Valls montre, c'est qu'il est à l'encontre de la liberté, en fait, c'est une ségrégation de fait qu'il veut instaurer.

lundi 29 août 2016

Sarkozy ne connait pas la Constitution

On apprend que notre candidat malheureux de 2012 veut créer une cour spéciale pour juger les terroristes.

Or, ça a l'air très bien mais...
Comme je disais en réponse à ce gentil fan de Nicolas Sarkozy, ça existe déjà.

C'est sur le Conseil Constitutionnel, cette institution donc Sarkozy devait bien être membre, un jour, un jour...
Voilà donc Nicolas Sarkozy, malgré ses 5 ans de présidence, pris en flagrant délit de mensonge et surtout d'incompétence

Un juriste vous explique cette cour exceptionnelle:

2) Les règles de jugement

Le jugement des accusés majeurs poursuivis pour acte de terrorisme s'effectue, selon l'article 706-25 du code de procédure pénale, suivant « les règles relatives à la composition et au fonctionnement de la Cour d'assises [...] fixées par l'article 698-6 » de ce même code. La référence aux dispositions de ce dernier article confirme l'assimilation de la violence terroriste à un acte de guerre commis en temps de paix. En effet, cet article, énoncé au sein du code de procédure pénale parmi les dispositions relatives à la poursuite, à l'instruction et au jugement des crimes et délits en matière militaire en temps de paix, apporte une importante dérogation aux règles habituelles de composition et de fonctionnement des Cours d'assises. Ainsi, par dérogation aux règles habituelles, en matière de répression du terrorisme, la Cour d'assises « est composée d'un président et, lorsqu'elle statue en premier ressort, de six assesseurs, ou lorsqu'elle statue en appel, de huit assesseurs ». Ces assesseurs, tous magistrats de carrière, sont désignés par le premier président de la cour d'appel pour la durée d'un trimestre et pour chaque cour d'assises, dans les mêmes formes que le président 48. Par conséquent, à la différence des Cours d'assises jugeant les infractions de droit commun, la Cour d'assises compétente à l'égard de la criminalité terroriste siège toujours sans jury populaire et les décisions de condamnation y sont adoptées non pas à la majorité qualifiée, mais à la majorité simple.

Instaurer une Cour d'assise spéciale, siégeant sans jury populaire, statuant de surcroît à la majorité simple pour les mesures défavorables à l'accusé, est-il contraire à la Constitution? Pourrait-on par exemple invoquer un principe reconnu par les lois de la République faisant du jury populaire une composante obligatoire de la Cour d'assises? La réponse ne peut être que négative à plusieurs titres. Non seulement des lois particulières ont déjà pu, de longue date, confier la répression de certains crimes contre la sûreté de l'État à des juridictions (tribunaux militaires ou Haute Cour) ne comportant la participation d'aucun juré. Mais également et surtout, même sous le régime constitutionnel de 1875, la Haute Cour de justice (à l'époque le Sénat) avait reçu compétence pour juger sans juré les crimes et délits commis par certains titulaires de fonctions politiques (président de la République et ministres) ainsi que pour réprimer les complots contre la sûreté de l'État, quels qu'en étaient les auteurs. Ceci permet d'expliquer que le jury, institution fille de la Révolution 49, objet d'une tradition ininterrompue, a pu être en l'espèce écarté, alors qu'il a été maintenu pour le droit commun par la loi du 15 juin 2000 modifiée organisant une procédure d'appel des arrêts des Cours d'assises.

Saisi de cette question à l'occasion de l'examen de la conformité à la Constitution de la loi du 3 septembre 1986 instituant cette Cour d'assises sans jurés pour juger les crimes terroristes, le Conseil constitutionnel a souligné l'intérêt constitutionnel que présentait au contraire, pour une bonne administration de la justice, l'absence de jury populaire:

« Considérant qu'il est loisible au législateur, compétent pour fixer les règles de la procédure pénale en vertu de l'article 34 de la Constitution, de prévoir des règles de procédure différentes selon les faits, les situations et les personnes auxquelles elles s'appliquent, pourvu que ces différences ne procèdent pas de discriminations injustifiées et que soient assurées aux justiciables des garanties égales, notamment quant au respect du principe des droits de la défense; Considérant que la différence de traitement établie par l'article 706-25 nouveau du code de procédure pénale (à l'égard de tous les auteurs d'infractions terroristes) tend, selon l'intention du législateur, à déjouer l'effet des pressions ou des menaces pouvant altérer la sérénité de la juridiction de jugement; que cette différence de traitement ne procède donc pas d'une discrimination injustifiée; qu'en outre, par sa composition, la Cour d'assises instituée par l'article 698-6 du code de procédure pénale présente les garanties requises d'indépendance et d'impartialité; que devant cette juridiction les droits de la défense sont sauvegardés; que, dans ces conditions, le moyen tiré de la méconnaissance du principe d'égalité devant la justice doit être écarté » 50.

Les craintes pressenties par le Conseil constitutionnel étaient d'ailleurs loin d'être infondées, puisque dès le 8 septembre 1986, soit pratiquement au lendemain du prononcé de sa décision, un attentat perpétré à l'hôtel de ville de Paris causait la mort d'un passant et blessait grièvement seize autres personnes. Le législateur dut intervenir une nouvelle fois pour rendre la loi nouvelle immédiatement applicable aux procédures en cours, ce qu'il fit par l'adoption d'un loi modificatrice n° 86-1322 du 30 décembre 1986. Cette seconde loi, qui pouvait sembler contraire au principe constitutionnel de l'autorité de chose jugée, l'accusé ayant déjà été renvoyé devant la Cour d'assises de droit commun par un arrêt devenu définitif, ainsi qu'au principe d'égalité, s'agissant d'une situation antérieure à la promulgation de la loi nouvelle, n'a pas été déférée au Conseil constitutionnel. Toutefois, la Chambre criminelle de la Cour de cassation, saisie de la question, a pu juger, d'une part, que l'autorité de chose jugée ne s'attache pas aux arrêts de renvoi devant la Cour d'assises, d'autre part, que l'égalité est préservée dès lors que l'attribution de compétence au profit de la Cour d'assises concerne toutes les infractions terroristes, sans distinction entre les accusés « et que les droits de la défense peuvent s'exercer sans discrimination » formule fortement inspirée de la décision du Conseil constitutionnel du 3 septembre 1986 51.

Cette même préoccupation de sécurité, a incité le législateur 52 a prévoir que pour le jugement des délits et des crimes de nature terroriste, le premier président de la cour d'appel de Paris peut, sur les réquisitions du procureur général, après avis des chefs des tribunaux de grande instance intéressés, du bâtonnier de Paris et, le cas échéant, du président de la Cour d'assises de Paris, décider que l'audience du tribunal correctionnel, de la chambre des appels correctionnels de Paris ou de la Cour d'assises de Paris se tiendra, à titre exceptionnel et pour des motifs de sécurité, dans tout autre lieu du ressort de la cour d'appel que celui où ces juridictions tiennent habituellement leurs audiences. Ainsi, en France, les terroristes peuvent-ils être jugés légalement en dehors de l'enceinte des Palais de justice et s'il faut, sans publicité des débats, sans heurter le principe fondamental du « juge naturel », préconstitué 53, illustré principalement en France par application du principe d'égalité devant la justice, composante du principe d'égalité devant la loi 54.

L'arrêt de la Cour d'assises ainsi constituée, qu'il soit de condamnation ou d'acquittement est, conformément au droit commun depuis la loi du 15 juin 2000 modifiée relative à la présomption d'innocence, susceptible d'être frappé d'appel 55 puis, si les conditions en sont réunies, d'être l'objet d'un pourvoi devant la Cour de cassation.

dimanche 28 août 2016

La polémique du Burkini dans ta gueule et autres gentillesses



Avez-vous remarqué?
Qu'on aille n'importe où, on a une contagion malsaine des thèses de l'extrême-droite.
Je cherchais en vain des reportages sur les maisons de retraite au sujet de la canicule, il semblerait que le miracle du burkini ait fait oublié la surmortalité de nos aînés.
Je cherchais en vain des sujets sur l'Art, la Culture, dans un réseau social où je suis occasionnellement, voilà que sont apparus les thèmes du voile, du danger de l'islamisation dans un milieu qui n'a jamais vu une banlieue de près ou de loin.

Des gens nous disent qu'il y a plus grave, moins anodin, qu'on n'arrête pas de bassiner tout le monde avec ça.
Je vais juste prendre quelques mots pour répondre à l'accusation:
Comme je le disais, on a beau vouloir parler d' autre chose, on se la prend dans la gueule, cette polémique.


Au 14 juillet, on se retrouve face à un fou furieux qui tue tout sur son passage à Nice, la première victime étant une femme voilée de 62 ans, une mamie, quoi.
Quelques jours après, deux dingues égorgent un prêtre et laissent dans un état grave deux autres fidèles.
Quelques jours après, ces morts sont oubliés et on ne parle que de l'habillement des gens.


On en vient à une agression sexuelle d'état, faite par des fonctionnaires assermentés, c'est comme cela que l’Étranger nous voit ,  les féministes du monde entier hors de France et certaines ici se soulèvent contre ce dictat patriarcal de la tenue correcte exigée à la plage, comme si de gros porcs venaient imposer un bikini pour qu'on se fasse reluquer.
D'un autre côté, j'entends mais de manière très marginale des débiles traiter la France de pays de Kouffar dégénéré et souligner que se baigner en burkini c'est trop moulant , ça offense la pudeur et qu'on va aller en enfer si on met un truc près du corps.
Dialogue de sourd.
Mais force est de constater que ceux qui parlent de burkini, d'islamisme, d'islam radical qui menace les valeurs de la France sont bien , bien plus nombreux...
On en revient au début de la polémique Burkini:

Des maires, dans une France traumatisée par deux attentats, sans même attendre un temps de deuil, ont:

-décidé que des femmes en combinaison étaient une atteinte à la sécurité publique
-que ces mêmes femmes étaient des agents externes de l'islamisation rampante.

Enfin, c'était les arguments qui étaient avancés pour justifier l'exclusion de facto de femmes qui étaient trop pudiques pour  simplement oser se mettre en maillot et qui étaient une minorité et sont toujours d'ailleurs une infime minorité.
C'était des arguments pour demander la suppression du foulard purement et simplement et de tout signe religieux musulman dans l'espace public.
En fait, comment viser une catégorie de personnes , soit des femmes, et les exposer à la vindicte publique. Des femmes suspectées de troubles à l'ordre public, à cause d'un fichu ou de fringues pas moulantes ou non, pas seyantes, certes mais de  femmes et non des terroristes de Daech.
Un de mes amis me faisait remarquer que certains sénateurs US avaient avancé le même argument de troubles à l'ordre public pour vouloir refuser des étudiants noirs dans les Universités.
Le résultat?
Interdire à des femmes dont le seul crime est une philosophie différente, des croyances différentes, d'aller à la plage ou à un aquaparc, ou un restaurant, où deux femmes sont refusées car les musulmans sont terroristes.
On assiste à des dérapages inadmissibles qui sont mis sur le compte du contexte du burkini... dans un climat de tension bien alimenté par le virage à droite, voire extrême-droite de Nicolas Sarkozy, qui semble pas si contre quand il s'agit d'amener son royal couple dans des pays musulmans rigoristes où pourtant les têtes couronnées comme la Reine du Maroc et celle du Danemark sont venus tête nus sans avoir de soucis...

Et j'allais oublier: les arrêtés anti-burkini ont été jugés illégaux par le Conseil d'Etat, et l'ancienne UMP, enfin les LR, veut changer la loi.... et les maires ne veulent rien savoir...

Moralité:




jeudi 25 août 2016

La deuxième chance de Sarkozy sent très mauvais.

Le meeting de Nicolas Sarkozy fait peur.
Le bonhomme avait fait un virage au centre il y a deux ans, seulement, il y eu Juppé, le centriste, le préféré des sondages.
Qu'est-ce que notre Sarko fait alors?
Un énorme virage à droite, à l'extrême-droite.
Un virage sécuritaire énorme.
C'est le droit qui doit s'adapter à la situation.
Il veut donc interdire le burkini partout, le voile à l'université, tout ça, tout ça.
Écraser les terroristes sans pitié.
Bref, sauf le passage sur la politique extérieure, où Marine veut s'en aller de la Libye, Irak et Syrie...lui, il veut tout écrase, sauf que ce sera pas lui, mais nous qui allons au casse-gueule.
Bref, Marine a un discours plus modéré que lui...

Mais le pompon, c'est quand même de mettre en taule les méchants délinquants, quand on les déchoit pas de la nationalité, bien entendu. C'est pas de suspendre les allocations des méchants parents des méchants enfants. Non.
C'est que ceux qui ne sont pas méchants, qui ne sont pas délinquants, qui sont cool mais en échec scolaire, il veut les coller à l'armée. Allez, zou, on a besoin de chair à canon! ( voir plus haut)


Néanmoins, il nous sort une tirade terrible sur les musulmans qui seraient salafistes:
Ils détestent la France, ils détestent les lois, ils détestent les femmes, ils détestent les juifs, les homosexuels...Ils ne méritent pas la nationalité!
Là, on rit plus.
On est en face d'un démaguo populo de la pire espèce, raciste pour plaire aux racistes, et tous les moyens sont bons.
Une chose est sûre, il vient de faire monter Le Pen dans les sondages en la faisant passer pour une gentille...c'est ça qui est grave. C'est très grave.
Et je ne parle pas du fait qu'il insulte les valeurs humaines les plus fondamentales.

Le racisme dévoilé

Faux-semblants, prétextes, grands discours, vision sociale, culturelle, tout y passe pour justifier le racisme envers les Arabes, les Maghrébins, et accessoirement Syriens, Afghans, Turcs, ici on fait pas la différence entre tous ces gens.
Des fois même les brésiliens, les métis blacks et les sri lankais y prennent....y pouvaient pas savoir, hein?
Le raciste n'a aucune nuance.

On va prendre l'exemple du voile islamique, de la tenue islamique dont se vêtent  une partie des musulmanes donc des arabes comme l'entend le raciste de base, car un maghrébin, pour lui, l'immigré, l'arabe, c'est" kif kif bourricot", comme on l'entendait avant, belle association entre un mot de langue arabe algérien et un âne, on voit bien que les racistes ont des images plaisantes.
Oui, un arabe chez le raciste, c'est forcément un immigré qui vient du Maghreb, et on s'en fout accessoirement parlant que l'Arabe, il vienne d'Arabie, il soit Saoudien, Yéménite, ou Dubayotte, il a une culture et un type ethnique différent, ça, ce que sait l'anglo-saxon de base, même le plus con, le français à tendance facho, il s'en fout.

L'arabe est forcément un immigré qui a une femme qu'il bat, quand il en a pas une tripotée avec une marmaille qui grouille, il parle avec des" siouplait, marci bicou, ji vai bien, etc"....il a pas de diplôme et en plus, il a pas la même culture, forcément, c'est un attardé mental.
Sa femme est systématiquement brimée, esclave et torturée tous les matins et soirs, dès que l'arabe est à la maison et sa marque de soumission, comme quoi cette dégénérée ( forcément, on la bat dès l'enfance) est encore plus basse que son mec, et en plus , ça se reproduit!, sa marque de soumission, disent-ils, c'est le voile.
Voile que le bon blanc supérieur va lui enlever pour la libérer....voir ici, ça fait peur...
 
Si elle met un foulard et s'habille de manière bizarre, pas comme les nanas qui montrent leurs nibards et leur gros cul pour que rêve le raciste au viol, on n'est plus à un cliché prêt, hein!, c'est que la femelle arabe décérébrée est obligée de mettre un voile, de manger hallal, espèce de préparation qui empoisonne tous les autres qui sont pas habitués à leur machin, et de pondre des marmots pour piquer les sous de la CAF à la vieille rombière qui de toute manière n'y a pas droit.
Accessoirement comme toute cette engeance va à la mosquée, peu importe que leurs impôts servent aux synagogues, églises et autres temples, on les accuse de vider les subventions des mairies et collectivités quand même, même si la loi de 1905 l'interdit dans les faits, on propage la rumeur. Et comme il y a une logique, on   leur reproche aussi de financer tous leurs lieux de culte bruyants et défigurant le paysages par de l'argent privé étranger, ma pôvre dame!

Car là où est le génie, c'est que c'est plus l'arabe, le souci, c'est le musulman, et c'est pas pareil, lui, on peut lui cracher dessus. C'est religieux, tout ça.

Oui, c'est religieux, parait-il.
Il n'empêche qu'on n'en veut pas de tout ça, parce que, nous l'avons vu avant, le voile, c'est pas la culture française, ni le mode de vie , comme Woerth le soulignait hier matin chez Bourdin.
Ah, c'est culturel, donc un musulman, c'est le même partout, alors?

Ben non, sauf pour le facho de base qui croit que les Maghrébins représentent la majorité des musulmans. Les Maghrébins dont 92% sont musulmans, qui sont au  moins 84 millions  , seraient donc 55% au moins des environ 1,5 milliards de musulmans. Dans la réalité, environ 1 milliards sont des asiatiques.
Le musulman type ressemble en fait à un chinois pour le français raciste...Oui, car pour un français, tous les asiatiques se ressemblent et sont donc des chinois. Oui, le cliché tout ça, tout ça.
Le chinois, pourtant, il parait qu'on l'aime en France, vu que quand il y a une agression de ces gens, la fachosphère accuse les arabes de massacrer du Chinois. Actuellement, rien n'a été prouvé mais on aime bien accuser le maghrébin, chez Fdesouche. Je ne mettrai pas le lien pour propager ces virus de haine.

Une chienne en perd ses petits, d'ailleurs, c'est curieux quand je dis qu'en Chine, on me forcera pas à manger du chien, ici, on veut faire croire que celui qui bouffe pas du cochon est un mauvais français.
Parlons-en, justement, du cochon:
Cette marque d'infamie qui est celle de l'arabe, oh, pardon du musulman, comment ose-t-il ne pas en manger? C'est dans notre culture, roooo....
Mais pourtant les Juifs et les chrétiens orientaux, ils en mangent pas non plus, eux, du cochon, et les bouddhistes ne mangent souvent pas de viande non plus, d'ailleurs il existe un courant de musulman végan,  aux USA...en Indonésie, certains musulmans respectent le caractère tabou de la viande de boeuf.
Mais qu'est-ce que le mec qui dirait qu'il faut forcer le Juif à bouffer du porc, ou des hindous de la viande de boeuf ,prendrait, oh mais on sentirait vite le point Goldwin arriver, là!



Mais pour le musulman, l'arabe, c'est pas pareil, ma bonne dame, on lui met des publicités: le samedi, c'est saucisses couscous! et prend ça dans ta gueule!

Pour en revenir à l'arabe, on  a une horde de migrants qui  déferlerait sur la France. Des migrants qui viendraient de musulmanie, comme certains disent.
Des réfugiés politiques, réfugiés humanitaires dont une grosse partie est chrétienne, d'ailleurs.
Ces mêmes chrétiens orientaux dont on nous exposait le calvaire avec des trémolos dans la voix mais quand ils arrivent ici, on les réduits à des migrants, forcément une invasion, forcément pas notre culture et d'ailleurs , vu que leurs femmes sont aussi avec un voile, et bien on ne fait aucune différence( voir leur interdit de consommer du cochon)
Meuh non, on vous dit que c'est religieux, m'enfin!

Afin de terminer avec le voile, on en vient à nous dire maintenant que ,  pour "protéger le bien-être de tous", on doit interdire purement et simplement le foulard dans la rue, c'est ce qu'a dit un auditeur à RMC, chez Bourdin ce matin. On lui demande en quoi le voile le dérangerait, il dit sans fard que cela ne le dérange pas mais que, comme on aurait interdit les crèches dans les mairies, ce qui n'est pas le cas, d'ailleurs, dans les faits, on doit donc interdire le voile dans la rue...puis ce serait le chapeau, alors, puis les casquettes, puis tant qu'on y est les perruques? tant qu'on y est...
Cet auditeur ne sera pas poursuivi, il n'a même pas conscience d'être raciste et d'être passible de condamnation pénale.
Il accuse des femmes qui portent un foulard de nuire au bien être de tous...il y a pas plus raciste et stigmatisant.

On finit en beauté avec Cazeneuve qui met en garde contre la stigmatisation des musulmanes avec la mise en action des arrêtés anti-burkini, alors que ces arrêtés sont déjà, intrinsèquement, des stigmatisations.

Le racisme est d'autant plus ancré que la personne qui l'est n'en a même plus conscience, et c'est ce qui se passe, en France. Rien n'a changé depuis la fin de la Guerre d'Algérie, en fait.



lundi 15 août 2016

Cacher ou ne pas cacher ce sein en burkini qu'on ne saurait voir

Dérisoire : la nouvelle polémique pour un bout de tissu qui cache le reste, comme d'habitude.
D'un côté, nous avons des femmes qui se sentent mieux en vêtement islamique, vêtement collant comme une combinaison afin de pouvoir nager, ce qui fait que de cacher des explosifs en dessous est difficile.

De l'autre, nous sommes de moins en moins à oser montrer nos seins à la plage, alors que dans les années 80, c'était général, sous prétexte de pseudo cancer de la peau, parce que des cons se grillent comme des saucisses au barbecue durant leurs quelques jours de vacances au lieu de se bronzer progressivement et prudemment.

On finit par nous regarder, quand on a encore l'âge, de manière libidineuse, alors qu'avant, tout le monde s'en fichait ou les gens savaient se tenir. Au choix. Donc quelque part, on a un problème avec la pudeur. Certaines femmes n'arrivent pas à se mettre en maillot de bain par simple pudeur.
Mais quand il s'agit de beurettes ou de musulmane, ça devient un drame national.

Revenons quand même à l'interdiction du burkini à Cannes et ailleurs, justifié par le fait que des terroristes de Daech se vêtiraient comme Star Trek à la plage.
Il y a quelques jours, on nous a montré les Syriens libérés de Daech, de la ville d'Alep, l'un se taillant la barbe, l'autre grillant une clope, et d'autres en vêtement islamique noir,  avec un voile et une robe, brûlant une burka dont elles étaient obligées de se couvrir. Alors, imaginer que les fous furieux de l'EIL tolèrent le burkini, vêtement collant montrant un certain aérodynamisme afin de nager avec, est proprement surréaliste, et grotesque. Les Daechiens prohibent le visage et  les femmes ne se mélangent pas avec des hommes pour la baignade.
Donc on résume:

Non, on ne peut pas cacher une ceinture d'explosif  sous un burkini.
Non, le burkini n'est pas la tenue Daechienne exigée, bien au contraire , c'est choquant pour ces gens-là.

J'ajoute que, vu qu'on commence à focaliser là-dessus, et qu'on en parle, cet épiphénomène va grossir et va finir par poser un problème sérieux, alors qu'on devrait s'en foutre royalement. Les femmes avec un voile se sont multipliées, d'ailleurs,  lors de l'épisode parlementaire de l'interdiction de la burka, oups, du visage couvert dans les espaces publics en France. 

Il y a quelques jours, j'ai croisé une jeune femme de type européen caucasien, en turban africain, une manière plus originale de porter le voile, et en pantalon, manches longues, une néo convertie, en fait.

Elle regardait les gens de manière provocante, avec défi. J'ai reconnu ce regard.
Celui des punkettes des années 80, quand on croisait leur regard, le même regard de défi.
Porter un voile est devenu l'attitude rebelle par excellence, la transgression ultime, montrant bien le ridicule de notre société qui ne tolère plus grand chose, en fait. Et c'est bien le drame.

dimanche 14 août 2016

Non, le gouvernement n'a pas enterré la notion d'immigrant clandestin

Les amalgames, les mensonges et les raccourcis sont la spécialité des sites de droite extrême, la belle fachosphère, mais aussi des médias qui se disent bien comme il faut.
En voici la preuve:

Sur Facebook, d'aucuns s'interrogent sur" l'invasion totale" des hordes de migrants armés de quoi d'ailleurs? Oui, de quoi? de couteaux comme les fameux communistes des années 30 et de doigts crochus comme les Juifs de la même période?
J'aimerais bien que nous soyons aussi critiques, tiens, en inversant les invasions meurtrières et bien réelles de nos immigrants en Amérique et en Australie et que nous rendions leurs terres aux vrais indigènes...quitte à récupérer ceux-ci. Ah mais c'est pas pareil? C'est vrai, les réfugiés, ces fameux "migrants", terme méprisant au possible, n'ont procédé encore à aucun génocide et n'ont piqué les terres de personne.

Que dit le lien du site web à propos du HOAX?

"Invasion totale : Le gouvernement socialiste abolit la notion “d’immigration illégale” et interdit l’expulsion des migrants clandestins"

C'est rigolo. Mieux vaut trouver ça drôle, ça sent moins mauvais.

Notre gouvernement socialiste, comme si socialiste était une insulte, d'ailleurs pas plus que nationaliste...bref...me voilà en train de défendre la politique du gouvernement...comme quoi, tout arrive.

Notre gouvernement socialiste abolirait la notion d'immigrant illégal:

Le Figaro adouberait l'explication.

"Il proclame que la France a le devoir d'accueillir et de prendre en charge tout étranger sur son territoire"

Or, que dit la loi du 16 Mars?


"Son titre II regroupe les dispositions relatives aux étrangers en situation irrégulière. Il équilibre l'efficacité accrue de l'action administrative avec le renforcement de la protection des droits et libertés.
A cette fin, il améliore la lisibilité du droit de l'éloignement et renforce la sécurité juridique des procédures. En respectant les compétences de l'autorité judiciaire, il ouvre à l'autorité administrative des procédures nouvelles et efficaces tout en limitant le recours à la rétention. Lorsque cette mesure doit néanmoins être mise en oeuvre, la loi renforce l'effectivité de la protection des libertés individuelles par le juge judiciaire.
Il crée une peine d'emprisonnement et une amende pour utilisation frauduleuse d'un document d'identité appartenant à un tiers, pour le titulaire du document et l'utilisateur, renforçant ainsi les moyens de lutte contre la fraude."

En fait, on organise simplement la loi différemment:

On créée une étape neutre où on ne trie pas les immigrants qui arrivent, ils sont pris en charge, effectivement.

On les loge temporairement, puis on les trie, on les aiguille. Soit ils deviennent demandeurs d'asile ou pouvant être régularisés pour x raisons, soit leur situation est celle de titre II, donc des étrangers illégaux qui devront être expulsés, sans forcément passer par la case rétention, les procédures sont même améliorées pour être plus rapides et expéditives au niveau de l'expulsion.

 La loi est claire:

"Son titre II regroupe les dispositions relatives aux étrangers en situation irrégulière" Il n'y a aucune invasion facilitée ni aucune suppression de la notion d'immigrant illégal. A aucun moment, il n'est question d'interdire les renvois d'immigrants illégaux.

Hoax démonté. Seulement ces sites fachos vont continuer à mentir et distiller leur venin, et le Figaro de leur donner du foin à mâcher. Il va falloir un jour se réveiller, car tout ceci fait le jeu de DAECH.


 

vendredi 24 juin 2016

C'est l'histoire d'un mec qui tousse #Brexit #Europe

Ah, ça il y en a des choses à dire dessus.
Ce matin, je désespère sur Facebook à expliquer à certains que ceux qui sont leurs héros, les Anglais qui auraient dit non à l'Europe et bye bye n'ont rien de héros des temps modernes défiant pour leur bien l'horrible Europe technocrate libérale...
Puis , j'ai lu ce que Squirilito a marqué sur son statut et brusquement, j'ai senti de l'intelligence et de la sensibilité:

"Ce matin, envie de positiver et d'entonner une sorte de :
"God save Europe ! Send her victorious, Happy and glorious..."
Mais la tristesse l'emporte.
Avec une pensée particulière pour Jo Cox"
‪#‎Brexit‬

Quelques grammes d'intelligence...ça fait du bien.
De l'Humanité, ça fait du bien. J'ai envie de l'écrire avec un grand H. Joe Cox a été tuée et les Anglais sortent de l'Europe. Sincèrement, ça fait du bien de rappeler ce fait.
Les Anglais ne sont pas des héros. C'est justement pour ça qu'ils sont bien en dehors d'une Europe qu'ils n'ont jamais réussi à intégrer. Sauf que nous, l'Europe, on est dedans jusqu'au cou et on y a toujours été.
Quelqu'un m'a dit ce matin, oui, mais on s'est bien demerdé avant durant 2000 ans sans l'Europe.
Pourtant, l'Europe, c'est l'Empire Romain, Carolingien, c'est ensuite la Révolution Française, l'Europe des Nations du XIXème siècle, et récemment, Schuman et le Traité de Rome. L'Europe est française, elle est allemande, elle est italienne, elle n'est pas encore anglaise et ne l'a jamais été.
Des petits malentendus de l'Histoire.Donc, oui, j'ai envie de dire: bon débarras à l'Angleterre et bon vent!

En fait, l'Europe et certains anti-Europe, c'est l'histoire de mecs qui disent :
On en a marre de tousser, de mal respirer.
Et choisissent d'arrêter de respirer plutôt que de dépolluer l'air.


Petit billet d'humour ou d'humeur sans prétentions.



 




Contributeurs

Citoyen Reporter

Palestine Libre Nouvelles

Rappel de la loi

Pour rappel : la provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une race ou une religion déterminée, est passible d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amendes (article 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse).

La balise magique des liens en commentaires


Un bon truc afin de mettre des liens cliquables dans les commentaires: Vous mettez votre "lien" là où c'est indiqué et vous ajouté le texte qui l'illustre à la place de MOTS
http://www.commentcamarche.net/contents/496-les-liens-hypertextes

Pour me laisser un message par mail

About Me

Sites de référence

Compteur visites depuis le1/5/2012, mis en place le 10/6/2012

Compteur Global

scoop it

Nombre total de pages vues

Notre Devise Originelle

Notre Devise Originelle
A méditer